Salade, tomate, oignons

1
2
3
4
5

Les plateaux sauvages , Paris

Du 02 au 13 décembre 2019

CONTEMPORAIN

Jean-Christophe Folly vient partager cette nouvelle création avec le public des Plateaux Sauvages. Étape importante et symbolique pour l’auteur-acteur, son texte Salade, tomate, oignons s’inspire en effet du 20e arrondissement, de sa solitude au début des années 90 dans le quartier Maraîchers-Porte de Montreuil.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 6 €

Prix tous frais inclus


 

Salade, tomate, oignons

De

Jean-Christophe Folly

Mise en scène

Jean-Christophe Folly

Avec

Jean-Christophe Folly

  • Solitudes

Un homme raconte sa rencontre avec une femme dans un restaurant Kebab. À force de décrire cette femme, il finit par la devenir. Deux personnages ou un seul, libre à chacun d’en décider. Ce spectacle parle de celles et ceux qui font le pari de ne pas se cacher derrière une appartenance, qui acceptent d’être nu·e·s sur la banquise face à l’idée du terroir, du chez soi. Celles, ceux qui vont fragiles à la recherche de l’Autre.

  • Note d'intention

L’idée de départ est de mettre en lumière différentes formes de solitude. À notre époque, en France. La solitude de jeunes issus de l’immigration dont les parents sont nés ailleurs.

La peur se mêle à la colère
Car l’enfance n’existe plus
À part dans mon plexus solaire
La part de moi que j’ai exclue
– Extrait de Salade, tomate, oignons

Mais je ne voulais pas parler de personnes qui se sont retrouvées dans une croyance ou une religion ou un groupe ou une idéologie ou quoi ou qu’est-ce. Mon intention était de parler de ceux qui ne se reconnaissent dans rien et qui attendent ou espèrent être révélés à eux-mêmes. De ceux qui se construisent, en quelque sorte, un chez eux.

Il y en a qui luttent pour que le patrimoine familial soit respecté et d’autres qui mettent sans cesse un coup-de-pied dedans.

Comment faire pour réussir à vivre sereinement une vie hantée par des ancêtres dont on ne sait plus rien, dont on n’a jamais rien su ?

Comment faire pour se réconcilier avec ses premières envies ?

Comment oser croire en soi et en son libre arbitre quand les prisons semblent infranchissables ?

Je suis d’origine togolaise et ne parle pas la langue de mes ancêtres ; mais ce qui m’a inspiré dans la conception de ce projet, c’est aussi d’imaginer comment des Roms, Juifs, Musulmans, Asiatiques, Créoles construiraient leur vie s’il n’y avait pas la culture de base, le peuple, la terre ou les anciens. Jusqu’où la liberté est-elle possible quand on choisit de ne se reposer sur rien ?

Ce texte est un pari fou qui voudrait plus toucher à la question de la solitude et de l’isolement ; qu’à celle de la couleur et de l’appartenance.

Ce spectacle parle de ceux qui font le pari de ne pas se cacher derrière une appartenance, qui acceptent d’être nus sur la banquise face à l’idée du terroir, du « chez soi ». Ceux qui ne se cachent pas et qui vont fragiles à la recherche de l’Autre.

Jean-Christophe Folly

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Salade, tomate, oignons

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment