Récital Piano - Romances, Variations, Grande Sonate

1
2
3
4
5

L'Archipel, Théâtre et Cinéma , Paris

Le 27 juin 2008

MUSIQUE & DANSE

Pianiste talentueux, Pierre-Alain Volondat retranscrit avec toute son émotion et sa sensibilité les œuvres de Clara et Robert Schuman et nous fait découvrir les œuvres à la fois intimistes et tragiques de ces deux artistes exceptionnels.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 27 juin 2008

 

Récital Piano - Romances, Variations, Grande Sonate

De

Clara Schumann

,

Robert Schumann

Avec

Pierre-Alain Volondat

Pianiste talentueux, Pierre-Alain Volondat retranscrit avec toute son émotion et sa sensibilité les œuvres de Clara et Robert Schuman. Il présente son nouvel album dédié à des compositions de Clara et Robert Schuman.

En 1835, Robert Schuman achève son audacieuse et très personnelle Grande sonate opus 11 dédiée à Clara ou elle apparaît en ange sur le frontispice de l’édition originale. Durant près de 40 minutes, du début saisissant du premier mouvement de la sonate jusqu’au final quasi orchestral, l’image de Clara hante la pensée du compositeur qui l’épousera cinq ans plus tard. Inversement, la plupart des œuvres composées par Clara après son mariage seront destinées à son mari.

Clara Schumann, née Clara Wieck (1819-1896), est l’une des plus célèbres pianistes de son temps et mena une grande et longue carrière de 63 ans. Sa vie et celle de son mari Robert, consignées dans un journal intime, constituent une telle réunion de destins exceptionnels que maints auteurs s’en sont emparés sur le papier, à l’écran ou au théâtre. Ses Variations opus 20 de 1853 sur un thème de Robert lui sont ainsi dédiées pour son anniversaire. Leur vie est alors en train de basculer, Robert partira quelques mois plus tard pour l’asile où elle ne le reverra qu’à sa mort.

Les trois Romances opus 11 datent de 1839, un an avant son mariage. L’auteur signe pour la dernière fois Clara Wieck. Les couleurs évoquent celles qu’affectionne le bien-aimé, qui sera bouleversé par la deuxième romance, tandis que la troisième peut évoquer la musique de Chopin. Clara y livre des pages dont l’enivrante sensibilité exclut toute sensiblerie, comme on le constate dans la Romance en la mineur sans numéro d’opus composée durant l’année terrible 1853 et dédiée à Rosalie Leser, qui hébergera la compositrice à la mort de Robert.

Pierre-Alain Volondat nous fait découvrir les œuvres à la fois intimistes et tragiques de ces deux artistes exceptionnels.

Album paru chez Saphir Productions le 15 mai 2008.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Récital Piano - Romances, Variations, Grande Sonate

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment