Pour en découdre

Théâtre Lepic (ex Ciné 13 Théâtre) , Paris

Du 13 septembre 2002 au 17 février 2003
Durée : 1H25

CONTEMPORAIN

"(...) Notre destin est sans doute de chercher le bonheur.. De ressentir quelque chose, tantôt de doux, tantôt de fort. Mais nous y sommes empêchés souvent. Et ce qui se met en travers, ne s’appelle pas forcément le malheur comme on l’entend trop souvent.. 
Parce que ce qui autorise des souffrances, permet des rires.. également. Ouf ! Parce que l’amour peut n’être qu’un imposteur, les rencontres un pis-aller.. et la solitude, un puits de belles questions.."  Marc-Michel Georges
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 17 février 2003

 

Pour en découdre

De

Marc-Michel Georges

Mise en scène

John R. Pepper

Avec

Géraldine Danon

,

Philippe Volter

La pièce et le mot de l’auteur
Extrait
La presse

Elle et lui. Elle serait toutes les femmes. Il serait tous les hommes.. Enfin presque..
De quoi est fait l’amour ? Qu’est-ce qu’il faut pour qu’une rencontre ait lieu ? Que contient la solitude ?
Je ne crois pas répondre à ces questions. Soyons franc, j’en suis sûr ; je n’y réponds pas. Mais les questions sont posées plusieurs fois, et à chaque fois différemment… 
Notre destin est sans doute de chercher le bonheur.. De ressentir quelque chose, tantôt de doux, tantôt de fort. Mais nous y sommes empêchés souvent. Et ce qui se met en travers, ne s’appelle pas forcément le malheur comme on l’entend trop souvent.. 
Parce que ce qui autorise des souffrances, permet des rires.. également. Ouf ! Parce que l’amour peut n’être qu’un imposteur, les rencontres un pis-aller.. et la solitude, un puits de belles questions.. 
Une claque à ceux qui pensent qu’il faut prendre toujours des vacances..
Et ce n’est pas tout ! 
Je ne sais pas pourquoi le moteur est en panne… Je vais démonter toutes les pièces, une à une, pour voir, pour essayer de comprendre.. avant de tout remonter sans avoir rien vu ou presque… Pour en découdre, tout simplement !

Lui
Nous allions passer au lit
ce jour-là
ici
Ce n’était plus un questionnement
-tu crois qu’Elle veut ?-
Elle voulait
puisqu’Elle était là...
il était tard
On allait faire naturEllement l’amour
Il y avait quelque chose de triste ce soir
à penser cela comme ça
Voilà
on le veut
on le rêve
puis quand c’est là.. il y a quelque chose de triste ce soir !

Elle
La musique n’était pas endiablée
ou répétitive
comme pour nous pousser
nous étourdir
pas la peine
Plutôt
une espèce de musique 
pour gens responsables 
cultivés
une espèce de jazz

C’est quoi... la musique ? 

Lui
une espèce de Jazz..

J’avais pas l’intention de feuilleter la pochette
et faire les présentations de l’orchestre
De toutes façons c’étaient que des pointures

Elle
C’est cool..

Lui
Oui... T’aime ?

Elle
Oui..

Lui (parlant à sa chatte) 
Non, non, laisse-la venir vers toi
mais la touche pas !
Elle est en chaleur !
Mimine ! Nobody, viens !

Elle
Sa chatte, Nobody, se roulait à mes pieds
puis enfin s’est couchée sur ma chaussure !

Lui

J’avais un sexe brandi
décalotté dans tout le cerveau
je n’étais pas sûr d’engager la conservation
sur des sujets intéressants !

Haut de page

"Une pièce aussi forte que crue. " - Le Parisien
" Une pièce toute de finesse et d'ingénuité" - France Soir
"Deux brillants comédiens servis par un texte à la mesure de leur talent" - France 3

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Pour en découdre

0 Note

2 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Marc michel G. (1 avis) 01 juin 2003

RE: Pour en découdre merci pour votre critique.. je vous propose puisque vous avez aimé.. d'etre dans les premiers spectateurs de mon nouveau texte que j'interprete.."sur liste rouge".. vous etes pour le moins invitée..du mercredi 4 au samedi 7 ...juin...c'est à 18h30 au cinéatre 13..à bientot j'espère. MMG
0
0
1
2
3
4
5
Par

Laura K. (1 avis) 08 janvier 2003

Pour en découdre Cinglant! J'ai également été agréablement surprise suite aux critiques que j'avais pu lire sur ce site (qui diffèrent d'ailleurs de certaines autres que j'avais pu lire ultérieurement). J'ai savouré le spectacle et ai d'ailleurs eu besoin de le digérer. En effet, campés dans un décor "tendence",voire à la limite du kitsch, les acteurs se passent la parole dans une mise en scène excellente. On est transportés par de multiples sentiments tant les situations sont riches. Ce couple qui se présente en allégorie de nombreux couples a le dont de faire réapparaître des situations que l'on aurait pu vivre. Les acteurs sont étonnants pour l'investissement de soi et le jonglage entre des sensations diverses. Elle, fume à s'en casser la voix. C'est vif, avec une pointe de névrose, le cocktail qui fait de cette pièce un souvenir innoubiable, néanmoins pour un public averti. A revoir Lorakraft
0
0

Spectacles consultés récemment