Nénesse

Théâtre Dejazet , Paris

Du 09 janvier au 17 février 2018
Durée : 1h30

COMEDIE & BOULEVARD

,

Comédie noire

Gina vit avec son mari, Nénesse, qui se retrouve au chômage. Homophobe, raciste et antisémite, il se voit contraint de sous-louer une partie de leur appartement à deux sans-papiers. Jean-Louis Martinelli met en scène Christine Citti et Olivier Marchal dans le texte fleuri d'Aziz Chouaki.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 17 février 2018

 

Nénesse

De

Aziz Chouaki

Mise en scène

Jean-Louis Martinelli

Avec

Christine Citti

,

Hammou Graïa

,

Olivier Marchal

,

Geoffroy Thiebaut

  • Une farce politique

Nénesse est un ancien rockeur de campagne qui se retrouve au chômage suite à un problème de santé. Il est islamophobe, homophobe, antisémite. Sa femme, Gina, se voit condamnée à des petits boulots pour tenter d’assurer le quotidien du ménage. Pour survivre, le couple installe dans leur appartement une cabine Algeco qu’ils sous-louent à deux sans-papiers. L’histoire tournera mal.

Tel un Céline de l’algérois, Aziz Chouaki fait danser la langue, se télescoper les syntaxes, créant un langage singulier qui vient dynamiter la trivialité du quotidien. Un spectacle détonant, étonnant dont personne ne sort innocent. Nénesse, la pièce, est une farce politique, voire anthropologique, comme un miroir de notre monde contemporain. Une comédie résolument d’actualité à ne manquer sous aucun prétexte.

  • Note d'intention

Nénesse est un ancien rockeur de campagne, ancien légionnaire qui se retrouve au chômage suite à un problème de santé (AVC). Il est islamophobe, homophobe, antisémite, se définit comme « réactionnaire radical » tout en se défendant de pouvoir être tenté par le Front National ! Sa femme, Gina, jadis amoureuse de lui se voit condamnée à des petits boulots pour tenter d’assurer le quotidien du ménage.

Pour survivre le couple a trouvé comme solution d’installer dans leur appartement une cabine Algeco qu’ils sous-louent à deux sans-papiers. Le premier, un migrant d’origine slave du nom de Goran, ancien boxeur et entraineur de Daech, musulman pacifiste en route pour Calais, qui affiche un mépris absolu pour les islamistes. Et le second, Aurélien, ancien employé du Sénat, pétri de culture, aujourd’hui « sans papiers » faute de pouvoir se procurer l’acte de naissance de son père russe ayant fui sous Staline.Les deux aspirent à retrouver des papiers mais pour ce faire doivent posséder des quittances de loyer que bien sûr Nénesse (louant au black) refuse de leur fournir. L’histoire tournera mal.

Nénesse est une farce « anthropologique » dirait Aziz Chouaki, centrée autour du personnage dont elle porte le nom. Nénesse n'est pas une pièce réaliste Le monde d'aujourd'hui a engendré un monstre de théâtre. S'il n'est pas le monde il en est une production. Une sorte de Falstaff des temps modernes. Il en a la verve et la truculence tout comme les acolytes avec qui il partage le quotidien, pétris et nourris des mots d'Aziz Chouaki.

Mais au-delà de la fable, des personnages mis en jeu, tous « fracassés » du monde contemporain, c’est bien le style d’Aziz Chouaki qui retient mon intérêt et m’impressionne. Il fait danser la langue, se télescoper les syntaxes, créant un langage singulier qui vient dynamiter la trivialité du quotidien. Pour l’avoir mis en scène à deux reprises (Une virée et Les Coloniaux), l’avoir accompagné sur des projets d’écriture (Esperanza, Don Juan), je peux dire que ses partitions sont un régal pour l’acteur. Et je ne doute pas que ceux ici réunis, forment un quatuor détonant : Olivier Marchal en Nénesse, Hammou Graïa en Goran (déjà dans Une virée et Les Coloniaux), Geoffroy Thiebaut en Aurélien et Christine Citti en Gina.

Jean-Louis Martinelli

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Nénesse

7 Notes

7 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(2)

Bon


(0)

Pas mal


(2)

Peut mieux faire


(2)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Alixa V. (1 avis) 14 février 2018

Nenesse Insupportable, une heure trente, de propos racistes,sexistes,homophobes. Quelques rires dans la salle et on se demande pourquoi.....à moins de partager le langage ordurier et ces idées. Passez votre chemin
0
0
1
2
3
4
5
Par

Charly P. (1 avis) 11 février 2018

Nénesse Thème d'actualité difficile et sensible Acteurs excellents
0
0
1
2
3
4
5
Par

Catherine Z. (1 avis) 28 janvier 2018

Nénesse Excellent comédien dans le rôle titre. Les autres bons également mais leurs rôles ne leur permet pas une grande liberté d'action. Rôle trop caricatural de Goran qui, par moments, parle un français impeccable et, à d'autres, petit nègre. Gina, personnage un peu cliché. Aurélien intéressant. Mise en scène plate (les comédiens souvent face au public). Pièce qui commence bien mais qui manque d'objectif : dénonciation du racisme ordinaire ? évocation des différents types d'immigration ? Simple description d'une situation glauque ? Pas d'évolution du propos et dénouement tour de passe-passe. Langue inventive et seule réelle force de la pièce.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Claude L. (1 avis) 28 janvier 2018

Neness Quel acteur qu'Olivier Marchal !! Les autres aussi 'ailleurs. C'est parce qu'il était à l'affiche que je suis allée le voir. Je n'ai pas été déçue. La pièce est dérangeante !On y pense encore e lendemain
0
0
1
2
3
4
5
Par

Danièle N. (1 avis) 21 janvier 2018

Quel acteur !!! Spectacle surprenant, voire déroutant, qui interpelle les heures qui suivent Il faudrait pouvoir disposer des dialogues et monologues pour pouvoir tout analyser et apprécier Un grand bravo à tous les acteurs , avec une mention spéciale à olivier Marchal époustouflant !!! ,
0
0
1
2
3
4
5
Par

Talila M. (10 avis) 19 janvier 2018

Je n'ai pas aime trop Trop charger de sujets, s'occupe de trop de problemmes a partir presque l'epoque croissade; j'ai trouve difficie de suivre les hurlement de Marechal Olivier dont la locution n'etait pas clair.
0
0
1
2
3
4
5
Par

Jean Claude J. (1 avis) 12 janvier 2018

Nénesse Il y a de très beaux passages et des situations intéressantes. Mais c' est parfois un peu confus ou flou. La présentation de la problématique n' est pas claire. Si on n' a pas lu la "présentation" de la pièce on est un peu perdu notamment lorsque, entrent en scène, les deux colocataires! Cela dit c' est très honnête. Et justement peut mieux faire. Il y a du potentiel!
0
0

Spectacles consultés récemment