Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

Théâtre Rive Gauche , Paris

Du 05 septembre au 14 octobre 2018
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

,

Sélection Evénement

,

Tête d'affiche

L'histoire tendre et drôle d’un gamin au franc-parler et de l'épicier arabe de sa rue. Un beau texte d'Eric-Emmanuel Schmitt.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 19 € au lieu de 30,50 € 18 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

De

Eric-Emmanuel Schmitt

Mise en scène

Anne Bourgeois

Avec

Eric-Emmanuel Schmitt

  • Une histoire tendre et drôle

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran est un récit initiatique, drôle, tendre et philosophique, qui s'inscrit profondément en nous.

Paris, années soixante : Momo, un garçon juif de douze ans, devient l'ami du vieil épicier arabe de la rue Bleue pour échapper à une famille sans amour. Mais les apparences sont trompeuses : Monsieur Ibrahim n'est pas arabe, la rue Bleue n'est pas bleue et la vie ordinaire peut-être pas si ordinaire...

L'histoire émouvante et cocasse d'un gamin au franc-parler et d'un sage modeste et enjoué. Comment échapper à la solitude, à la malédiction du malheur ? Comment apprendre à sourire ?

Un texte qui a fait le tour du monde, publié dans 50 pays, joué maintes fois dans toutes ces langues, étudié dans les collèges et lycées. Il a offert au grand Omar Sharif un César en France, et un Lion d’Or à Venise, une nomination au Golden Globe américain pour le film réalisé par François Dupeyron. L’histoire revit ici, exceptionnellement interprétée par son auteur.

  • Un processus de guérison

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran est un récit initiatique, drôle, tendre et philosophique qui a fait le tour du monde et qui est inscrit dorénavant dans l’émotion intime de chacun d’entre nous. Écrit à l’origine pour le comédien et metteur en scène Bruno Abraham-Kremer, ce monologue théâtral a peu à peu gagné d’autres interprètes dans divers pays du monde avant d’être adapté au cinéma. Un adulte raconte son adolescence meurtrie, ses blessures et sa rencontre avec un homme bon et simple qui deviendra son père adoptif. Il s’agit d’un processus de guérison dont la dimension spirituelle a bien plus à voir avec l’élévation de soi-même qu’avec les religions.

Néanmoins le narrateur s’appelle Moïse : son enfance de petit garçon juif abandonné par sa mère, délaissé par un père dépressif, lequel finira par mettre fin à ses jours, s’éclaire d’une lumière salvatrice lorsqu’il devient ami avec l’épicier arabe de la rue Bleue. En fait, Monsieur Ibrahim est un musulman d’inspiration soufie, qui distille entre deux boîtes de conserve ses sages conseils pleins d’amour au jeune Momo. La vie de l’adolescent se transforme alors en un hymne cocasse à l’humanité où chaque être qui croise son chemin devient aimable. Mais si l’adolescent reçoit tout de Monsieur Ibrahim, ce qu’il lui rend est immense…

Anne Bourgeois

  • Hymne à la tolérance

« A Tel-Aviv, il y a quelques années, les partisans de la paix s’emparèrent de Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran  ; le théâtre national d’Israël présenta longtemps la pièce un soir en hébreu, un soir en arabe. Or nous entrons dans une zone de turbulences et de haines encore plus fortes que lorsque ce texte fut créé en 1999 : l’islamophobie s’est développée sans complexe, l’ignorance de l’autre n’apparaît plus comme un défaut, on se replie sur son identité comme on se cache dans une armure. Nous avons donc pensé que Monsieur Ibrahim nous manquait avec sa sagesse souriante inspirée du soufisme, ainsi que Momo, ce garçon qui manifeste la première et essentielle forme de la tolérance, la curiosité »

Eric-Emmanuel Schmitt

  • La presse

« On se laisse prendre par une émotion qui n’a rien de superficielle mais qui, bien au contraire, nous fait toucher plusieurs aspects essentiels de l’âme. » Holy Buzz

« La succession était attendue, et Francis Lalanne s'en sort admirablement grâce à la mise en scène d'Anne Bourgeois. » Pure People

« Très juste dans les changements de personnage, dans les nuances des sentiments, Francis Lalanne captive. » Pariscope

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Emmanuelle R. (1 avis) 29 juillet 2016

FORMIDABLE Quand le dramaturge joue ce qu'il a écrit ! Que du bonheur. J'ai eu ce grand plaisir, merci M. Schmitt pour ces nouvelles émotions.
0
0

Spectacles consultés récemment