Made in China

Paris 18e
du 7 au 9 février 2016
1h45

Made in China

Rivalités, jalousies, paranoïa se développent. Les dérives du « coaching  », les relations perverses de pouvoir et de désir au sein de l’entreprise, la confrontation entre la Chine et l’Occident, l’arrogance du néo‐capitalisme triomphant, la pollution... autant de thèmes abordés dans ce texte en tentant d’éviter les clichés, les raccourcis et autres manichéismes.
  • La vie en entreprise

Suite au Rachat de leur entreprise par un groupe chinois, trois cadres français sont coachés durant une semaine par une jeune « manager » chargée d’évaluer leurs capacités d’adaptation à un environnement nouveau. L’un des trois sera choisi afin d’aller former des cadres chinois pour la création d’une filiale à Shanghai. Les exercices proposés par la jeune femme les déstabilisent complètement et entraînent des situations tragi‐comiques.

Rivalités, jalousies, paranoïa se développent. Les dérives du « coaching », les relations perverses de pouvoir et de désir au sein de l’entreprise, la confrontation entre la Chine et l’Occident, l’arrogance du néo‐capitalisme triomphant, la pollution... autant de thèmes abordés dans ce texte en tentant d’éviter les clichés, les raccourcis et autres manichéismes.

  • Note d'intention

Le monde de l’entreprise, l’asservissement au pouvoir et au travail, le harcèlement et leurs logiques implacables qui imprègnent jusqu’à l’intimité et le cerveau de leurs salariés, ne leur laissant aucune issue, que cela soit l’obéissance, l’angoisse et la peur qui mène au suicide, voire l’acceptation d’entrer dans le jeu du dominateur.

La mondialisation, défis climatiques et pollution. Les revenus en bourse et le rendement des entreprises en Chine, ou en France, sous le couvert des dirigeants passent au‐delà du bienêtre humain et ne se soucient guère des retombées catastrophiques, mondiales et personnelles.

Le coaching, le management par l’humiliation, et l’intimidation. Surpris, les cadres se voient assujettis à des épreuves psychologiques qui n’ont rien à voir avec leurs compétences réelles et ne sont là que pour éprouver leur capacité à séduire ou pas leur DRH et Monsieur Yu voire leur capacité à licencier 3500 personnes.

La souffrance au travail, le burn out parce que l’annonce du rachat de leur entreprise suspend une épée de Damoclès au‐dessus de leur tête ; combattre ou se laisser abattre.

Le jeu... Nicolas joue, le père de Sophie était un joueur, le jeu du coaching, le jeu télévisé, jeu de compétition nocif dans la descente aux enfers des individus ou libérateur, dans l’imaginaire des rêves, dans les danses et les chansons.

Courage et révolte, prise de conscience, tel le courage d’une femme, enceinte et malmenée par le père de son enfant, qui presque tombée dans le piège séducteur de l’argent facile, se révoltera contre la machine qui broie.

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre Lepic

1, avenue Junot 75018 Paris

Bar Lieu intimiste Montmartre
  • Métro : Lamarck - Caulaincourt à 326 m
  • Bus : Tourlaque à 90 m, Damrémont - Caulaincourt à 101 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre Lepic
1, avenue Junot 75018 Paris
Spectacle terminé depuis le mardi 9 février 2016

Pourraient aussi vous intéresser

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

Oublie-moi

Théâtre Actuel La Bruyère

Un état de nos vies

Ferme du Buisson

- 25%
La Leçon

Théâtre de la Huchette

- 23%
Passeport

Théâtre de la Renaissance

Spectacle terminé depuis le mardi 9 février 2016