Madame je vous aime

Paris 19e
du 14 au 18 mai 2003

Madame je vous aime

Composée de trois tableaux aux atmosphères contrastées, cette pièce plonge au cœur de deux vies brisées, traversées par les tragédies de l’Afrique contemporaine. Mêlant rêves d’enfance et inévitables désillusions, légèreté et gravité, Madame, je vous aime est une pièce coup de poing, violente, provocante, poétique.

La pièce
Etienne Minoungou et les Récréatrales

Un officier de l’armée revient de la guerre : l’homme n’est plus ce qu’il était. Trop de choses se sont passées. Il est déshabillé et utilisé comme bourreau pour des exécutions spéciales. Un jour, alors qu’il attend une victime, entre une femme, très belle, une métisse. Cette femme porte la haine dans son ventre ; elle porte les salissures de la honte sur son corps. Elle est née d’un viol, quelque part en temps de guerre. Deux violences alors s’affrontent, deux haines, mais aussi deux fatigues, deux souvenirs…d’enfance.

Composée de trois tableaux aux atmosphères contrastées, cette pièce plonge au cœur de deux vies brisées, traversées par les tragédies de l’Afrique contemporaine. Mêlant rêves d’enfance et inévitables désillusions, légèreté et gravité, Madame, je vous aime est une pièce coup de poing, violente, provocante, poétique. A la force du texte et des personnages répondent une mise en scène et une scénographie sobres qui laissent irradier un magnifique duo d’acteurs. L’une des prouesses de la pièce tient dans le téléscopage des registres, tout autant socio-politiques que poétiques.

Haut de page

Metteur en scène, dramaturge et professeur d’art dramatique, Etienne Minoungou (34 ans) incarne la génération montante du théâtre burkinabé. Après avoir dirigé le Théâtre de la Fraternité de Jean-Pierre Guingané, son mentor, il décide de voler de ses propres ailes en fondant en 2000, la compagnie Falinga

Depuis, sa dernière création La république danse (2000), il travaille en étroite collaboration avec le metteur en scène Ildevert Méda qui a lui aussi fondé sa propre compagnie le Théâtr’Evasion.

Etienne Minoungou est également l’initiateur des Récréatrales. Les Récréatrales se veulent un laboratoire international de recherche et de création théâtrales. Cinq équipes de création (chacune composée d’un auteur-metteur en scène, un comédien et une comédienne) venues de cinq pays de l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Niger, Mali, Côte d’Ivoire et Togo) se sont retrouvées à Ouagadougou en mai 2002. 

En initiant les Récréatrales, Etienne Minoungou souhaitait partager avec d’autres auteurs et comédiens une démarche de création qu’il avait commencé à expérimenter au sein de sa compagnie avec le metteur en scène Ildevert Méda. Cette démarche consiste à donner au travail de la scène une prééminence chronologique sur le texte. Partant d’un simple canevas, ils poussent les comédiens à accoucher d’un texte qui corresponde à leur personnage. 

Cette expérience innovante, qui consacre l’antériorité du travail de la scène sur le texte, implique une autre façon de créer, qui fait appel à l’improvisation, aux intuitions des comédiens, du dramaturge, du metteur en scène. C’est cette nouvelle démarche qu’ont développée les 5 équipes de création participant aux Récréatrales, la création de Madame, je vous aime, étant le spectacle phare et le point de départ du projet.

Haut de page

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

TILF

211, avenue Jean Jaurès 75019 Paris

  • Métro : Place Monge à 163 m
  • Bus : Monge à 190 m, Censier - Daubenton à 208 m, Berthollet - Vauquelin à 353 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

TILF
211, avenue Jean Jaurès 75019 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 18 mai 2003

Pourraient aussi vous intéresser

- 20%
Courgette

Tristan Bernard

- 25%
Fin de partie

Théâtre de l'Atelier

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 32%
Une histoire d'amour

Splendid Saint Martin

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

- 20%
Lady Agatha

Michodière

Spectacle terminé depuis le dimanche 18 mai 2003