Le songe (Ett Drömspel)

1
2
3
4
5

Chaillot - Théâtre national de la Danse , Paris

Du 11 au 17 mars 2000

CLASSIQUE

Spectacle en suédois surtitré en français. Tout peut arriver ; tout est possible et probable. Ni le temps ni l'espace n'existent. Travaillant sur un fond d'évènements réels mais insignifiants, l'imagination file ces pensées et les tissent dans de nouveaux dessins.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 17 mars 2000

 

Le songe (Ett Drömspel)

De

August Strindberg

Mise en scène

Robert Wilson

Avec

Axelle Axell

,

Christer Banck

,

Anita Ekström

,

Magdalena Eshaya

,

Ulf Friberg

,

Daniel Götschenhielm

,

Ulricha Johnson

,

Gérard Larsson

,

Jessica Liedberg

,

Malin Lundgren

,

Ake Lundqvist

,

Per Orlov

,

Robert Panzenböck

,

Lasse Petterson

,

Henrik Rafaelsen

,

Bo Samuelson

,

Eva Stenson

,

Thomas Wijkmark

Spectacle en suédois surtitré en français.

Suivant les pas de ma précédente "pièce songe" Le chemin de Damas, j'ai cherché, dans cette nouvelle "pièce songe", à imiter la forme incohérente et à la fois ostensiblement logique de nos rêves. Tout peut arriver ; tout est possible et probable. Ni le temps ni l'espace n'existent. Travaillant sur un fond d'évènements réels mais insignifiants, l'imagination file ces pensées et les tissent dans de nouveaux dessins. Un mélange de pensées, de souvenirs, d’expériences, d’idée spontanées, d’impossibilités et d’improbabilités.

Les personnages se séparent, se doublent, se multiplient, se condensent, se fondent et s'unissent. Mais un esprit veille sur eux, l'esprit du rêveur; pour lui il n'y a pas de secret, pas d'incohérence, pas de scrupule, pas de loi. Il ne condamne pas, il n'acquitte pas, il ne fait que raconter. Le rêve étant plus souvent douloureux que gai, le récit, tout en tanguant et se balançant, est coloré d'un ton de mélancolie et d'une sympathie pour toutes les créatures vivantes. Le sommeil, au lieu de libérer le rêveur, le torture et l'assaille. Mais quand la douleur est à son point culminant, le réveil arrive qui réconcilie le rêveur avec la réalité, qui, bien qu'atroce, est une joie et un plaisir à ce moment comparé au rêve douloureux.

August Strindberg

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le songe (Ett Drömspel)

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment