Le poids de la neige et la salamandre

1
2
3
4
5

Théâtre de la Cité Internationale , Paris

Du 29 novembre au 22 décembre 2001

CONTEMPORAIN

Dans un univers blanc comme neige, des archéologues campent à mille lieues de toute terre habitée. Ils sont à la recherche des traces d’un mystérieux peuple nomade, d’objets quotidiens témoins d’une civilisation disparue.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 22 décembre 2001

 

Le poids de la neige et la salamandre

De

Michel Laubu

Mise en scène

Michel Laubu

Avec

Nathalie Baldo

,

Laurent Bastide

,

Sophie Brenas

,

Cécile Briand

,

Patrick Murys

,

Bérangère Vantusso

  • Présentation

Dans un univers blanc comme neige, des archéologues campent à mille lieues de toute terre habitée. Ils sont à la recherche des traces d’un mystérieux peuple nomade, d’objets quotidiens témoins d’une civilisation disparue.

Objets usés, lavés par le temps, figures du passé animées par plusieurs comédiens danseurs, les spectateurs voient surgir un univers de cités endormies d’une beauté à couper le souffle. Partis pour une expédition imaginaire, les explorateurs ouvrent un nouveau champ de fouilles et inventent une archéologie en mouvement.
Le Théâtre de la Marionnette à Paris et le Turak fêtent ensemble en cette année 2001/2002 leurs 10 ans d’existence puisqu’au cours de la première saison du Théâtre de la Marionnette à Paris, en 1992 /1993, le Turak explorait son premier champ de fouille au fin fond du 13 ème arrondissement. Par la suite il y eut 2 p R tome 1, 2 p R tome 2 , Nids de galets

  • Une archéologie de l'imaginaire

Le Turak ne se contente plus de faire vivre les objets, il imagine ce qu'ils cachent.
Le Laos et la neige, quel rapport ? En Turakie tout peut arriver et lorsque le Turak passe quelques mois au Laos, improvise sur les places de villages, des souvenirs s’impriment qui, comme dans les rêves viennent de plus loin que la mémoire. Alors le spectacle raconte l’épopée imaginaire d’archéologues qui rêvent à partir des objets qu’ils ont découvert, des archéologues qui ont compris que derrière les objets se cachent des histoires, que la nature garde le souvenir de ses aventures, le souvenir du poids de la neige par exemple.
Depuis des années que Michel Laubu fait plus confiance aux objets qu’aux mots pour raconter notre mémoire enfouie, il a créé un pays poétique et bricolé où des objets quotidiens, usés, vivent une nouvelle vie, où tout se dérègle comme dans un rêve, où l’insolite envahit l’ordinaire.
Un troupeau de tentes, sur la musique de Jimi Hendrix, prend d’assaut le plateau, des créatures à tête d’objet, des éléphants musiciens, des masques tristes, des légendes inventées, sortent des rêves des archéologues. Tout un monde manipulé par des comédiens danseurs. Nous sommes bien sur les terres magiques de la Turakie.

  • D’Illustres cités dans l’attente

Pour mieux connaître la Turakie, un musée archéologique imaginaire vous attend avant et après le spectacle.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le poids de la neige et la salamandre

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment