Le cri de la pomme de terre du Connecticut

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 01 au 27 octobre 2019

COMEDIE & BOULEVARD

D’abord, circuit dans la cuisine parmi les pommes de terre. Portraits détaillés des facettes de la patate. Il imite la Roseval à l’étouffée ou la Belle de Fontenay. Le voyage commence. Inventeur d’expéditions, interprète de carnets de route, il invite au voyage dans les fêlures de la conscience en passant par les chutes du Zambèze. Avec son élan retrouvé, Patrick Robine embarque dans un rêve à péripéties tendres pour réenchanter nos journées fanées.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 34,50 €,31,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Le cri de la pomme de terre du Connecticut

De

Patrick Robine

Mise en scène

Jean-Michel Ribes

Avec

Patrick Robine

« La trayeuse électrique s'est emballée. »

  • Un rêve à péripéties tendres

Il déboule en robe de chambre, un balai à la main. Gros ménage à faire. Hier soir, il donnait une fête. Serpentins au sol, gueule de bois. Il se présente pour ceux qui n’étaient pas là, « Bine, Robine ». Il annonce la couleur. Naturaliste, grand interprète animalier, botaniste et imitateur forestier. Le départ est annoncé.

D’abord, circuit dans la cuisine parmi les pommes de terre. Portraits détaillés des facettes de la patate, il en existe trois cent vingt espèces. Il imite la Roseval à l’étouffée ou la Belle de Fontenay. Le voyage commence. En Espagne, il rencontre un élan, alter ego qui sent le tabac. Puis les côtes africaines, les grottes de sel, un lion qui lit Barthes et les portes d’une armoire familiale qui s’ouvrent sur l’enfance.

Au Rond-Point, il a donné La Danse du séquoia ; Le Naturaliste ; Le Zootropiste ; La Ferme des concombres. Pouvoir d’incarnation surnaturel, Robine imite le chant de la purée Mousline ou le robinet de la salle de bain. Il a tout fait, il sait tout faire. Il a vécu en Afrique et aux États-Unis, il a été gratteur de morutiers, nez pour parfumeur ou démonstrateur de jouets.

Inventeur d’expéditions, interprète de carnets de route, il invite au voyage dans les fêlures de la conscience en passant par les chutes du Zambèze. Avec son élan retrouvé, Robine embarque dans un rêve à péripéties tendres pour réenchanter nos journées fanées.

  • La presse

« Patrick Robine a un charme auquel on ne résiste pas. Le charme de ceux qui s'autorisent à vagabonder sur des sentiers où la vie a encore des saveurs et des couleurs inimitables. » Fabienne Darge, Le Monde

« Patrick Robine est de nos derniers excentriques, de nos derniers extravagants [...]. Une perle rare dans notre paysage théâtral, un trésor national vivant à la japonaise. [...] Sous l’oeil complice de son admirateur Jean-Michel Ribes, qui le met doucement, finement en scène, l’artiste aventurier aux multiples vies professionnelles déploie ici très simplement son insensé savoir-faire, entre music-hall, cirque et délirante poésie. » Fabienne Pascaud, Télérama

« Patrick Robine, cela ne se raconte pas. ll est unique et, parmi tous ses dons, il y a celui des bruits. Il est un bruiteur hallucinant, un poète sonore capable de rendre les musiques de tout l’univers. [...] Il donne vie. Il est la vie. Et le rire ! On rit beaucoup et l’on est ému. » Armelle Héliot, Le Figaro

« Patrick Robine est un peu le double de Jean-Michel Ribes [...], le compagnon de route, l’ami qui partage un goût pour l’humour absurde, la poésie noire et le fameux « rire de résistance ». Ribes le confesse : « J’aime quand il est là, on ne vieillit pas avec lui. » Et on ne s’ennuie pas, c’est sûr... » Philippe Chevilley, Les Échos

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le cri de la pomme de terre du Connecticut

2 Notes

2 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(2)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Marie louise V. (29 avis) 31 octobre 2016

poésie, fantaisie débridée, saupoudrée de surréalisme je retrouve Patrick Robine avec grand plaisir, son univers est vaste et imprévisible un bonheur ... doux !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Alexandre B. (1 avis) 26 octobre 2016

Je regarde plus le monde de la même manière. Ni le ragoût les les patates. ..
0
0

Spectacles consultés récemment