Le centenaire d'Obaldia

Théâtre de Poche-Montparnasse , Paris

Du 15 novembre 2021 au 07 février 2022
Durée : 1h20

CONTEMPORAIN

,

Seul(e) en scène

René de Obaldia est un jeune centenaire: il a eu 102 ans l’année dernière ! François Marthouret traverse avec la douce gravité et la tendre causticité dont il a le secret l’oeuvre de cet Immortel poète, qui sait conjuguer l’enfance à tous les temps.

Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 07 février 2022

 

Le centenaire d'Obaldia

De

René de Obaldia

Mise en scène

François Marthouret

Avec

François Marthouret

  • Immortel poète

René de Obaldia est un jeune centenaire : il a eu 102 ans l’année dernière ! François Marthouret traverse avec la douce gravité et la tendre causticité dont il a le secret l’oeuvre de cet Immortel poète, qui sait conjuguer l’enfance à tous les temps. Des Innocentines au sarcastique Centenaire en passant par l’incontournable Exobiographie, le comédien nous offre un bouquet d’émotions glanées sous la plume de l’énigmatique Monsieur le Comte, né à Hong Kong à la fin de la Première Guerre Mondiale, plus français, plus charmeur et plus leste que jamais…

  • La presse

« Il fallait tout la grâce et l'humour d'un François Marthouret - qui parle couramment l'obaldien - pour nous faire entrer dans ce monde plein de touches vives. » Le Figaro

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le centenaire d'Obaldia

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(1)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Franck V. (32 avis) 20 décembre 2021

A voir sans modération Il y a des spectacles impalpables qu'un être, à l'hiver de sa vie, sait rendre virevoltant. "Le centenaire" est de cette race là : espiègleries en série, facéties poétiques et allégories imaginatives s'entremêlent comme les volutes d'un parfum délicat. François Marthouret excelle dans le rôle du conteur : soutenu d'une main de maître par le texte étincelant de René de Obaldia et accompagné avec élégance par les notes fugitives de Vadim Sher, il hypnotise le public comme un enfant attrape au vol un papillon multicolore. C'est d'une poésie rare. Bravo.
0
0

Spectacles consultés récemment