La star des oublis

1
2
3
4
5

Théâtre du Marais , Paris

Du 16 septembre au 30 octobre 2010
Durée : 45 minutes

CONTEMPORAIN

Dans la nuit d'une chambre d'hôtel moite au plus près de leur intimité, les draps défaits, la passion consommée, l’irrésistible envie de tuer l'autre sans qui on ne peut vivre trouvera son accomplissement.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 30 octobre 2010

 

Photos & vidéos

La star des oublis

De

Ivane Daoudi

Mise en scène

Jean-Damien Barbin

Avec

Daphné Barbin

,

Alexandra Cahen

  • La pièce

Pièce d’apparence légère, La Star des Oublis, contient du supplice, du cruel. Mêlant douleur, amour, fantasme et solitude, ce texte souligne la férocité du rapport à l’autre, de la vie. « C’est parce que je t’aime que je veux te tuer, c’est tout. »

La surprise d’une rencontre, le désir mais aussi un étrange jeu de rôle permettront à Adaet Cherry, de se sentir vivantes, échappant au monde et à elles-mêmes le temps d’un voyage hallucinatoire. Jean-Damien Barbin, par sa sensibilité, son univers, l’importance qu’il accorde à chaque mot, chaque geste, chaque silence, nous a emmenées au coeur des « douleurs dites exquises » de ces deux personnages.

Nous avons choisi La Star des Oublis d’Ivane Daoudi pour ces deux personnages seuls et prêts à tout pour assouvir leurs désirs, leurs espoirs. Prêts à tout pour survivre, exister. Deux femmes qui se révèlent le temps d’un rêve d’ « Ailleurs ». Deux femmes en perpétuelle recherche et invention d’un Lointain plus doux, espérant s’échapper un instant de leur douleurde vivre.

  • Note d'intention

Marlène Dietrich (Lily Shanghai) embrasse langoureusement Clive Brook (Captain Donald Harvey) dans le hall de la gare de Shanghai et défile le générique de fin de Shanghai Express duréalisateur Josef Fon Sternberg pour qui l’exotisme asiatique symbolise le mystère et la perversité. De mystère et de perversité il sera donc aussi question dans la scène qui suivra sous la plume d’Ivane Daoudi. Deux femmes abandonnées dans un cinéma vide maintenant, après la projection de cet étrange film de la Paramount Picture.

Elles ne se connaissent pas, mais dès lors leurs destins seront liés. Deux femmes abandonnées, enfermées peut-être. Dehors il pleut. Dehors l’inconnu, des inconnus menacent. Deux femmes échouées là, dont la fusionnelle rencontre conduira au meurtre, à l’anéantissement. Deux femmes en quête d’un nouveau départ, d’une nouvelle vie, d’un voyage fantasmé, d’un orient éclairé. Deux femmes livrées à leur passé qu’il s’agit d’effacer pour s’adonner à un cruel jeu de séduction, désirs et pulsions mêlés. Et se réinventer une identité « glorieuse » : Ada, la violente, star des pêchés ; Cherry, la star que l’on n’attend plus, la star des oublis.

Deux étoiles héroïnes d’un scénario, d’une vie rêvée qu’elles construisent sous nos yeux. Dehors il pleut, l’ennui guette, il fait gris. Dedans dans ce cinéma désert, une vie nouvelle s’invente, un fabuleux voyage, le dernier voyage peut-être s’entreprend. Laissant derrière nous, au plus loin, l’écrasante mélancolie d’une vie ratée, nous irons avec elles à Shanghai par le chemin de fer et le bateau et dans la nuit d’une chambre d’hôtel moite au plus près de leur intimité, les draps défaits, la passion consommée, l’irrésistible envie de tuer l’autre sans qui on ne peut pas vivre trouvera son accomplissement.

« Plus j’aime quelqu’un, plus j’ai envie de le tuer ». Un théâtre idéal pour ces deux jeunes actrices talentueuses, qui m’ont fait l’amitié de me demander de les accompagner à bord de cet « orient express »

Jean-Damien Barbin

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La star des oublis

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment