La (presque) désastreuse histoire de Maurice Poulard

du 3 au 17 mars 2024
1h40

La (presque) désastreuse histoire de Maurice Poulard

Le jeune Maurice fraichement appelé au front veut devenir comique troupier et ainsi échapper aux tranchées ! De retour à Paris, il tente de percer au cabaret La Belle Jambe... S'en suivent alors coups de foudre, poursuite, escrocs, poissonniers, autruche et autant de rencontres auxquelles il ne s'attend pas et nous non plus !

« Maurice, Maurice, il faut que tu réussisses ! »

Le jeune Maurice fraichement appelé au front veut devenir comique troupier et ainsi échapper aux tranchées !

De retour à Paris, il tente de percer au cabaret La Belle Jambe et y croise la belle américaine Jenny Fever... S'en suivent alors coups de foudre, poursuite, escrocs, poissonniers, autruche et autant de rencontres auxquelles il ne s'attend pas et nous non plus !

Entre hymne musical de l’entre-deux Guerres et opéra Bouffe virevoltant, quatre comédiens chanteurs et musiciens interprètent une vingtaine de chansons de l’époque dans un florilège étourdissant de personnages.

Venez applaudir cet anti-héros candide et maladroit, profondément attachant et humain qu’est Maurice Poulard !

Sélection d’avis du public

Aïe Par Sire A. - 18 mars 2024 à 15h26

Outre un texte sans intérêt aux dialogues ratés à force de chercher le gag, les acteurs pataugent dans une mise en scène datée et problématique. Le cabotinage est maître-mot ici mais sans virtuosité pour contrebalancer : le jeu burlesque n'étant pas assez travaillé et précis. Les comédiens cherchent alors à faire rire un parterre déjà conquis. On les sent surtout incapables de quoique ce soit avec ce texte, cette "mise en scène", et "dirigés" ainsi. Belles voix et harmonies il faut le souligner. Heureux d'avoir lu un autre avis qui prouve que nous n'étions pas les seuls pris en otage.

Outrances et guignolades Par Picoudamour - 11 mars 2024 à 03h39

Programmation très XVIè ,beaucoup d'enfumage, d'entre soi,de gros traits et de vociférations....le public cible en redemande et hurle à la joie avec force clap de mains,à tous moments.La seule chose hormis deux ou trois moments supportables, fut l'apparition de ce merveilleux petit Gremlin portant un mini chapeau mexicain.Le hall de la chanson en aurait fait un trésor d'intelligence et d'expressivité talentueuse.Ici que vous dire...non je n'en dirai plus un mot,sachez que j'ai beaucoup souffert et me suis sentie bien seule mais j'étais ,semble t-il, en infériorité numérique!

Synthèse des avis du public

1,0 / 5

Pour 2 Notes

0%
0%
0%
0%
100%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

1 2 5
Aïe Par Sire A. (1 avis) - 18 mars 2024 à 15h26

Outre un texte sans intérêt aux dialogues ratés à force de chercher le gag, les acteurs pataugent dans une mise en scène datée et problématique. Le cabotinage est maître-mot ici mais sans virtuosité pour contrebalancer : le jeu burlesque n'étant pas assez travaillé et précis. Les comédiens cherchent alors à faire rire un parterre déjà conquis. On les sent surtout incapables de quoique ce soit avec ce texte, cette "mise en scène", et "dirigés" ainsi. Belles voix et harmonies il faut le souligner. Heureux d'avoir lu un autre avis qui prouve que nous n'étions pas les seuls pris en otage.

Outrances et guignolades Par Picoudamour (458 avis) - 11 mars 2024 à 03h39

Programmation très XVIè ,beaucoup d'enfumage, d'entre soi,de gros traits et de vociférations....le public cible en redemande et hurle à la joie avec force clap de mains,à tous moments.La seule chose hormis deux ou trois moments supportables, fut l'apparition de ce merveilleux petit Gremlin portant un mini chapeau mexicain.Le hall de la chanson en aurait fait un trésor d'intelligence et d'expressivité talentueuse.Ici que vous dire...non je n'en dirai plus un mot,sachez que j'ai beaucoup souffert et me suis sentie bien seule mais j'étais ,semble t-il, en infériorité numérique!

Informations pratiques

Théâtre le Ranelagh

5, rue des Vignes 75016 Paris

Accès handicapé (sous conditions) Bar Tour Eiffel Vestiaire
  • RER : Avenue du Président Kennedy Maison de Radio France à 194 m
  • Bus : Assomption - Radio France à 193 m, Radio France à 319 m, Radio France - Pont de Grenelle à 334 m, Place de Passy à 363 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre le Ranelagh
5, rue des Vignes 75016 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 17 mars 2024

Pourraient aussi vous intéresser

- 31%
Colette, l'indomptable

Théâtre Montmartre Galabru

- 16%
Music-Hall Colette

Tristan Bernard

De Juliette à Gréco

Guichet Montparnasse

L'Impresario de Smyrne

Athénée Théâtre Louis-Jouvet

Spectacle terminé depuis le dimanche 17 mars 2024