La poésie/nuit

du 8 au 10 mars 2007

La poésie/nuit

Un parcours dans la poésie contemporaine, lectures, performances, expositions, débats, rencontres, vidéos…La poésie/nuit …Découvrir la curiosité et l’esprit d’invention de quelques unes des voix les plus originales et les plus inventives de l’époque, souvent ouvertement radicales, joyeusement politiques et délibérément curieuses. 4ème édition dédiée à la poésie contemporaine.

« La poésie contemporaine déborde ses cadres : elle intègre aujourd’hui l’ensemble des langages, l’écrit bien sûr, mais aussi les sons, l’image, le montage ou l’intervention. Qu’elle utilise les formes traditionnelles ou les techniques modernes de samples, mix ou cut-up, qu’elle use de vers, slogans, de ritournelles ou de bases de données qu’elle traite, elle crée des accélérations, des ellipses folles qui court-circuitent les habitudes, les fictions illusoires et les ordres, elle met en place des situations de lecture – lecture dans un sens élargi bien sûr – qui renouvellent notre regard sur le réel, sur le donné, sur les évidences et sur notre société.

Il s’agit bien moins de « bousculer les habitudes » que d’imaginer une manifestation sur les pratiques artistiques actuelles telles qu’elles se présentent, et non telles qu’elles se programment. Il ne s’agit pas de proposer des définitions ou de promettre des révélations, mais plutôt de dessiner un horizon et s’esquisser des connivences, des alliances, des échanges, entre les oeuvres entre elles, comme entre les oeuvres et leurs spectateurs.

Aujourd’hui, la notion de « genre » (comédie, drame, roman, poésie…) doit être remise en cause radicalement ; cela ne veut pas dire être remplacée : c’est un modèle nouveau qu’il faut inventer, basé sur les idées de réseau, de circulations, de zones de transfert, de multiplicités qui ne peuvent se réduire à des totalités simples, d’espaces secondaires aux enjeux, aux propositions et aux techniques communes, plutôt que de formes pensées séparément les unes les autres sur des critères formels détachés de toute pratique réelle.

La poésie/nuit voudrait être un espace expérimentant, et invitant à tenter, un tel modèle de penser encore à inventer, un modèle en mouvement, basé sur la pratique de chacun, oubliant les grandes résolutions et ne cessant de s’inventer par, pour et à travers l’expérience et l’engagement des artistes, des institutionnels et des spectateurs."

Eric Vautrin, directeur artistique

  • Programme

La poésie/nuit est l’occasion rare de découvrir toutes les facettes de l’écriture poétique contemporaine. La programmation a trois axes de développement : d’une part mêler des oeuvres historiquement importantes (à travers cette année les présences exceptionnelles de Henri Chopin et Jean-Jacques Schuhl), des poètes reconnus de la scène française et internationale (Charles Pennequin, Nathalie Quintane, Stéphane Bérard, Elizabeth Willis, Jaap Blonk…) et des démarches à découvrir (les italiens du collectif Gammm, Christophe Manon, Céline Duval, Helen Gerster…).

D’autre part, mêler les supports et les présentations : expositions, vidéos, cinémas, performances, lectures, éditions et enfin, cette année, faire découvrir la poésie européenne et internationale. C’est ainsi une invitation à la curiosité, à l’instar des oeuvres qu’elle présente.

Le jeudi 8 mars à 20h au théâtre les Ateliers, soirée cinéma et poésie.
La poésie n’est pas un genre esthétique, mais la tension singulière propre à certaines oeuvres. Dans le même temps, l’écriture poétique peut apparaître dans les livres, mais aussi sur écran. Deux séances : le chef d’oeuvre de l’acteur, auteur et cinéaste italien, Carmelo Bene qui fut d’abord un roman puis un film : Nostra Donna Dei Turchi (Notre Dame des Turcs) puis, l’oeuvre méconnue en France de deux artistes siciliens, un auteur, Franco Maresco et un virtuose de la pellicule, Daniele Cipri, à travers l’un de leur dernier film (sans doute Le Retour de Cagliostro, 2002). En présence de Jean-Paul Manganaro, traducteur et spécialiste de l'oeuvre de Bene, et de Cipri et Maresco (sous réserve).

Le vendredi 9 mars à 20h au théâtre les Ateliers, soirée roman et poésie.
Avec la présence exceptionnelle de Jean-Jacques Schuhl, prix Goncourt 2000 pour Ingrid Caven et auteur de Rose Poussière, superbe roman datant de 1972 et annonçant les techniques littéraires des trente années suivantes, une soirée autour de textes qu’on ne peut dire poème, tant ils font appel à la narration et à la fiction romanesque, mais qui ne sont pas exactement ce qu’on appelle habituellement roman, travaillant la langue et le texte sur la page avec une inventivité formelle proche de la poésie.

Daniel Foucard, auteur du récent et singulier Cold (Léo Scheer, 2006), invitera Tom Novembre à lire des extraits de son texte, ainsi que Nathalie Quintane ou le jeune auteur Antoine Dufeu, auteur de Nous (Editions MIX, 2006) qui liront de larges extraits de leurs derniers textes. Occasion de découvrir des écritures contemporaines singulières et d’interroger les enjeux et les usages de la fiction dans notre société.

Le samedi 10 mars à 20h au théâtre les Ateliers, soirée de lectures et de performances.
Traditionnelle clôture de la manifestation avec une longue nuit de performances et de lectures, de 20h à 3h du matin. Un panorama, ou une promenade, dans les différentes facettes de la poésie actuelle. On découvrira ainsi Henri Chopin, âgé aujourd’hui de 85 ans, formidable poète sonore qui inventa la performance poétique sonore dans les années 50, à la suite de Kurt Schwitters et des performances Dada, avant de multiplier les formats et les supports de ses interventions ; Henri Chopin, aujourd’hui installé en Angleterre, présentera une performance exceptionnelle revenant sur l’ensemble de son oeuvre.

Charles Pennequin qui avait tant marqué les spectateurs de la poésie/nuit l’an passé, conclura la soirée par une performance-concert avec le guitariste free jazz Jean-François Pauvros. Egalement attendu, le phénoménal Jaap Blonk, artiste sonore néerlandais travaillant la voix comme le plus hallucinant des instruments ; un artiste complet qui surprend les publics du monde entier depuis vingt ans.

Mais également Christophe Manon, jeune poète français travaillant à la suite des futuristes russes du début du XXe siècle, ou Pierre Lepori, jeune poète suisse germanophone ; Nathalie Quintane, dans une performance très attendue, ou Jérôme Game, un de ses artistes français montant mêlant écriture, techniques de diction étonnante et création vidéo.

On découvrira également Branko Cegec et Miroslav Micanovic, deux poètes croates à l’écriture inventive et engagée ; Elizabeth Willis, poète américaine aux textes tout en finesse et en jeu de langage, ou Helen Gerster, membre de la revue Tissu, à l’écriture jouant sur une intimité comme décalée ; ou enfin le collectif Gammm, quatre poètes italiens aux talents multiples (Michele Zaffarano, Andrea Inglese, Massimo Sanelli et Gherardo Bortolotti).

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Les Ateliers à Lyon

5, rue Petit David 69002 Lyon

Spectacle terminé depuis le samedi 10 mars 2007

Pourraient aussi vous intéresser

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

Oublie-moi

Théâtre Actuel La Bruyère

Un état de nos vies

Ferme du Buisson

- 25%
La Leçon

Théâtre de la Huchette

- 23%
Passeport

Théâtre de la Renaissance

Spectacle terminé depuis le samedi 10 mars 2007