La Double inconstance

1
2
3
4
5
  • 53 commentairess
Comédie-Française - Salle Richelieu, Paris
Du 22 juin au 28 juillet 2017
Durée : 2h15 sans entracte

Avis du public

La double inconstance
1
2
3
4
5
Par

28 juillet 2017 à 12:14

La double inconstance Une mise en scène enjouée, rythmée et virevoltante, qui fait la part belle au texte Marivaux dont on redécouvre avec joie, toute la richesse et la complexité. Extraordinaire mise en abime théâtrale de ce jeu de masques et d'apparences dont la vie nous fait à la fois pour notre plus grand bonheur les complices et victimes consentantes. Bravo aux comédiens du Français qui, dans ce jeu de dupes vertigineux, tiennent leur rôle avec une virtuosité inégalée.
Encore un délicieux moment à la Comédie Française
1
2
3
4
5
Par

24 juillet 2017 à 09:22

Encore un délicieux moment à la Comédie Française Avec le Français on n'est jamais déçu. Alors en associant Marivaux à l'écriture et Anne Kessler à la mise en scène, c'était le bonheur assuré. Les comédiens sont parfaits, la déco tellement bien pensée, la lecture de la pièce tellement intelligente! Courrez-y ! la meilleure occupation possible par temps de pluie en ce moment, sans doute.
la double inconstance
1
2
3
4
5
Par

19 juillet 2017 à 21:28

la double inconstance Très bon spectacle. Acteurs formidables. Mise en scène pleine d'originalité.
Déçu
1
2
3
4
5
Par

15 juillet 2017 à 17:45

Déçu Pour ma part il n'y a qu'Eric Génovèse qui avait une diction digne de la comédie française. On avait de la peine à comprendre ce que disait Silvia. Les couleurs des voix étaient communes. Arlequin est un homme du peuple, il est vrai, mais est-ce une raison de le laisser parler sur un ton lourd et familier. Dans les voix des membres de la cour, sauf Eric Génovèse, il n'y avait ni grâce, ni légèreté, ni distinction, pour moi les rôles n'étaient pas incarnés. Quand je pense à Marivaux, je pense à Watteau. Je n'ai été ni charmé ni ému. Ce que j'ai apprécié le plus, c'est le confort des sièges de la Comédie-française et la bonne vue sur la scène. C'est peut-être un peu dur mais c'est malheureusement cela.
1
2
3
4
5
Par

14 juillet 2017 à 09:55

Gai, surprenant, moderne, sans nuire au texte de Marivaux
Une magnifique soirée
1
2
3
4
5
Par

10 juillet 2017 à 09:38

Une magnifique soirée J'ai beaucoup apprécié la mise en scène d'Anne Kessler qui fait scintiller de mille feux le texte de Marivaux. Repris une troisième saison pour cause de succès, ce spectacle jeune et inventif convient à toutes les générations. Les comédiens sont à la hauteur de la fausse légèreté de l'auteur. Loïc Corbery, Florence Viala et Adeline d'Hermy sont magnifiques, Stéphane Varupenne est une révélation.
Dommage
1
2
3
4
5
Par

06 juillet 2017 à 12:41

Dommage Mise en scène tantôt féérique et sublime tantôt désagréable de vulgarité. Décor et costume somptueux. Erreur de casting pour certains comédiens, dont certaines éprouvent beaucoup de difficultés à rencontrer l'intemporalité de l'oeuvre de Marivaux. Dommage.
Ennuyeux
1
2
3
4
5
Par

25 octobre 2016 à 15:36

Ennuyeux La mise en scène est très ennuyeuse. Pas une idée intéressante, les acteurs portent des lunettes de soleil, ont fait les soldes ( ??) et se promènent avec leurs paquets, c'est ça une touche moderne? Le niveau d'imagination digne d'apprentis de province... Les acteurs ne jouent pas trop mal, mais manquent de peps, pas de personnalité... De plus en plus souvent on a droit à des mises en scène très fades à la Comédie-Française
Magnifique
1
2
3
4
5
Par

13 février 2016 à 18:57

Magnifique De la mise en scène à la fois fidèle et pleine d'inventivité au jeu d'acteurs et bien sûr à la pièce elle-même, tout était magnifique. Un vrai plaisir. Merci à eux !
Double Inconstance...Déception
1
2
3
4
5
Par

10 février 2016 à 23:57

Double Inconstance...Déception Les acteurs déclament tels des machines plus qu'ils ne jouent, manque de nuance dans l'interprétation, décevant pour des acteurs de la comédie francaise dont on attend l'excellence... La mise en scène est une juxtaposition d'idées hétéroclites qui ne servent pas un objectif clair, et donnent plutot l'impression que le metteur en scène se fait plaisir, au lieu d'essayer de donner du sens... Seule Catherine Salviat nous offre un instant de répit et de grâce avec sa magnifique interprétation du Seigneur, ouf !