La Dama Boba ou celle que l’on trouvait idiote

1
2
3
4
5

Théâtre 13 - Jardin , Paris

Du 15 janvier au 17 février 2019
Durée : 1h45

COMEDIE & BOULEVARD

Le Seigneur Otavio, riche gentilhomme de Madrid, a deux filles : l’aînée, Nise, est une jeune érudite, tandis que Finéa, la cadette, est la Dama Boba, celle qu’on trouve idiote. Laurencio, charmant poète sans le sou, entreprend secrètement de séduire la «Dama Boba» pour son argent. Contre toute attente, il apprend à connaître cette étrange jeune fille et à découvrir, au-delà des apparences, son charme singulier…mais croira-ton à la sincérité de leur amour ? Dès 8 ans.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 14,50 € au lieu de 29,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

La Dama Boba ou celle que l’on trouvait idiote

De

Lope de Vega

Adaptation

Justine Heynemann

,

Benjamin Peñamaria

Mise en scène

Justine Heynemann

Avec

Sol Espeche

,

Stéphane Godin

,

Pascal Neyron

,

Lisa Perrio

,

Roxanne Roux

,

Antoine Sarrazin

Dès 8 ans.

Le Seigneur Otavio, riche gentilhomme de Madrid, a deux filles : l’aînée, Nise, est une jeune érudite, tandis que Finéa, la cadette, est la Dama Boba, celle qu’on trouve idiote. Laurencio, charmant poète sans le sou, entreprend secrètement de séduire la «Dama Boba» pour son argent. Contre toute attente, il apprend à connaître cette étrange jeune fille et à découvrir, au-delà des apparences, son charme singulier…mais croira-ton à la sincérité de leur amour ? Un professeur excédé, une soeur jalouse, des valets philosophes, un poète extravagant et quelques chansons espagnoles se mêlent tour à tour à cette course folle, riche en rebondissements.

Comédie emblématique de Lope de Vega, aussi célèbre en Espagne que Les Femmes savantes en France, La Dama Boba a traversé le temps. Écrite en 1613 cette pièce aussi folle que philosophique, met en évidence la modernité du dramaturge qui questionne sur la place dévolue à la femme, et propose de nouvelles héroïnes audacieuses et singulières. L’une, Nise, s’approprie le savoir des hommes. L’autre, Finéa, se réalise grâce à la fantaisie. Chacune triomphe devenant maitresse de sa destinée.

Dans son déroulement, la pièce propose une réflexion sur la définition de l’intelligence. Finéa, inadaptée socialement car incapable d’apprendre à lire et à écrire, possède pourtant une intuition rare. Elle voit la vie comme une artiste, à travers un kaléidoscope singulier, donnant ainsi au monde des couleurs atypiques, parant les relations humaines d’enjeux imperceptibles aux autres. Son originalité lui permet tout à la fois de séduire et de s’accomplir elle-même.

Dans un univers visuel hors du temps, les personnages vont et viennent avec fougue et énergie. C’est une course essoufflée qui se joue ici. De la chambre des jeunes soeurs, à la fenêtre ouverte vers le monde, en passant par le ciel étoilé, les corps vibrent et s’abandonnent au rythme d’une musique inspirée des films d’Almodovar.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La Dama Boba ou celle que l’on trouvait idiote

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment