L'insensible déchirure

1
2
3
4
5

Théâtre de la Cité Internationale , Paris

Du 02 au 06 avril 2007

MUSIQUE & DANSE

Daniel Dobbels traduit pour nous la pensée par le corps, pour dire l'indicible qui dépasse les mots et écrire, avec des mouvements d'une "suffocante douceur", la déchirure de l'holocauste.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 06 avril 2007

 

L'insensible déchirure

De

Daniel Dobbels

Avec

Brigitte Asselineau

,

Aurélie Berland

,

Raphaël Cottin

,

Anne-Sophie Lancelin

,

Corinne Lopez

,

Julie Meyer-Heine

,

Raphaël Soleilhavoup

  • Quand le corps dit l'indicible

Daniel Dobbels, passionné de mots devenu chorégraphe, travaille, comme Claude Régy, à la traduction de la pensée par le corps. "Quel corps peut lire Capitale de la douleur d'Eluard ?", "Quelle est notre liberté de mouvement dans un champ couvert par le langage et la littérature ?" Telles sont les questions qui l'ont retenu longtemps.

On connaît maintenant la "suffocante douceur" de sa danse, cette "écriture dans les nuages". Daniel Dobbels a trouvé son langage, l'intériorité traduite en gestes lents, essentiels, qui tiennent le spectateur en haleine. Son travail est visité par les oeuvres vues comme par celles qu'il n'a pas su voir mais dont son corps a retenu quelque chose.

L'Insensible déchirure est celle que les corps portent en eux en mémoire de la deuxième guerre mondiale. Les compositions de Messiaen, Schoenberg, Boulez, Cage, inspirées par l'Holocauste, accompagnent sa plongée dans les années noires.

Avec en tête l'impuissance des mots à dire l'indicible, c'est avec les corps que Daniel Dobbels écrira l'insensible déchirure. Pour lui la danse est "cet art qui voile son propre déchirement."

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : L'insensible déchirure

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment