Josiane Pinson - PSYcause(s) 2

L’Archipel, Théâtre et Cinéma , Paris

Du 13 septembre 2017 au 13 janvier 2018
Durée : 1h20

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

« Elle » est toujours psy... Et dans tous ses états : plus elle astique l'inconscient de ses patientes, plus le sien crie au secours... Attention : gros risque d'effet miroir !
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 15,50 € au lieu de 16,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Photos & vidéos

Josiane Pinson - PSYcause(s) 2

De

Josiane Pinson

Mise en scène

Gil Galliot

Avec

Josiane Pinson

  • Promenade dans les profondeurs de l'inconscient

« Elle » est toujours psy. Le symbole d'équilibre a vacillé... s'est relevé... Et puis... les enfants sont partis... Elle est seule de nouveau... Bientôt vieille orpheline... Elle a vu défiler d'autres névroses, d'autres douleurs... de femmes en errance, en dérive, en peur de solitude et de vieillesse, comme elle. A cherché désespérément de nouveaux « nique la mort » pour résister... maintenant elle est grand-mère... Alors elle doit trouver du sens, vite ! Le sens à tout ça ? !

Entre humour noir et compassion pour ses contemporaines, Josiane Pinson nous propose une promenade bis dans les profondeurs de l'inconscient.

  • La presse

« Excellente interprète et auteur, Josiane Pinson donne vie, avec classe et ce qu'il faut d'humour noir, à tous ces personnages. Du fauteuil au divan, psy et patientes se croisent et se répondent dans une mise en scène fluide et efficace. » Sandrine Blanchard, Le Monde, 16 février 2016

« Dans la mise en scène au cordeau de Gil Galliot, Josiane Pinson avance telle une funambule sur le fil de l'émotion sans jamais tomber dans le pathos ou la caricature. (...) Subtile comédienne, et auteure, Josiane Pinson évite toujours le mot de trop, le geste de trop, faisant de PSYcause(s) 2 un seule-en-scène à son image : intelligent et classieux. » Michèle Bourcet, Télérama TTT

« Quatre-vingt minutes de spectacle hilarant et/ou émouvant, selon son ressenti, dont vous apprécierez la mise en scène millimétrée signée Gil Galliot. Une comédienne très juste dans les rôles multiples d’une femme, d’une mère, d’une fille et d’une psy qui nous gagne à sa cause. » France TV

« Très active sur son incontournable fauteuil, Josiane Pinson libre une prestation haut de gamme dans la peau de femmes contemporaines en quête d'épanouissement personnel. » M.M., L'Humanité, 25 février 2016

« Toujours sur la pointe des mots, sur la pointe du rire, l’actrice va au fond des âmes et vise en plein cœur. (...) Gil Galliot dirige Josiane Pinson, subtile et précise comédienne, avec beaucoup de finesse. » Catherine Robert, La Terrasse, 22 février 2016

« Excellent ! Cru. Cruel. Drôle. Et bourré d’émotions ! » Europe 1

« Une partition polyphonique tout en finesse (...) Une ode à la vie » Charlie Hebdo

« Hilarant et/ou émouvant » FR3

« Elle glisse du burlesque visuel à la gravité touchante avec une évidence inouïe » A nous Paris

« Le portrait pluriel d’une femme contemporaine. Du haut de gamme » Humanité Dimanche

« Une interprétation remarquable et des formules qui trottent longtemps dans nos têtes » SNES

« Profond sans pathos, drôle sans facilités, intelligent sans être hermétique » Froggydelight

  • Un sujet intime

Depuis La quarantaine rugissante, je m’attache à explorer l’inconscient de la psyche féminine. Dans PSYcause(s), je décrivais les angoisses de la femme aux abords de la cinquantaine. PSYcause(s) 2 nous la dépeint une décennie plus tard, à un moment de vie où les grands bouleversements font prendre conscience que le temps qui reste se restreint et qu’il est urgent de trouver du sens, se maintenir dans une posture sclérosante par sécurité ? Ou oser encore tout bousculer pour se donner une chance de sérénité dans la dernière ligne droite ?

Nous découvrons ou retrouvons Elle, psy patentée. Et pourtant pas plus à l’abri du dérapage que n’importe lequel des mortels. Un être humain faillible. Tout simplement aux prises avec son âge, ses patientes, sa mère, ses enfants, son couple, sa sexualité.

Le choix du seule en scène me permet là encore de jouer sur l’effet miroir, affects et paroles parallèles de la psy et de ses patientes se croisent et se répondent pour ne devenir le portrait que d’une seule et même femme observée à la loupe par le prisme de ses contradictions, de ses peurs, de ses fantasmes. Qu’elle soit fille de, mère de, seule ou accompagnée, elle symbolise la femme de tous les âges et dans tous ses états.

Outre mon goût pour la psychologie, le parti-pris de situer la pièce dans le cabinet d’un thérapeute n’est qu’un prétexte à se questionner. À pointer du doigt. À nous confronter à nos propres angoisses, en alternant portraits glaçants et rire franc, ou inversement, selon le vécu et le ressenti de chacun, avec humour mais aussi et surtout avec compassion.

Josiane Pinson

  • Note d'intention

Pour être tout à fait honnête, ce n’est ni l’intérêt pour la psychanalyse, ni l’univers féminin, pour moi la femme est un homme comme les autres et vice versa, qui m’ont décidé à travailler sur ce projet. C’est avant tout l’écriture de Josiane Pinson et sa démarche introspective, faite d’humour, de légèreté, d’intelligence et de vérité qui m’a convaincu.

Mettre en forme cette polyphonie pour une même actrice, c’est comme pour un chef d’orchestre, diriger un orchestre de musique de chambre. Au-delà du monologue, il faudra donc donner à voir. Quoi de plus théâtral que le monde de l’inconscient ? L’Inconscient, cette vaste scène sur laquelle se jouent fantasmes, névroses ou autres pulsions.

À travers Elle et ses patientes, Josiane Pinson nous dit avec le rire du désespoir, qu’il y a plusieurs vies dans une vie. Et, bien que son personnage central soit en train de perdre pied, ce texte, en forme de madrigal, devient alors celui d’une seule voix qui revendique le fait de pouvoir oser encore et encore.Il n’est donc plus seulement question d’un voyage à travers la psyche féminine, mais bien de celui de nos angoisses, de nos attentes et de nos peurs, qui font de la vie humaine, à la fois une histoire personnelle et une histoire universelle.

Donner vie et corps, grâce à la scène, à cette éternelle dialectique entre l’unique et l’universel pour que chaque spectateur s’amuse de son propre miroir, tel sera mon but. En m’appuyant sur une direction d’acteur précise, un univers sonore inspirant, une scénographie sobre mais éclairante sans perdre la veine d’humour noir qui sous-tend ce drôle de PSYcause(s).

Mettre en scène ce texte ce sera alors, avant toute chose, tenter justement de le faire disparaître par la théâtralité qui, comme le disait justement Roland Barthes, est avant tout : « ... une épaisseur de signes et de sensations qui s’édifient sur la scène à partir de l’argument écrit ».

Gil Galliot

Avis du public : Josiane Pinson - PSYcause(s) 2

41 Avis

41 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(18)

Très bon


(15)

Bon


(5)

Pas mal


(3)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Emilie L. 01 mai 2017

    Drôle et émouvant à la fois. Le temps passe trop vite auprès de Mme Pinson. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Carine A. 30 avril 2017

    Remède à la déprime Une découverte, d'abord, de Josiane Pinson magnifique artiste dont je vais suivre l'annonce des prochaines créations. Un spectacle où se partagent moments comiques, temps de vérité ou de petites cruautés, avec humour et respect des êtres. N'eut été la dernière, j'aurais dit "courrez-y!" »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Carine C. 15 avril 2017

    Intelligent et drôle À ne pas rater. Une actrice remarquable, émouvantes , tour à tour désopilante et au bord des larmes .. une fine connaissance aussi De La psychanalyse, du meilleur Et du pire ..un super moment ! Ne pas rater les dernières séances !! »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Helene D. 02 avril 2017

    Les psy sont des humains comme les autres Savoureux. Drôle. Libérateur »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Geneviève R. 25 mars 2017

    psy On ne sait plus si on se trouve face à une comédienne ou une psy ou si l'on est patient. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Stéphanie B. 16 mars 2017

    Comment ne pas être troublée en tant que psy, mère et analysante dans ce texte juste et caustique, attachant et terriblement drôle. Un formidable moment qui fera date ! »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Catherine V. 16 mars 2017

    psycause 2 Trés bonne comédienne. Texte fin et plein de vérité. le temps m ' a cependant paru long. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Nadya M. 16 mars 2017

    psycauses2 belle performance savante... Et jubilatoire. A voir par tous ceux qui s'interrogent sur la vie de leur psy... »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Veronique M. 07 mars 2017

    Des portraits de femmes attachants et intimes Josiane Pinson incarne des personnages attachants et complexes avec brio et réalisme. Une vraie performance. À voir. »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • 1
    2
    3
    4
    5
    Par

    Clarisse B. 06 mars 2017

    Caustique, bien vu, ! Josiane Pinson endosse très bien tous les personnages qu'elle joue!On passe un bon moment! »
    Avez-vous trouvé cet avis utile ?
  • + d'avis

    Spectacles consultés récemment