J’en ai marre de l’amour

1
2
3
4
5

Théâtre Suresnes - Jean Vilar , Suresnes

Le 22 novembre 2003
Durée : 1H20

MUSIQUE & DANSE

Elle revient, la dame Pelly avec son tempérament de feu que vous avez pu apprécier dans Souingue et En avant la zique. Pétrie d’humour et de fantaisie, délicieusement sensuelle, pour jouer une comédie musicale en solo accompagnée par trois musiciens jazzy, elle pioche dans le répertoire de Topor, Vian, Gainsbourg, Lapointe, Brassens et bien d’autres. L’amour déambule avec sa rançon de gloire, de tendresse, de petites misères et le bonheur est dans la salle !
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 22 novembre 2003

 

J’en ai marre de l’amour

De

Florence Pelly

Mise en scène

Laurent Pelly

Avec

Thierry Boulanger

,

Florence Pelly

,

Alain Richard

,

Patrice Soler

Une comédie musicale jazzy
Le Répertoire

Elle revient, la dame Pelly avec son tempérament de feu que vous avez pu apprécier dans Souingue et En avant la zique. Pétrie d’humour et de fantaisie, délicieusement sensuelle, pour jouer une comédie musicale en solo accompagnée par trois musiciens jazzy, elle pioche dans le répertoire de Topor, Vian, Gainsbourg, Lapointe, Brassens et bien d’autres. L’amour déambule avec sa rançon de gloire, de tendresse, de petites misères et le bonheur est dans la salle !

Avec son chignon brun et ses jambes interminables, Florence Pelly fait mouche dès qu’elle apparaît. Dans J’en ai marre de l’amour, elle chante l’amour, évidemment, et tous ses aléas. Son répertoire est constitué de textes écrits par les plus flamboyants misogynes de la chanson française : Boris Vian, Roland Topor, Serge Gainsbourg, Boby Lapointe. Elle a aussi trouvé, chez Alphonse Allais et Jean Yanne, des textes moins connus et tout aussi hilarants sur les vicissitudes du cœur. 

Cette jeune comédienne-chanteuse va même jusqu’à piquer une crise devant le rôti que ne mangera pas celui qui lui a posé un lapin. Elle passe l’aspirateur sur l’air de Téléphone-moi de Nicole Croisille. C’est son frère, Laurent Pelly, qui signe la mise en scène, sous la forme d’une comédie musicale pour femme seule. Elle est tendrement escortée par un trio de très bons musiciens : Thierry Boulanger au piano, Alain Richard à la batterie et Patrice Soler à la basse. 
Chanter, jouer, conter des histoires, elle sait tout faire : la voix chaude, un tempérament de feu, dans un “show” déguisé en spectacle de cabaret. Posée sur son canapé blanc, les pieds sur la moquette rose, Florence Pelly, c’est un peu toutes les femmes, mais en tellement plus drôle...

Haut de page

J'en ai marre de l'amour (B. Vian, P. Amel / F. Linvingstone, M. Malnek)
Ce concerto (F. Dorin /M. Emer)La lessive (R. Topor /T. Boulanger)
La recette de l'amour fou (S. Gainsbourg)
Des kilos d'amour (R.Topor / T. Boulanger)
Moi je m'ennuie (Wal-Berg / C. François)
Maîtresse d'acteur (Xanroff)
Complainte amoureuse (A. Allais / T. Boulanger)
Je suis seule ce soir (Rose Noël, J. Casanova / P. Durand)
Le Beaujolais (J. Constantin)
Si tu t'en irais (Jean Yanne / Jean Yanne - Popoff)
Toi (B. Vian / R. Revil)
Et voilà les hommes (J. Nohain / Mireille)
Tingta Tong (R. Topor - T. Boulanger)
Téléphone moi (C. Gaubert / PA Dousset)
La boxeuse (R.Topor / T. Boulanger)
Je cherche un homme (Bruyère-Pina / Emer-Pazman)
Le cirque (S. Gainsbourg)
Moi je m'ennuie (Wal-Berg / C. François)
Maîtresse d'acteur (Xanroff)
Complainte amoureuse (A. Allais / T. Boulanger)
Je suis seule ce soir (Rose Noël, J. Casanova / P. Durand)
Le Beaujolais (J. Constantin)
Si tu t'en irais (Jean Yanne / Jean Yanne - Popoff)
Toi (B. Vian / R. Revil)
Et voilà les hommes (J. Nohain / Mireille)
Tingta Tong (R. Topor - T. Boulanger)
Téléphone moi (C. Gaubert / PA Dousset)
La boxeuse (R.Topor / T. Boulanger)
Je cherche un homme (Bruyère-Pina / Emer-Pazman)
Le cirque (S. Gainsbourg)
Comprend qui peut (B. Lapointe)
Je veux bien qu'on me les coupe (B. Vian / T. Boulanger)
La femme est faite pour l'homme (Oberfield / Pothier)
95 fois sur 100 (G. Brassens)
La chanson de Fred (A. Vialatte / T. Boulanger)
La chanson (C. Nougaro / M. Legrand)
Les criquets (P. Delanoë / H. Giraud)

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : J’en ai marre de l’amour

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment