Isadora, comme elle est belle quand elle se promène

1
2
3
4
5

Théâtre 13 - Glacière , Paris

Du 10 au 14 janvier 2022
Durée : 1h15

CONTEMPORAIN

Un conte théâtral, urbain et poétique en forme de balade initiatique. Isadora, lointaine cousine du chaperon rouge, entame un voyage fabuleux et sensuel dans une ville hallucinée, entre rêve et cauchemar. Les expériences et les rencontres se succèdent, éprouvant la naïveté de la jeune fille mais la révélant peu à peu à elle-même.

Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 14,50 € au lieu de 28,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
Consignes sanitaires
Les théâtres appliquent les directives sanitaires actuelles qui comprennent la présentation à l'entrée en salle d'un pass sanitaire valide pour les personnes de plus de 18 ans (inclus). À partir du 30 septembre 2021 le pass sera exigé pour les adolescents de 12 à 17 ans. Merci de respecter les gestes barrières et de vous munir d’un masque dont le port est obligatoire.
 

Isadora, comme elle est belle quand elle se promène

De

Milena Csergo

,

Grégoire Letouvet

,

Alexandre Perrot

Mise en scène

Milena Csergo

Avec

Milena Csergo

,

Grégoire Letouvet

,

Alexandre Perrot

Isadora part dans la ville chercher des framboises pour la tarte que sa mère s'apprête à préparer. Aspirée par la ville, aussi magique et dangereuse que la forêt des contes, elle oublie peu à peu ce pourquoi elle était sortie et fait l’expérience de l’amour, de la sexualité, de la violence et du désir. Des citadins-animaux, des fontaines qui se confondent avec la mer et des oiseaux bariolés dessinent le paysage mental dans lequel la jeune fille dessinera le chemin de son émancipation.

Brouillant les frontières du conscient et de l'inconscient, du rêve et de la réalité, le spectacle, porté par une interprète et deux musiciens, tisse les mots, les sons et les images pour créer un univers fantaisiste et ambigu, où se révèlent nos peurs les plus profondes, nos fragilités, nos désirs. Au plus près des pulsations de la langue, on suit le parcours d’Isadora, sa course effrénée dans la ville, sa fuite vers la liberté.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Isadora, comme elle est belle quand elle se promène

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment