Irrésistible Offenbach

Paris 16e
du 6 avril au 28 mai 2023
1h20

Irrésistible Offenbach

Dans cette comédie au rythme effréné, une galaxie de personnages hauts en couleur vibrionne autour d’Offenbach et de sa maîtresse, la grande cantatrice Hortense Schneider !

  • Comédie jubilatoire en quatre actes

Irrésistible Offenbach met en scène le génial compositeur, trésor de notre patrimoine national, dans les dix dernières années de sa vie, lorsqu’il est au faîte de sa gloire et devenu incontournable dans ce Paris de fin de Second Empire, cœur battant du monde artistique. Alors qu’il dirige le Théâtre des Bouffes Parisiens, il doit se débattre entre des créanciers exaspérés par sa folie des grandeurs, des amours contrariées, et la gestion de son répertoire qui compte déjà nombre de succès phénoménaux.

Personnage central de cette comédie jubilatoire en quatre actes et au rythme effréné, Jacques Offenbach (Jean-Paul Farré) nous apparaît tour à tour excentrique, manipulateur, cœur d’artichaut, et traversé par de géniales fulgurances.

Autour de lui, une galaxie de personnages hauts en couleurs s’agite et vibrionne… Il y a d’abord la grande cantatrice Hortense Schneider (Héloïse Wagner), sa maitresse plus ou moins légitime, reine des caprices, et qui, sous une apparente frivolité, se montre d’une intelligence et d’un cynisme redoutable.

Il y a aussi sa fidèle secrétaire de toujours, (Claudine Barjol), qui n’a pas sa langue dans sa poche, féministe avant l’heure, fine et piquante comme une soubrette de Molière. Ses prises de bec avec l’odieux concierge du théâtre (Daniel Jean-Colloredo), tellement rétrograde et aigri qu’il en devient comique, offrent de purs moments d’affrontements joyeux.

Il y a enfin la fraîche et pure jeune première (Alexie Ribes), pas si candide qu’elle en a l’air, et qui, en une chanson coquine et deux pas de french-cancan, fera tourner la tête du grand homme, et l’ami fidèle et loyal (David Le Roch), qui endossera le rôle attachant du cocu naïf et souffre-douleur…

On a tous au moins entendu parler des œuvres grandioses d’Offenbach (La Vie parisienne, La Périchole, La Belle Hélène…), mais on connait moins sa vie mouvementée et si caractéristique de cette émulation culturelle de la fin du XIXème siècle. Les auteurs d’Irrésistible Offenbach ont réussi ce que le héros de cette pièce n’aurait pas renié : nous instruire, dans de grands éclats de rire…

  • La presse

« Autour d'un Jean-Paul Farré (Offenbach) toujours pétaradant d'imprévisible folie, la soirée est gaiement raffraîchissante. » Fabienne Pascaud, Télérama TT

  • Note d'intention

Irrésistible Offenbach se présente comme une pièce de théâtre en quatre actes, rythmée et jubilatoire, ayant pour personnage central le génial compositeur dans les dix dernières années de sa vie.

Le travail de la mise en scène consistera à reproduire, comme un effet miroir, la construction dramaturgique des opéras-bouffes du XIXe siècle : sensation d’avoir une petite troupe sur le plateau, personnages avec emplois bien marqués, intrigue permettant tout à la fois le rire et la peinture d’une société, ajout de chansons célèbres empruntées à Offenbach...le tout dans une langue tour à tour littéraire et populaire.

Le charme fou de la pièce provient de l’ambiance « fin de second empire » que les auteurs ont su restituer, de cette inquiétude joyeuse et loufoque qui semble habiter Offenbach entre 1869 et 1879, jonglant entre dettes, amours contrariées et succès phénoménaux. C’est une idée théâtralement très inspirante d’inventer le quotidien d’un de nos plus grands génies comiques, de le montrer à ce moment de sa vie où il est directeur de théâtre, ce qui permet à la mise en scène de ne pas quitter le plateau du théâtre, mais aussi de partir de vérités historiques pour chercher à stigmatiser certaines situations...Ainsi les clichés comiques sont les bienvenus dans notre travail, mais le jeu, lui, reste vrai et sincère : Offenbach (Jean-Paul Farré) se montre plutôt avare, brillant manipulateur et amoureux des femmes, la cantatrice Hortense Schneider (Héloïse Wagner) combine intelligence, frivolité et odieux caprices, la fidèle secrétaire (Claudine Barjol) est fine, piquante et féministe comme une soubrette de Molière, le concierge du théâtre (Daniel-Jean Colloredo) est un monstre rétrograde d’égoïsme et de rancœur, la jeune première si fraîche et si pure (Alexie Ribes) a plus d’un tour dans son sac -dont cancan et chansons coquines, et l’ami fidèle et loyal (David Le Roch) sert avant tout de cocu-souffre-douleur naïf...

Glorifiant le principe du théâtre dans le théâtre, nos six personnages vont donner au spectateur une bouffée d’amour joliment surannée, et s’amuser avec le style inégalable d’Offenbach, aussi qualifié « d’institution » par les journaux de l’époque.

Sélection d’avis du public

J'en suis encore toute traumatisée! Par Picoudamour - 2 mai 2023 à 10h04

Surfait, mal joué, du médiocre enrobé dans un bas de "l'entre-soi". Et pourtant que j'aime le théâtre musical, Offenbach dont j'ai lu quelques bonnes bio... mais la pour le prix j'ai eu les costumes et un semblant de décors ! J'aime le divertissement quant il rime à quelque chose. J'avais cependant aimé le spectacle sur St germain des prés dans ce même lieu et je vais tenter d'oublier Jacques avec Gaby.

Comme une Gaîté Parisienne Par Gilbert C. - 17 avril 2023 à 10h44

Une pièce enjouée à l’image des compositions d’Offenbach. Un moment de détente nécessaire.

Irrésistible Offenbach Par Francoise L. - 17 avril 2023 à 09h27

Excellente pièce jouée par de talentueux acteurs A voir absolument

Par Stéphane D. - 14 avril 2023 à 20h57

Sublime pièce ,superbement jouée,à voir sans modération ,

Synthèse des avis du public

3,8 / 5

Pour 4 Notes

50%
25%
0%
0%
25%

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

4 4 5
J'en suis encore toute traumatisée! Par Picoudamour (492 avis) - 2 mai 2023 à 10h04

Surfait, mal joué, du médiocre enrobé dans un bas de "l'entre-soi". Et pourtant que j'aime le théâtre musical, Offenbach dont j'ai lu quelques bonnes bio... mais la pour le prix j'ai eu les costumes et un semblant de décors ! J'aime le divertissement quant il rime à quelque chose. J'avais cependant aimé le spectacle sur St germain des prés dans ce même lieu et je vais tenter d'oublier Jacques avec Gaby.

Comme une Gaîté Parisienne Par Gilbert C. (5 avis) - 17 avril 2023 à 10h44

Une pièce enjouée à l’image des compositions d’Offenbach. Un moment de détente nécessaire.

Irrésistible Offenbach Par Francoise L. (1 avis) - 17 avril 2023 à 09h27

Excellente pièce jouée par de talentueux acteurs A voir absolument

Par Stéphane D. (1 avis) - 14 avril 2023 à 20h57

Sublime pièce ,superbement jouée,à voir sans modération ,

Informations pratiques

Théâtre de Passy

95 rue de Passy 75016 Paris

Tour Eiffel
  • Métro : La Muette à 96 m
  • RER : Boulainvilliers à 127 m
  • Bus : Passy - Boulainvilliers à 8 m, La Muette - Boulainvilliers à 63 m, Les Vignes - Boulainvilliers à 237 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre de Passy
95 rue de Passy 75016 Paris
Spectacle terminé depuis le dimanche 28 mai 2023

Pourraient aussi vous intéresser

- 20%
Lady Agatha

Michodière

- 31%
- 29%
Edmond

Théâtre du Palais Royal

- 28%
Smile

Théâtre de l'Œuvre

Glenn, naissance d'un prodige

Théâtre Montparnasse

La Machine de Turing

Théâtre Michel

Spectacle terminé depuis le dimanche 28 mai 2023