Huckleberry Finn

1
2
3
4
5

Huchette , Paris

Du 04 juin au 07 septembre 2019
Durée : 1h35

MUSIQUE & DANSE

,

Comédie musicale

,

Coups de coeur

,

Familial

Adaptation en comédie musicale du célèbre roman de Mark Twain, Huckleberry Finn est un parcours initiatique truculent, satirique et idéaliste. Magnifique histoire d’amitié, c’est aussi une critique féroce d’une société injuste et bien-pensante. Idéal en famille, ce spectacle ravit autant les grands que les petits. Les trois interprètes, tous réjouissants, nous offrent un moment à la fois ludique et émouvant.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 31,50 €,23,50 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Huckleberry Finn

De

Didier Bailly

,

Eric Chantelauze

,

Mark Twain

Adaptation

Didier Bailly

Mise en scène

Hélène Cohen

Avec

Morgane L’Hostis

,

Joël O’Cangha

,

Alain Payen

  • Un parcours initiatique truculent

1850, dans l’Amérique esclavagiste. Huck, un gamin maltraité et Jim, un esclave en fuite, tentent d’atteindre les territoires libres… Adaptation en comédie musicale du célèbre roman de Mark Twain, Huckleberry Finn est un parcours initiatique truculent, satirique et idéaliste. Magnifique histoire d’amitié, c’est aussi une critique féroce d’une société injuste et bien-pensante.

  • Note d’intention

Huckleberry Finn, gamin maltraité par son père, et Jim, un esclave en cavale, s’enfuient sur un radeau. Leur but : sauver leur peau et atteindre les territoires libres. Mais ils vont devoir surmonter de nombreuses épreuves, à commencer par le sentiment de culpabilité de Huck à qui on a inculqué qu’il n’existe pas pire péché que d’aider un esclave à s’enfuir…

L’ouvrage de Mark Twain est publié en 1885, vingt ans après la fin de la guerre de sécession, et son action se situe trente ans avant, dans le sud esclavagiste et raciste de l’Amérique. Roman d’apprentissage, c’est une magnifique histoire de filiation entre un enfant blanc et un esclave noir. Truculent, haletant, satirique et idéaliste, il met en scène la quête de la liberté sous toutes ses formes, et en premier lieu la liberté de penser, malgré l’emprise de l’éducation, de la religion, des normes sociales. C’est également une ode à la nature, à la fraternité, à la vie simple et naturelle.

Contrairement à Tom Sawyer, qui s’adresse d’abord à un public jeune, les aventures de Huckleberry Finn assument une dimension engagée et politique. C’est une plongée au plus sombre de la nature humaine, la mort y est omniprésente, et c’est aussi une remise en cause des normes sociales et religieuses. Mark Twain y brosse le tableau d’une Amérique violente, stupide et cruelle. Mais en adoptant le point de vue du jeune Huckleberry Finn, cette absurdité, cette folie, cette bêtise se colorent de drôlerie, de lucidité et d’émotion.

Sa candeur d’enfant « mal élevé » dénonce ce que la société veut lui imposer et débusque l’hypocrisie de ceux qui prétendent l’éduquer. Il y a dans le roman une dimension « politiquement incorrecte » souvent édulcorée dans les adaptations cinématographiques ou télévisuelles. Au début de l’histoire, son jeune héros ne remet pas en cause l’esclavage. Conditionné par le monde qui l’a vu naître, il va devoir parcourir un chemin douloureux et courageux pour se libérer de ses prisons mentales. C’est cette dimension qui nous a particulièrement touchés, Didier Bailly et moi, et convaincus d’adapter cette histoire au théâtre. En effet, notre temps n’a rien à envier à celui de Mark Twain, pour ce qui est de la violence, de la folie et de la bêtise des hommes dominés par leurs croyances. Nous sommes tous formatés, plus ou moins inconsciemment, et nous n’avons pas assez d’une vie pour briser nos entraves culturelles, familiales et religieuses.

Faire de ce spectacle une comédie musicale, en collaboration avec Eric Chantelauze, s’est vite imposé. La musique a ce pouvoir de transcender les émotions et de nous faire voyager loin dans le temps et dans l’espace. Car c’est bien à un voyage que ce spectacle vous convie. Le défi étant de faire entrer le Mississipi, ses tempêtes, ses brouillards terrifiants, ses maisons flottantes, et les multiples personnages croisés en chemin, dans la petite salle de la Huchette…

…on vous donne rendez-vous à partir du 4 juin, avec nos trois formidables comédiens chanteurs, quelques faux semblants et un peu d’imagination de part et d’autre de la scène, pour relever ensemble le défi. Et si vous ne savez pas nager, surtout n’oubliez pas d’apporter votre bouée !

Hélène Cohen

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Huckleberry Finn

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment