Gary / Ajar

Théâtre de l'Ouest Parisien , Boulogne Billancourt

Du 13 au 15 mars 2009

CONTEMPORAIN

,

Coups de coeur

Christophe Malavoy dans la peau de Romain Gary, nous raconte la vie de cet écrivain caméléon qui connut la grande époque d'Hollywood avec ses stars, tout un monde habité de personnages inoubliables, drôles et émouvants.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 15 mars 2009

 

Gary / Ajar

De

André Asséo

Mise en scène

Christophe Malavoy

Avec

Christophe Malavoy

  • La vie d'un écrivain caméléon

Christophe Malavoy dans la peau de Romain Gary, nous raconte la vie de cet écrivain caméléon qui fut tour à tour aviateur, diplomate, cinéaste... et qui connut la grande époque d'Hollywood avec ses stars, Jean Seberg, Groucho Marx, Errol Flynn, Gary Cooper... mais aussi Billy Wilder, John Ford, John Huston... Il nous invite à redécouvrir avec les textes de Romain Gary, mais aussi en images, tout un monde habité de personnages inoubliables, drôles et émouvants.

  • Note de l'auteur

« Romain Gary était un ami. J'ai partagé avec lui certains secrets qui cimentent les liens entre deux hommes. Le texte de cette pièce est né de souvenirs personnels, ainsi que de certains extraits d'ouvrages essentiels de cet écrivain si riche de talents.

Vie et mort d'Émile Ajar est son livre écrit pour être publié après sa mort. Il y règle quelques comptes, parle de son double travail sous les signatures de Gary et d'Ajar.

Je l'ai imaginé composant cet ultime ouvrage, s'interrompant pour évoquer quelques personnages essentiels de sa vie. Sa mère, de Gaulle, Jean Seberg, mais aussi ceux qui l'attaquèrent avec une haine ridicule. L'extrême droite, l'extrême gauche ont détesté cet homme dont le rêve consistait à enfiler d'autres costumes en scène que le sien.

« Re-naître » fut l'un des maîtres mots de Romain Gary. Ce qui explique la naissance d'Émile Ajar, le bonheur que lui procura le succès, bonheur qui se transforma en angoisse. Angoisse, tourments, suicide. Romain Gary avait soixante six ans lorsqu'il décida qu'il n'avait plus de batailles dignes de lui à livrer. Par bonheur, son oeuvre demeure, toujours aussi vivante. »

André Asséo

  • L’imaginaire au cœur de la vie

« Je me suis toujours senti à l’étroit dans ma propre peau. J’éprouve le besoin de changer d’identité, de me séparer de moi-même, l’espace d’un livre. J’écris des romans pour aller chez les autres. » On pourrait résumer la vie de Romain Gary à cette confidence qui éclaire la grande tentation de son existence : Etre un autre. Mais résumer la vie de Romain Gary est un non-sens, tant cet homme a mis de force à être multiple et complexe. Toute sa vie, Romain Gary a cherché à mettre l’imaginaire au cœur de la vie, chacun de ses livres est une histoire d’amour, un combat pour la justice et le respect des faibles. C’est toute la richesse du personnage, car il s’agit bien d’un personnage, d’un style, de la création d’un personnage et de son double. Etre ou ne pas être, disparaître et renaître, telle a été la métaphysique de cette figure inclassable dans le monde littéraire français.

Romain Gary nous invite sur les chemins escarpés de l’aventure, de la vie dangereuse, de la recherche de soi, sur les chemins de l’amour, de la souffrance et de la poésie. Comme il le disait lui-même : « Il n’y a pas d’homme sans la part de poésie, sans la part Rimbaud » Et c’est là, à mon sens, toute la force et la beauté du personnage qui a fait de son œuvre un chant d’espoir dans l’avènement lointain peut-être, mais possible, d’une culture humaniste.

La seule vérité qui compte pour Romain Gary, est la vérité artistique. Celle qui se situe entre l’évènement et son expression littéraire. Lui, qui par peur de ne pas exister, a livré sans retenue ses guerres contre l’injustice, le racisme, la connerie humaine et la défense de l’environnement.

Il nous émeut, nous irrite, nous questionne, nous charme, nous fascine, nous invente…C’est un homme qui se livre avec toutes ses faiblesses, ses contradictions, ses provocations et nous convainc par son goût de la révolte et son art consommé du drame et de la dérision.

Force des mots mais aussi des images. C’est dans ce sens que l’écriture et la mise en scène de la vie de Romain Gary ont été imaginées, imagées. Les images viennent en contrepoint révéler le monde intérieur de l’écrivain, donner à entendre mais aussi à voir, ressentir, deviner… Laisser la part des rêves s’immiscer dans l’imaginaire de chacun.

« Plus une œuvre est imaginative, plus elle est convaincante. » nous dit Romain Gary. Je me suis senti très proche de lui.

Christophe Malavoy

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Gary / Ajar

0 Note

2 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Francoise E. (1 avis) 15 février 2008

RE: Gary / Ajar =&gt A VOIR ! Je suis allée voir ce spectacle hier soir et j'ai trouvé cela d'une délicatesse extraordinaire Cette homme méconnu, mal compris était un personnage vrai en dépit de cette histoire d'imposture Il était trop vrai pour vivre dans cette société hypocrite . La mise en scène est effectivement très original, nous sommes baigné dans une histoire captivante et enrichissante. Je conseille à ceux qui ne l'ont pas lu la biographie excellente de Dominique BONA ( Romain Gary)
0
0
1
2
3
4
5
Par

Amélie N. (1 avis) 22 janvier 2008

Gary / Ajar =&gt A VOIR ! Quel plaisir de passer une soirée que de passer une soirée comme celle-là, où Christophe Malavoy, époustouflant, nous fait revivre les grands moments de la vie de Romain Gary ! On se laisse porter et on voyage... La mise en scène apporte beaucoup à la pièce par son originalité et son inventivité, je n'en dis pas plus, à vous de le découvrir !
0
0

Spectacles consultés récemment