Eva Yerbabuena - Cuentos de Azucar

1
2
3
4
5

Chaillot - Théâtre national de la Danse , Paris

Du 04 au 06 février 2020
Durée : 1h20

MUSIQUE & DANSE

,

Danses latines

,

Sélection Danse

,

Sélection Evénement

La danseuse et chorégraphe espagnole Eva Yerbabuena et la chanteuse japonaise Anna Sato parlent d’une seule et même voix dans Cuentos de Azúcar. Une belle entente qui réunit le flamenco et les musiques traditionnelles japonaises.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 14,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
 

Eva Yerbabuena - Cuentos de Azucar

Chorégraphie

Eva Yerbabuena

Avec

Antonio Coronel

,

Rafael Heredia

,

Paco Jarana

,

Fernando Jimenez

,

Miguel Ortega

,

Alfredo Tejada

,

Kaoru Watanabe

,

Eva Yerbabuena

  • Un mélange des cultures

Depuis ses débuts à Grenade avec Mario Maya il y a plus de vingt ans, Eva Yerbabuena n’a eu de cesse de chercher, faisant de son propre flamenco un laboratoire ouvert sur d’autres cultures. Pour ce spectacle, Cuentos de Azúcar, tombée sous le charme de la voix de la chanteuse japonaise Anna Sato, elle est partie avec elle jusqu’aux îles Amami pour découvrir et s’imprégner des chants et musiques traditionnels. De ce duo de femmes qui ne parlent pas la même langue est né un spectacle volontairement sobre, un « jeu d’enfant ».

« La distance dans le temps et dans l’espace n’a pas de prise, explique la chorégraphe, Médaille d’or des Beaux-Arts d’Espagne 2019. Nous nous sommes unies dans des visions différentes qui nous ramènent à l’essence de la vie : il existe beaucoup de formes d’expression, mais un seul battement universel. » À la danse puissante et ample de la danseuse espagnole et de Fernando Jiménez répond la voix mélodieuse d’Anna Sato et le chant flamenco d’Alfredo Tejada et José Valencia, le tambour japonais de Kaoru Watanabe fait aussi alliance avec la batterie d’Antonio Coronel et les percussions de Rafael Heredia. Un voyage musical et charnel à vivre au présent, loin des exotismes de pacotille.

  • Quatrième Biennale d'art flamenco

Rendez-vous désormais incontournable des aficionados, la Biennale d’art flamenco proposée conjointement par Chaillot et la Biennale de Séville souffle avec fierté sa quatrième bougie. Toujours soucieuse de proposer au public l’éventail le plus ouvert des flamencos, cette biennale se caractérise par la rencontre d’artistes venus d’univers et de cultures en apparence très éloignés.

C’est par exemple le cas d’Eva Yerbabuena qui, après un voyage au Japon, a intégré à son spectacle le chant d’Anna Sato, ou encore avec ce melting-pot détonant qu’est la réunion sur un même plateau de Marie-Agnès Gillot et d’Andrés Marín sous le regard de Christian Rizzo. Les tenants d’un flamenco plus traditionnel sont toujours présents. Certains, identifiés jusqu’à présent comme interprètes, tels David Coria ou Ana Morales, vont faire leurs premiers pas de chorégraphes.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Eva Yerbabuena - Cuentos de Azucar

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment