Don Juan revient de guerre

1
2
3
4
5

Atalante , Paris

Du 11 au 16 décembre 2015
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

Don Juan a perdu de sa superbe. Au sortir de l’horreur de la guerre de 1914-1918, l’homme est détruit. Dans une Allemagne en proie à la crise, il va son chemin à la recherche de la fiancée qu’il a jadis abandonnée. Elle est morte. Il l’ignore. Et chaque femme qu’il rencontre est comme une facette de cet idéal perdu.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 16 décembre 2015

 

Photos & vidéos

Don Juan revient de guerre

De

Ödön Von Horvath

Mise en scène

Guy-Pierre Couleau

Avec

Nils Ohlund

,

Carolina Pecheny

,

Jessica Vedel

  • Fin d'un mythe

Don Juan a perdu de sa superbe. Au sortir de l’horreur de la guerre de 1914-1918, l'homme est détruit. Dans une Allemagne en proie à la crise, il va son chemin à la recherche de la fiancée qu'il a jadis abandonnée. Elle est morte. Il l'ignore. Et chaque femme qu'il rencontre est comme une facette de cet idéal perdu.

En 24 tableaux, cette pièce exceptionnelle met en scène trente-cinq femmes pour un seul homme. Et c’est le destin de ces femmes que nous conte l’auteur, sans concessions, en témoin critique et chroniqueur fidèle de l’actualité qu’il a vécue. Cette pièce chorale laisse apparaître mythe qui s’effondre et fait la part belle aux femmes.

Ce projet a obtenu la labellisation du Centenaire de la Première Guerre mondiale.
Traduction d'Hélène Mauler et René Zahnd, éditeur et agent théâtral L’Arche.

  • La presse

« C’est la meilleure manière de faire rayonner avec l’énergie du désespoir, du dernier souffle, l’œuvre crépusculaire et désenchantée. Les trois comédiens l’aident admirablement (...). Autour de Nils Ohlund (Don Juan écorché et énigmatique), Carolina Pecheny et Jessica Vedel incarnent avec une verve et une violence superbes tous les visages féminins de la saga découpée au couteau telle une toile d’Egon Schiele. » Fabienne Pascaud, Télérama, 14 juillet 2015

« L’écriture simple et sans fioriture d’Horváth frappe comme des balles d’or, dans la mise en scène épurée et fiévreuse de Guy Pierre Couleau. (...) Les comédiens sont époustouflants. » Philippe Chevilley, Les Echos, 17 juillet 2015

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Don Juan revient de guerre

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment