Dieu habite Düsseldorf

1
2
3
4
5

Lucernaire , Paris

Du 10 avril au 08 juin 2019

COMEDIE & BOULEVARD

,

Absurde

Monsieur 1 et Monsieur 2. Chacune présente l’un des personnages en homme médiocre, timide, inapte, inoffensif, jamais en révolte. Ils ne sont pas des héros mais plutôt des zéros qui s’empêtrent dans des discussions irrésistibles sans queue ni tête.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 15,50 € au lieu de 31,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

Photos & vidéos

Dieu habite Düsseldorf

De

Sébastien Thiéry

Mise en scène

Eric Verdin

Avec

Renaud Danner

  • Monsieur tout le monde

Le texte Dieu Habite Düsseldorf est décomposé en sept séquences mettant en scène deux hommes : Monsieur 1 et Monsieur 2. Chacune présente l’un des personnages en homme médiocre, timide, inapte, inoffensif, jamais en révolte. Ils ne sont pas des héros mais plutôt des zéros qui s’empêtrent dans des discussions irrésistibles sans queue ni tête.

Monsieur 1 et Monsieur 2 sont des êtres sans nom de famille, numérotés, purs produits d’un monde qui couve et contrôle des inadaptés, des handicapés, des incapables. Aussi angoissés et plus désemparés que jamais, ils parlent de tout et de rien et surtout n’importe comment.

Leurs dialogues loufoques sont peut-être, au fond, l’inventaire désenchanté d’une contemporaine et irrémédiable solitude. Une comédie loufoque et cruelle par le maître du non-sens où deux hommes cherchent désespérément à corriger leurs incapacités pour devenir enfin banals comme tout le monde.

Le texte Dieu Habite Düsseldorf est décomposé en sept séquences mettant en scène deux hommes :

Monsieur 1 et Monsieur 2. Chacune présente l’un des personnages en homme médiocre, timide,

inapte, inoffensif, jamais en révolte. Ils ne sont pas des héros mais plutôt des zéros qui s’empêtrent

dans des discussions irrésistibles sans queue ni tête.

Monsieur 1 et Monsieur 2 sont des êtres sans nom de famille, numérotés, purs produits d’un monde

qui couve et contrôle des inadaptés, des handicapés, des incapables. Aussi angoissés et plus

désemparés que jamais, ils parlent de tout et de rien et surtout n’importe comment. Leurs dialogues

loufoques sont peut-être, au fond, l’inventaire désenchanté d’une contemporaine et irrémédiable

solitude.

Une comédie loufoque et cruelle par le maître du non-sens où deux hommes cherchent

désespérément à corriger leurs incapacités pour devenir enfin banals comme tout le monde.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Dieu habite Düsseldorf

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment