Des cadavres qui respirent

1
2
3
4
5

TGP - CDN de Saint-Denis , Saint-Denis

Du 09 au 13 octobre 2019
Durée : 1h30

CONTEMPORAIN

Le Théâtre Gérard Phillipe accueille l'AtelierCité pour la première française de la comédie noire de Laura Wade, Des cadavres qui respirent. Il s’agit d’une pièce à tiroirs où chaque scène s’emboîte dans la précédente, par le motif récurrent de la découverte d’un cadavre. On suit avec un plaisir sournois ce jeu de piste au suspense tranchant.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 25,50 €,19 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions exclusives pour les adhérents
 

Des cadavres qui respirent

De

Laura Wade

Mise en scène

Chloé Dabert

Avec

Sélène Assaf

,

Thomas Bellein

,

Maud Gripon

,

Adrien Guitton

,

Thibaut Prigent

,

Simon Ribet

,

Mélissa Zehner

La représentation du 13 octobre sera suivie d'une rencontre avec l'équipe artistique du spectacle.

Si, en invitant cette saison l’AtelierCité du ThéâtredelaCité de Toulouse, le Théâtre Gérard Philipe répond à l’une de ses missions, celle de favoriser l’insertion professionnelle des jeunes artistes, il le fait avec un enthousiasme qui dépasse la satisfaction du devoir accompli.

À l’époque où celui-ci s’appelait l’Atelier volant, l’AtelierCité fut un vivier dans lequel Jean Bellorini puisa avec bonheur. Lors d’un stage, il créa avec quatre jeunes comédiens en formation Un fils de notre temps d’Ödön von Horváth, qui donna lieu par la suite à quelque cent vingt représentations dans toute la France. La saison dernière, les mêmes acteurs ont présenté Onéguine d’après le roman en vers d’Alexandre Pouchkine. L’histoire est belle, les liens avec Toulouse sont demeurés et c’est naturellement qu’ils permettent la découverte de cet étonnant Des cadavres qui respirent.

Sept jeunes acteurs donc, pour endosser les personnages d’Emma, Jim, Tom, Kate, Elaine, Ben et Charlie, Anglais de la middle-class, apparemment sans histoires. C’est sans compter la fantaisie un brin cruelle de l’autrice, Laura Wade, qui a reçu pour cette comédie noire jamais jouée en France de nombreux prix dans son pays natal. Il s’agit d’une pièce à tiroirs où chaque scène s’emboîte dans la précédente, par le motif récurrent de la découverte d’un cadavre.

Englués dans un quotidien où l’ennui règne, nos héros ordinaires voient leur monde exploser, leurs repères s’effacer, leurs proches perdre la tête. Petites et grandes souffrances s’entrechoquent. La mort, omniprésente, ne montre jamais le même visage. Elle est tour à tour grotesque, pitoyable ou cruelle. On suit avec un plaisir sournois ce jeu de piste au suspense tranchant.

Traduit de l'anglais par Kelly Rivière et Blandine Pélissier.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Des cadavres qui respirent

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment