Christophe Alévêque revient quand même

1
2
3
4
5

Théâtre du Rond-Point , Paris

Du 17 septembre 2017 au 11 mars 2018

HUMOUR & CAFE THEATRE

,

One (wo)man show

,

Politique

S’il s’acharne encore à faire sauter toutes les bombes à sa portée, c’est parce que c’est encore le meilleur moyen de les désamorcer. Ici, en humoriste engagé, dégagé, à la marge, en clown dérisoire ou missionnaire, il décortique l’actualité et ce qu’en dit la presse : il fait sa « revue ». Rire de tout, en avoir le droit et le garder, parce que c’est nécessaire, politique : c’est toujours son projet.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 31,50 € au lieu de 42 € 21 € pour les adhérents

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

Christophe Alévêque revient quand même

De

Christophe Alévêque

Avec

Christophe Alévêque

« Déjà furieux de ce que je vais dire... »

Fidèle à la grande scène du Rond-Point, Christophe Alévêque était Super Rebelle ! en 2009. Il chantait les aberrations d’une société ultralibérale dans Les Monstrueuses Actualités en 2011, puis il transformait le Rond-Point en QG des présidentielles avec son candidat Super Rebelle !, en 2012. Saison 2015, dans Ça ira mieux demain, il revenait brûler le plateau avec sa liberté de ton, son insolence et sa sagacité : les avancées du Front National, la parité, les inégalités, les sales répétitions de l’Histoire... S’il s’acharne encore à faire sauter toutes les bombes à sa portée, c’est parce que c’est encore le meilleur moyen de les désamorcer. Ici, en humoriste engagé, dégagé, à la marge, en clown dérisoire ou missionnaire, il décortique l’actualité et ce qu’en dit la presse : il fait sa « revue ».

Sur scène, il s’emmêle dans un foutoir de feuilles : papiers, articles, prises de bec et de notes. Alévêque prend les choses en main, il attaque : les élections, les faits divers, la grande crise de la confiance, l’opposition déchirée, le gouvernement en place, la dette et les bobos bio, les petites phrases des uns et les grosses fortunes des autres. Il fouine et trouve des sujets en or, il les secoue, met à mal l’impunité des gens de pouvoir et les manipulateurs de l’information.

Rire de tout, en avoir le droit et le garder, parce que c’est nécessaire, politique : c’est toujours son projet. Alévêque livre sa revue de presse actualisée chaque soir, il déchiquette le monde, sans gilet pare-balles. « Pour s’amuser, ensemble, de nos vies, dit-il, dans une thérapie de groupe improvisée. »

Avis du public : Christophe Alévêque revient quand même

0 Avis

0 commentaire(s)

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire

Spectacles consultés récemment