Chat en poche

1
2
3
4
5

Comédie des 3 Bornes , Paris

Du 31 juillet au 30 septembre 2001

CLASSIQUE

Paris 1950...un dîner dans un salon bourgeois. Une jeune fille a écrit un opéra. Son père, prétentieux enrichi par le commerce du sucre, décide de la faire produire. Pour arriver à ses fins et surprendre sa famille et ses amis, il engage un ténor prometteur qu'il attend avec... un peu trop d'impatience. On sonne !
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 30 septembre 2001

 

Chat en poche

De

Georges Feydeau

Mise en scène

Michel Morizot

Avec

Jeremy Bardeau

,

Yann Guivarc'h

,

Candice Nechitch

,

Yann Personnic

,

Magali Rosenzweig

,

Benoît Tachoires

,

Emmanuelle Theurillat

 
Présentation
Ce qu'en dit le metteur en scène…
La compagnie

Pourquoi Chat en poche ?
La presse

Paris 1950...un dîner dans un salon bourgeois. Une jeune fille a écrit un opéra. Son père, prétentieux enrichi par le commerce du sucre, décide de la faire produire. Pour arriver à ses fins et surprendre sa famille et ses amis, il engage un ténor prometteur qu'il attend avec... un peu trop d'impatience. On sonne! On ovationne !!!
Etre ou ne pas être...ténor... Chacun tire les ficelles et forme sans le savoir un gigantesque sac de noeuds. Des personnages savoureux, des caractères trempés, un énorme imbroglio...Un vrai bonheur...à partager !

 

Haut de page

Quand la compagnie PAD.PRODUCTION est venue me proposer de mettre en scène "Chat en poche" de Feydeau, j’ai immédiatement été séduit, tant par l’équipe que par le projet. Comme toutes les comédies humaines, cette pièce est intemporelle et fait avant tout appel à l’enthousiasme et à la générosité. Feydeau a l’art et la manière de placer ses personnages dans des situations dont ils ne maîtrisent ni les tenants, ni les aboutissants. Tous cèdent à la tentation, mais aucun ne parvient à ses fins. Ils sont, sans le savoir, en situation d’échec et, à chaque instant, la pièce peut basculer dans la tragédie. Mon axe principal de travail a été d’exploiter cette dualité et d’en extraire l’aspect comique. En effet, qu’y a-t-il de plus agréable que de savourer les petits malheurs d’autrui, bien à l’abri dans son fauteuil…

Haut de page

Décidés à tout mettre en oeuvre pour réaliser nos projets, nous avons créé Pad Production dans le but de vivre nos coups de cœur et de les partager avec le public.Pad Production monte ici son troisième spectacle.

1999 : Un Barbier à Séville adaptation et mise en scène de Michel Puig. Dix représentations en Ile de France et  Le Misanthrope de Molière, mise en scène de Loïc Corbery. Vingt représentations à Paris. Participation au Festival Onze au Théâtre Dejazet.
2000 : Reprise du spectacle Le Misanthrope pour quinze représentations au Théâtre Valhubert.
2001 : Chat en Poche de Georges Feydeau, mis en scène par Michel Morizot. Cinquante représentations au Théâtre des Trois Bornes. Ces projets doivent avant tout leur réalisation et leur réussite à l’énergie et à la motivation de ses protagonistes.

Haut de page

Parce qu’il y a dans ce Feydeau, en plus de la trame et de la mécanique habituelle (femme / mari / amants), un vrai quiproquo dans le texte qui ne fait qu'accentuer l'humour et la folie.
Parce que c’est une pièce sans véritable héros. Une pièce où il n’y a ni bien ni mal : chacun défend ses intérêts de manière active et passionnée. Les protagonistes sont des gens normaux, tout bêtement humains.
Parce qu’il est passionnant de jouer des personnages dont le principe de vie se résume en une phrase : "J’entends mais je n’écoute pas !".
A méditer…

Haut de page

 

Comédie de boulevard
Le théâtre des Trois Bornes mise décidément sur la qualité de sa programmation pour la saison estivale. Cette adaptation de la célèbre pièce de Feydeau Chat en Poche est définitivement réussie et les huit formidables comédiens y sont pour beaucoup.
Tout en gardant la mécanique classique du texte, la jeune troupe dirigée avec talent par Michel Morizot, a su redonner vie à cette histoire moraliste du bourgeois Pacarel qui "achète" un ténor à sa fille.
L'ambiance est survoltée, les acteurs déchaînés. Les quiproquos et autres malentendus se succèdent en cascade et sans lourdeurs. Quelques talents comiques, notamment Benoît Tachoires dans le rôle principal et surtout Magali Rosenzweig dans celui d'Amandine Landerneau, sont à surveiller de très près.
Une pièce à voir absolument.

Joan Amzallag - ( FranceSoir ) - Édition Paris - Mardi 7 août 2001

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Chat en poche

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment