Carmelle ou la déraison d’être /Fidel ou la nécessité (…)

du 1 au 12 octobre 2007

Carmelle ou la déraison d’être /Fidel ou la nécessité (…)

Théâtre et marionnettes pour adultes, spectacle en deux parties.
  • Carmelle ou la déraison d’être

Parcours d'une désillusion ou comment la bonne intention est le terreau du diable. Carmelle, personnage fragmentaire, lyrique, vulgaire et mystique est accompagné de son ange gardien qu'elle martyrise, créature elle-même oscillant entre humour noir et tragédie. Monologue où perce maladroitement une folle envie de tendresse. Personnage à fleur de peau et explosif, elle cherche la rédemption dans votre regard compatissant.

Adapté d’un texte de Vincent Macaigne
Avec : Jeanne Videau
Mise en scène de Marie Charlotte Biais

  • Fidel ou la nécessité du divertissement

Fidel, ou la nécessité du divertissement, traite de la façon dont l’individu s’appréhende dans un monde de la représentation, vacillant dans le va-et-vient de l’exhibition et du voyeurisme, de l’objet et du sujet, de l’offre et de la demande, avec son désir de reconnaissance et sa rage d’expression. Fidel est la marionnette d’un présentateur télé, la marionnette d’une marionnette, sur un plateau où tout le monde se dépasse et s’exhibe à en mourir, pour exister.

Texte : Léo Pajon
Mise en scène : Jeanne Videau assistée de Balthazar Voronkoff
Création marionnette : Marie Charlotte Biais, Jeanne Videau et Balthazar Voronkoff
Interprète : Marie Charlotte Biais

  • La presse

“Ecriture contemporaine et théâtre d’objets marchent ici main dans la main... Car on ne torture pas impunément un partenaire de scène, fût-il fait de plumes et barbouillé de Mercurochrome. Et seul un pantin peut endurer ce que Carmelle la folle, la fabricante de martyr, fait subir à son otage, dans un castelet en forme de cabine de douche. Les comédiennes Jeanne Videau et Marie-Charlotte Biais, créatrice de l’incendiaire Carmelle ont entraîné avec elles une belle équipe de jeunes auteurs et metteurs en scène décidés à passer au scalpel la folie ordinaire. Ensemble, ils forcent toutes les barrières. C’est peu dire que l’on attend de découvrir Fidel, deuxième élément du triptyque, variation schizophrénique et foutraque sur un nouveau professionnel de la souffrance.” Télérama, octobre 2007

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Cartoucherie - Théâtre du Chaudron

Cartoucherie - Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris

  • Bus : Cartoucherie à 76 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Cartoucherie - Théâtre du Chaudron
Cartoucherie - Route du Champ de Manœuvre 75012 Paris
Spectacle terminé depuis le vendredi 12 octobre 2007

Pourraient aussi vous intéresser

- 39%
Les Téméraires

Comédie Bastille

La réunification des deux Corées

Théâtre de la Porte Saint-Martin

- 32%
Une histoire d'amour

Splendid Saint Martin

Le Repas des fauves

Théâtre Hébertot

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

- 20%
Lady Agatha

Michodière

Spectacle terminé depuis le vendredi 12 octobre 2007