Autoportrait

du 20 au 23 juin 2012

Autoportrait

L’autoportrait implique une idée de « mise en scène » de soi. C’est également ce que fait le comédien lorsqu’il joue. La question de l’identité est permanente chez lui : celui que je vois en face de moi peut-il vraiment être un autre ? Jusqu’à quelle extrémité ?

Ce projet est le fruit d’une réflexion sur la représentation au théâtre, et de ma passion pour la photographie. Il est également un questionnement sur la place de l’individu, sur son enfermement dans une identité unique et moyenne, sur le nivellement des personnalités par le développement des médias de masse, dont la fonction principale est de favoriser la société de consommation. Je cherche à réfléchir sur ce qui pousse l’individu à s’asservir lui-même à une identité défnie, reconnaissable, et les troubles de la personnalité qu’un tel quadrillage implique. Ce questionnement ne peut s’extraire des progrès techniques que nous vivons ces dernières années, et qui sont particulières à ma génération et à celles qui viennent après moi, comme elle ne peut s’extraire des gestes qui ont influencé l’histoire de l’art. Artistiquement, il m’importe également de ne pas partir d’un texte préalable et de son adaptation pour le plateau, mais de partir de photographies ; que l’écriture soit en premier lieu celle du plateau.

Il me semble important que les acteurs jouent avec la notion de technique, de dispositif : que leur image, leur performance puisse passer à travers le prisme de l’appareil, qu’il soit photographique ou vidéo. Les contraintes qui régiront les parcours des acteurs seront en premier lieu spatiales.Je souhaite utiliser les possibilités de la vidéo dans la veine de ce que fait Peter Greenaway : des cadres qui apparaissent comme des vignettes sur l’écran de télévision, qui viennent pointer, dé-contextualiser un détail de ce qui se passe sur le plateau, le mettre en exergue. La vidéo peut nous permettre de mettre l’image fixe en mouvement, ou de jouer sur sa temporalité.L’image servira de miroir grâce à des dispositifs en temps réel. Des visages, filmés de manière très neutre, dans l’inspiration du travail de Valérie Mréjen, pourront venir s’intégrer dans les performances des acteurs ou dans les descriptions de photographies. L’espace se présente comme une page blanche : le plateau et le mur du fond sont recouverts de bâches blanches. Cet espace est d’abord mental, celui de l’écrivain, le papier sur lequel la photo se révèlera, la chambre claire que nomme Roland Barthes. Il est aussi l’espace de l’art contemporain (musées) par opposition à la «boîte noire» du théâtre. Les mouvements des corps viendront impressionner l’espace, le marquer, le salir, imprimer leurs gestes, leurs paroles, opérer sa transformation. Les accessoires viendront se poser dans ce « cadre » selon les besoins des acteurs. La dynamique visuelle du spectacle sera celle de la ligne droite, de la perspective. Cet espace nu, nous le remplirons, nous viendrons le combler, l’investir, jusqu’à l’étouffement. L’amoncellement d’objets, d’accessoires, de transformation, deviendra étouffant, trop plein.

Clara Chabalier

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre-Studio à Alfortville

16, rue Marcelin Berthelot 94140 Alfortville

Accès handicapé (sous conditions) Bar Grand Paris Restaurant Val-de-Marne
  • Métro : Ecole Vétérinaire de Maisons-Alfort à 732 m
  • Bus : Général de Gaulle à 127 m
  • Voiture : périphérique Porte de Bercy / autoroute A4 direction Metz-Nancy sortie Alfortville.

Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Théâtre-Studio à Alfortville
16, rue Marcelin Berthelot 94140 Alfortville
Spectacle terminé depuis le samedi 23 juin 2012

Pourraient aussi vous intéresser

- 33%
Les Poupées persanes

Pépinière Théâtre

Oublie-moi

Théâtre Actuel La Bruyère

Un état de nos vies

Ferme du Buisson

- 25%
La Leçon

Théâtre de la Huchette

- 23%
Passeport

Théâtre de la Renaissance

Spectacle terminé depuis le samedi 23 juin 2012