Alain Platel - Requiem pour L.

1
2
3
4
5

Chaillot - Théâtre national de la Danse , Paris

Du 21 au 24 novembre 2018
Durée : 1h40

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Musique classique

,

Musique du monde

,

Sélection Musique

Le talentueux duo Alain Platel et Fabrizio Cassol réinvente le Requiem de Mozart avec une troupe venue du monde entier. Une messe pour le temps présent.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 24 novembre 2018

 

Photos & vidéos

Alain Platel - Requiem pour L.

De

Fabrizio Cassol

,

Wolfgang Amadeus Mozart

Chorégraphie

Alain Platel

Direction musicale

Rodriguez Vangama

Avec

Joao Barradas

,

Stephen Diaz

,

Rodrigo Ferreira

,

Bouton Kalanda

,

Kojack Kossakamvwe

,

Silva Makengo

,

Fredy Massamba

,

Owen Metsileng

,

Nobulumko Mngxekeza

,

Bule Mpanya

,

Erick Ngoya

,

Michel Seba

,

Russell Tshiebua

,

Niels Van Heertum

,

Rodriguez Vangama

  • Spectacle musical

Avec Requiem pour L., le talentueux duo déjà à l’oeuvre sur Coup Fatal réinvente le Requiem de Mozart avec une troupe venue du monde entier. Une messe pour le temps présent.

De Vsprs à Pitié !, sans oublier le triomphe de Coup Fatal, on peut dire qu’Alain Platel et Fabrizio Cassol connaissent la musique. Requiem pour L., sous la férule des ballets C de la B, marque leurs retrouvailles. Le Requiem de Mozart, ici déconstruit, se frotte aux influences jazz, lyrique ou africaine chères au tandem Platel-Cassol pour devenir une fresque visuelle et physique.

À Fabrizio Cassol, la partition musicale servie par une quinzaine de musiciens d’horizons divers, à Alain Platel la mise en mouvement pour donner corps aux notes. À eux deux, forts de ce métissage des époques et des talents, ils donnent à voir autant qu’à entendre l’un des plus grands chefs-d’oeuvre de la musique occidentale. Ils inventent au passage une forme de représentation qui va bien au-delà du simple concert. Mozart, qui connut tous les honneurs avant de finir abandonné, est ici célébré à la juste valeur de son génie. Requiem pour L. lui rend hommage à sa façon tout en l’inscrivant dans le présent.

  • La presse

« [alain Platel] semble vouloir percer le mystère absolu de la mort, ce secret inentamé du vivant dont personne ne revient après en avoir franchi le seuil. Il fait de l’agonie un objet spectaculaire, scénarisé, transformé – le film a été décoloré et ralenti – qui fait basculer l’intime ultime dans la représentation. La vidéo colonise le plateau – difficile d’y échapper – sans trouver d’équilibre avec les évolutions des musiciens et la somptueuse partition polyphonique de Cassol. » Rosita Boisseau, Le Monde, 1er décembre 2018

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Alain Platel - Requiem pour L.

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment