Anciennement à l’affiche

Voyage en ascenseur

1
2
3
4
5
  • 26 avis
Théâtre Rive Gauche Paris | du 18 mai au 29 juillet 2018 | Durée : 1h30
COMEDIE & BOULEVARD, Coups de coeur, Tête d'affiche

Spectacle terminé depuis le 29 juillet 2018

 

Sophie Forte

Née le 7 mars 1964, Sophie grandit à Lyon et se passionne pour l’écriture. Elle écrit son premier livre à 8 ans. Des petites nouvelles humoristiques qui mettent en scène sa vie scolaire, ses parents. Son père, artiste peintre, lui donne aussi l’envie de peindre. Elle expose ses premières toiles à 15 ans dans la galerie de sa mère, et après le bac se dirige vers des études d’architecture intérieure.

Mais son besoin de faire rire, de chanter et d’écrire la pousse à tenter sa chance à Paris. À 23 ans, elle rentre au cours René Simon pour trois ans. Elle découvrira avec délice son talent de comique, et en sortira avec le prix Marcel Achard. Parallèlement, elle suit des cours au « Petit conservatoire » de Mireille qui l’encourage à chanter. Elle l’aide à débuter dans les cabarets de la Butte Montmartre ou de la rue Mouffetard.

Accompagnée d’un pianiste, elle chante des chansons de Boris Vian, de Serge Gainsbourg et Bobby Lapointe, et tente quelques compositions personnelles. C’est alors qu’elle est repérée par le directeur du festival de Trouville qui lui propose de jouer des sketchs. Elle écrit une demie-heure de spectacle et remporte le premier prix. Le directeur du café-théâtre le Point-Virgule l’engage. Son premier spectacle est un mélange de sketchs et de chansons.

Ensuite, elle devient chroniqueuse régulière dans plusieurs émissions : « La Classe », « Frou-Frou » de Christine Bravo (où elle fait des sketchs dans une baignoire ... ), « Vivement dimanche » de Michel Drucker, et de nombreuses autres émissions de télé.

Au Point-Virgule, où elle joue pendant plus de trois ans, elle rencontre Laurent Ruquier qui cherche des chroniqueurs pour son émission sur France Inter « Rien à Cirer ». Elle devient sa complice radiophonique pendant six ans, et le suit quelques temps dans ses aventures télévisuelles.

En 1989, elle joue Une folie de Sacha Guitry pendant huit mois au Théâtre du Palais Royal avec Robert Hirsch. Elle commence en même temps à tourner dans de nombreux longs et courts métrages, dont Bimboland avec Gérard Depardieu et J’attendrai le Suivant nommé aux oscars.

Elle fait aussi beaucoup de voix de publicités et de doublages, dont la voix de Kate dans la série américaine VIP pendant trois ans.

Parallèlement, elle crée plusieurs one-woman-shows : D’accord mais c’est pas l’pire, Tout est perdu, Toute éperdue et En toute modestie qu’elle joue pendant quinze ans en tournée et à Paris, au Point-Virgule, au Lucernaire, au Théâtre Grévin où elle restera neuf mois...

En 2000, Sophie décide d’arrêter les spectacles en solo. Elle préfère dorénavant partager des aventures collectives et se consacre à la chanson et au théâtre. Elle sort son premier album de chansons avec Antoine Sahler en 2003, et monte avec lui un groupe qui tournera pendant sept ans dans toute la France, à Paris et au festival d’Avignon : Sophie Forte bien accompagnée.

Côté théâtre, depuis 2006, elle écrit plusieurs pièces programmées en tournée, à Paris et Avignon : Sur le fil, jouée plus de 200 fois, au Théâtre de la Comédie Bastille, à Avignon et en tournée. Max la véritable Histoire de mon Père, créée au Théâtre du Chêne Noir à Avignon. Le chaman et moi et Le Dalaï et moi (toujours en tournée), jouées plus de cinq ans.

Elle collabore à l’écriture et à la mise en scène des spectacles de Eric Bouvron : Afrika, Bushman, La mission de Victor Mulot.

À l’arrivée de ses deux filles, depuis 2003, Sophie écrit des chansons pour enfants qu’elle chante en spectacle : Maman dit qu’il ne faut pas, J’suis vert, Chou-Fleur, et Je déménage en 2015 (toujours en tournée.). Elle sort cinq albums et trois livres disques chez Victorie music.

En 2012, elle interprète le rôle de la môme crevette dans La dame de chez Maxim’s de Feydeau, mise en scène de Francis Perrin, au Théâtre des Variétés et diffusée sur France 2.

Depuis 2013, elle forme avec le guitariste Thibaud Defever le groupe « Presque nous », qui est toujours en tournée. L’album est sorti en octobre 2016. Elle crée avec lui en 2015 Icibalao, un spectacle jeune public qu’il interprète avec deux musiciens et dont elle fait la mise en scène. Ce spectacle est en tournée et l’album vient d’obtenir le Grand Prix Charles Cros.

Elle a présenté deux pièces au festival d’Avignon 2017 : Voyage en ascenseur, avec Corinne Touzet et Modeste Mzapassara, mise en scène de Anne Bourgeois, au Théâtre Actuel et Chagrin pour soi, qu’elle a co-écrit avec Virginie Lemoine, et qu’elle a jouée avec William Mesguish et Tchavdar Pentchev, mise en scène de Virginie Lemoine, au Théâtre Buffon.

Avis du public : Sophie Forte

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS