Voyage en ascenseur

1
2
3
4
5

Théâtre Rive Gauche , Paris

Du 18 mai au 29 juillet 2018
Durée : 1h30

COMEDIE & BOULEVARD

,

Tête d'affiche

C'est l'histoire d'une rencontre improbable entre Juliette et Moctawamba. Vendredi soir, Juliette, la femme du Patron, angoissée, énergique, drôle, hystérique, abandonnée, complètement citadine, et l'homme de ménage Moctawamba, africain mutique, lunaire, poète, secret et père de famille, se retrouvent coincés au deuxième sous-sol de l'entreprise. Une pièce de Sophie Forte avec Corinne Touzet.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 19 € au lieu de 31,50 €

Prix tous frais inclus


Promotions
Promotions exclusives pour les adhérents
 

Voyage en ascenseur

De

Sophie Forte

Mise en scène

Anne Bourgeois

Avec

Jean-Erns Marie-Louise

,

Corinne Touzet

  • Rencontre improbable

C'est l'histoire d'une rencontre improbable entre Juliette et Moctawamba.

Vendredi soir, Juliette, la femme du Patron, angoissée, énergique, drôle, hystérique, abandonnée, complètement citadine, et l'homme de ménage Moctawamba, africain mutique, lunaire, poète, secret et père de famille, se retrouvent coincés au deuxième sous-sol de l'entreprise.

Ces deux univers que tout oppose vont permettre, peu à peu, d'agrandir cet espace de jeu pour s'ouvrir et s'enrichir, tout comme notre regard sur les autres.

  • Note de Corinne Touzet

Productrice audiovisuelle depuis dix-sept ans, et une belle centaine de téléfilms plus tard, je suis devenue entrepreneur de spectacle en 2012 pour qu’existe un de mes rêves, l’adaptation de la Journée particulière d’Ettore Scola. Ce rêve est devenu réalité au Chêne Noir en Avignon, un véritable succès suivi d’une magnifique tournée et d’une reprise à Paris au Théâtre du Petit Montparnasse. Le théâtre depuis est devenu un vrai choix de vie. Après le succès de Un nouveau départ, pièce d’Antoine Rault, créée au Théâtre Actuel, le Théâtre des Variétés en 2016 et une magnifique tournée, j’ai eu envie de retrouver Anne Bourgeois, metteur en scène avec qui j’avais adoré travailler en 2008 sur Mobile home de Sylvain Rougerie.

J’ai tout de suite aimé Voyage en ascenseur, cette très jolie pièce de Sophie Forte qui va dans le sens de mon travail sur le regard aux autres, les aprioris, la tolérance. Je suis d'origine antillaise par ma grand-mère, une grande partie de ma famille est « de couleur » (comme on dit...) et il me plait aujourd’hui de pouvoir travailler autour de ce sujet, de ces deux couleurs de peau côte à côte, qui vont devoir faire tomber les masques, devoir vivre ensemble, devoir s’écouter, se supporter et se comprendre. Dans cette période si complexe que l’on traverse, faire se rencontrer ces deux personnes que tout oppose dans un espace aussi restreint est un challenge que j’ai eu envie de relever. Très drôle, tendre, surprenant, ce duo, peut à sa façon nous faire réfléchir et sourire de nos propres peurs.

  • Note de mise en scène

Les comédies de Sophie Forte sont toujours un savoureux mélange de portraits de personnages urbains et de rencontres impossibles. Dans Voyage en ascenseur, elle trouve une fois encore un sujet éminemment théâtral : deux êtres que tout oppose se retrouvent enfermés dans un ascenseur pendant le long week-end de l’Ascension. La femme : fragile épouse d’un PDG qui la délaisse ; lui : l’homme de ménage de la société. Elle est hypocondriaque, mal dans sa vie, à fleur de peau ; il vient d’une Afrique lointaine, il est libre et heureux.

A partir d’une situation de comédie catastrophique, un ascenseur bloqué, Sophie Forte réussit à parler de sujets très forts, comme la peur de l’autre, les préjugés, les différences culturelles, et réussit comme dans toutes sa pièces, à introduire poésie et surnaturel dans une écriture très concrète. J’ai déjà eu le plaisir de mettre en scène Sur le fil, une autre « comédie de la rencontre » écrite par Sophie Forte où les deux personnages ne se voyaient jamais…

Ici, la promiscuité et l’espace obligé de l’ascenseur sont des contraintes scénographiques à partir de laquelle nous allons chercher la vérité et le réalisme ; mais à l’aide de la lumière, de l’image, du son et des acteurs, nous allons aussi chercher un second espace, qui est celui des fantasmes et du cœur secret des personnages. De même qu’il y a plusieurs façons de cohabiter et d’appréhender l’étrangeté de ce que nous connaissons mal, il y a plusieurs façons de faire évoluer l’histoire : ces deux personnages enfermés dans l’ascenseur vont devenir un support magnifique l’un pour l’autre, et emmener le spectateur vers une émotion profonde. Comédie quasi burlesque au départ, Voyage en ascenseur est finalement une très jolie variation sur la confrontation avec soi-même.

Avis du public : Voyage en ascenseur

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment