Actuellement à l’affiche : Katia Miran

Comme en 14 jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 10 avis
Théâtre La Bruyère Paris | du 22 janvier au 27 avril 2019 | Durée : 1h40 environ
CONTEMPORAIN, Comédie dramatique, Familial, Pièce historique
RESERVER

À partir de 20 € au lieu de 24,50 €

 

Prochainement à l’affiche

Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée jusqu'à 51% de réduction

1
2
3
4
5
  • 17 avis
Lucernaire Paris | du 27 mars au 12 mai 2019 | Durée : 1h10
CLASSIQUE
RESERVER

À partir de 15,50 € au lieu de 31,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée

1
2
3
4
5
  • 17 avis
Lucernaire Paris | du 06 juin au 19 août 2018 | Durée : 1h10
CLASSIQUE

Spectacle terminé depuis le 19 août 2018

 

Katia Miran

  • Formation

Katia Miran a suivi sa formation au Conservatoire National de Toulouse. Elle poursuit sa formation d’actrice au conservatoire du sixième arrondissement avec Bernadette le Sache et suit plusieurs stages de jeu face à la caméra, avec notamment Jordan Beswick et les Ateliers cinéma.

  • Au théâtre

Ellle fait ses premiers pas sur scène avec la compagnie du Grenier de Toulouse dans Les Liaisons Dangereuses mise en scène par Stéphane Battl ou encore dans Adultères (de W. Allen).

Katia joue sous la direction de Steve Suissa, Francis Huster, Jean-Claude Idée (Parce que c’était lui) ou encore Jean-Paul Tribout Le Mariage de Figaro). Katia Miran a joué dans Le Journal d’Anne Franck (de E.-E. Schmitt, d’après Le Journal d’Anne Frank, m. en sc. St. Suissa, Th. Rive Gauche).

Elle joue dans Adultères de Woody Allen avec le Grenier de Toulouse, à la Comédie des Champs-Élysées dans Si on recommençait, Il fautqu’une porte soit ouverte ou fermée mis en scène par Matthias Fortune-Droulers et Julie Brochen et Comme en 14 de Dany Laurent, m.e.s. Yves Pignot.

  • Au cinéma

A 19 ans, elle découvre le cinéma grâce à Jean Sagols qui lui confie le premier rôle de Je m’appelle Bernadette. Elle recevra plusieurs prix pour son interprétation.

On la retrouve au cinéma dans Eternité du cinéaste vietnamien Tran AnhHung et à l’affiche d’un court-métrage d’Emmanuel Mouret.

  • A la télévision

Elle a tourné dans Disparitions, retour aux sources (réal. R. Davis, O. Jamain, B. Gantillon) en 2008. Elle apparaît également dans Magellan, Camping Paradis, Mongeville et vient de prêter ses traits à Jeanne d’Arc pour une reconstitution de son procès par la Chaîne Histoire.

Avis du public : Katia Miran

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS