Emmanuelle Vo-Dinh

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Emmanuelle Vo-Dinh - Cocagne jusqu'à 21% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Chaillot - Théâtre national de la Danse Paris | du 12 au 14 février 2019 | Durée : 1 heure
MUSIQUE & DANSE, Danse contemporaine
RESERVER

À partir de 32,50 € au lieu de 41 €

 

Anciennement à l’affiche

Emmanuelle Vo-Dinh - Sprint

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Centre National de la Danse - Pantin Pantin | du 27 au 29 mai 2013 | Durée : 50 minutes
MUSIQUE & DANSE

Spectacle terminé depuis le 29 mai 2013

 

Emmanuelle Vo-Dinh

  • Formation

Après avoir étudié la danse classique au Conservatoire de Tours, Emmanuelle Vo-Dinh se forme à la danse contemporaine à Paris avec Micheline Lelièvre et Robert Kovich, puis à la Merce Cunningham School à New York.

  • Interprète

Elle travaille comme interprète auprès de François Raffinot à partir de 1991 à Paris, puis au Centre Chorégraphique National du Havre/Haute-Normandie, où elle participe à toutes les créations jusqu'en 1996.

  • Chorégraphies

Emmanuelle Vo-Dinh fonde la compagnie Sui Generis au Havre en 1997 au sein de laquelle elle crée le duo Alcoba en février 1998, puis le quintet Anthume ou la sensation du membre fantôme en mai 1998.

A partir des recherches du neurologue Antonio R. Damasio sur l'absence d'émotions, elle chorégraphie Texture/Solo en février 1999. Lauréate de la bourse Villa-Médicis Hors les Murs en 1999, elle poursuit sa réflexion sur les émotions auprès du Professeur Damasio dans le département de neurologie de l'hôpital Universitaire d'Iowa City. De ce séjour naît le quatuor Texture/Composite en décembre 1999 pour lequel elle reçoit le Prix d'Auteur du Conseil Général de Seine-Saint-Denis aux VIIèmes Rencontres chorégraphiques internationales de Bagnolet en 2000.

La même année, Emmanuelle Vo-Dinh chorégraphie également Zoom, trio déambulatoire à l'occasion de l'inauguration du Musée André Malraux au Havre. A l'occasion d'une commande chorégraphique de l'Ircam en juin 2000, elle co-chorégraphie Al segno avec François Raffinot.

Dans le cadre d'une résidence-mission à l'Arsenal de Metz, elle présente en mai 2001 dans les rues de la ville Double-jeux, performance chorégraphique et plastique avec des danseurs professionnels et amateurs.

En novembre 2001, Emmanuelle Vo-Dinh crée Sagen, chorégraphie pour six danseurs à la Passerelle à Saint-Brieuc. Pour cette pièce, inspirée de la lecture de Création et Schizophrénie de Jean Oury, elle s'entoure du plasticien Laurent Pariente et de la compositrice Zeena Parkins.

En 2003, elle crée Décompositions, pièce formée de deux trios donnés à voir successivement au sein d'une même scénographie et qui marque l'aboutissement d'une réflexion sur la perception du temps.

En 2005 elle crée CROISéES à partir de La grande Fugue de Beethoven et White light aux Rencontres internationales chorégraphiques de Seine St Denis.

Avis du public : Emmanuelle Vo-Dinh

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS