Didier-Georges Gabily

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

Moloch jusqu'à 22% de réduction

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Cartoucherie - Théâtre de l'Epée de Bois Paris | du 17 au 27 février 2022 | Durée : 1 heure
CONTEMPORAIN, Marionnette, Mythologie
RESERVER

À partir de 11 €

 

Anciennement à l’affiche

Matériau Chimère

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de la Bastille Paris | du 16 mars au 03 avril 2004
CONTEMPORAIN

Spectacle terminé depuis le 03 avril 2004

 

Didier-Georges Gabily

Naissance à Saumur le 26 août 1955. Enfance et adolescence à Tours. Comédien dans la troupe d’André Cellier. À Paris, au début des années 70, découverte déterminante de l’œuvre d’Adamov. Rencontre avec Bernard Dort qui l’encourage à écrire.

1979 : Quitte Paris et rejoint André Cellier qui vient de créer au Mans le Centre Théâtral du Maine. Fonde son premier atelier d’acteurs : l’Atelier Maïathéâtre.

1981 : Écrit La Maison sans jardin (France Culture, NRD, Lucien Attoun) et L’Emploi du temps.

1982-1983 : Dirige des ateliers de formation au Centre Théâtral du Maine. Obtient une bourse d’auteur du Ministère de la Culture pour Scarron (qu’il met en voix avec des comédiens du TNS).

1984 : Crée en collaboration avec Marc Klein le Centre de Recherche Et de Formation pour l’Acteur (CREFAC).

1986 : Met en scène à Evry, dans un garage, la première version de L’Échange de Paul Claudel : création du DG Groupe (issu du CREFAC), qui fonctionne sans lieu fixe ni subvention pendant des années.

1988 : Publie son premier roman Physiologie d’un accouplement chez Actes Sud. 1989 : Met en scène Ossia, variations à la mémoire d’Ossip et Nadejda Mandelstam au Théâtre de Poche Montparnasse. Présente avec ses comédiens Travaux orestiens au Théâtre de L’Enfumeraie au Mans (à partir de fragments de L’Orestie d’Eschyle). Le DG Groupe devient le Groupe T’chan’G. 1990 : Monte Phèdre(s) et Hippolyte(s), ébauche d’un travail sur un cycle autour du « mythe de Phèdre ». Commence la rédaction du récit Couvre-feux. Publication par Théâtre Ouvert de Corps et Tentations, premier panneau d’un diptyque intitulé Violences (parution de l’intégralité chez Actes Sud-Papiers en 1991).

1991 : Première présentation de Violences à Paris au Théâtre de la Cité Internationale (plus de 7 heures d’un « spectacle manifeste » qui ouvre un « nouveau temps dans le travail du Groupe » : 5 nouvelles créations en moins de 4 ans). Rédige Enfonçures - Oratorio/Matériau : partition théâtrale dont le sujet est Hölderlin (son silence), le contre-sujet, la guerre du Golfe (son vacarme).

1992 : Parution de L’Au-delà chez Actes Sud (unanimement salué par le milieu littéraire français). Juillet : lecture de Chimères et autres bestioles à La Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon. Décembre : le Groupe T’chan’G crée Des cercueils de zing, au Théâtre de la Bastille (d’après les témoignages recueillis par Svetlana Alexievitch de soldats russes revenus d’Afghanistan).

1993 : Reprise de la pièce, qui fonctionne en diptyque avec la création d’Enfonçures. Commence la rédaction de Théâtre du Mépris 3, commande de Christian Colin (création à Wuppertal, puis au TGP-Saint-Denis, 1996). Dirige à l’École du Théâtre National de Bretagne, un atelier-stage qui s’achève par la création des Juifves de Robert Garnier. Participe à la création de la revue Les Cahiers de Prospero.

1994 : Parution du premier numéro des Cahiers de Prospero. Juin : création de la 1re époque de Gibiers du Temps : « Thésée », au Quartz de Brest. Le projet naît de l’impossibilité institutionnelle de monter le cycle intégral du mythe de Phèdre et « revisite » le mythe, essentiellement à partir de l’Hippolyte d’Euripide.

1995 : Mars : création de la 2e époque de Gibiers du Temps : « Voix », aux Fédérés. Novembre : représentation de la 3e (et dernière) époque de Gibiers du Temps : « Phèdre, fragments d’agonie » au Théâtre National de Bretagne à Rennes. Décembre : représentation du triptyque au Théâtre de Gennevilliers (puis en février 1996 au Théâtre de la Métaphore à Lille).

1996 : Reprend la rédaction de Lalla, ou la Terreur (théâtre-roman). Juillet : répétitions de Dom Juan de Molière et de Chimères et autres bestioles au Théâtre des Amandiers à Nanterre. Interrompues par le décès de Gabily, le 20 août à Paris des suites d’une opération. Le Groupe T’chang’G décide de poursuivre le travail sur Dom Juan/Chimères (création au TNB à Rennes en octobre).

Avis du public : Didier-Georges Gabily

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS