Daniel Jeanneteau

1
2
3
4
5



+ d’infos

Prochainement à l’affiche

La Ménagerie de verre jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 3 avis
Théâtre de Gennevilliers (T2G) Gennevilliers | du 21 mars au 02 avril 2018 | Durée : 2 heures
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 26,50 € , 20 € pour les adhérents

La Ménagerie de verre jusqu'à 25% de réduction

1
2
3
4
5
  • 3 avis
Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines Montigny-le-Bretonneux | du 06 au 07 avril 2018 | Durée : 2 heures
CONTEMPORAIN
RESERVER

À partir de 15,50 €

 

Anciennement à l’affiche

Les Aveugles

1
2
3
4
5
  • 0 avis
Théâtre de Gennevilliers (T2G) Gennevilliers | du 16 au 25 septembre 2017 | Durée : 1h20
CONTEMPORAIN, Coups de coeur, Sélection Evénement

Spectacle terminé depuis le 25 septembre 2017

 

Photos & vidéos

Daniel Jeanneteau

Son parcours
Un artiste ente Lorient et Saint-Denis

Né en 1963 en Moselle, il étudie à l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg puis à l’école du TNS.

Il rencontre Claude Régy en 1989, dont il conçoit toutes les scénographies depuis cette date : L’amante anglaise de Marguerite Duras (Théâtre du Renaud-Barrault,1989), Le cerceau de Victor Slavkine (Théâtre Nanterre-Amandiers, 1990), Chutes de Gregory Motton (Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, 1992), Jeanne d’Arc au bûcher oratorio d’Arthur Honnegger (Opéra Bastille, 1992), Paroles du Sage de Henri Meschonnic (Théâtre National de Bretagne, 1993), La terrible voix de Satan de Gregory Motton (Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, 1994), La mort de Tintagiles de Maurice Maeterlinck (Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, 1997), Holocauste de Charles Reznikov (Théâtre National de la Colline, 1998), Quelqu’un va venir de Jon Fosse (Théâtre Nanterre-Amandiers, 1999), Des couteaux dans les poules de David Harrower (Théâtre Nanterre-Amandiers, 2000), Melancholia de Jon Fosse (Théâtre National de la Colline, 2001), Le carnet d’un disparu de Leos Janacek (Festival d’Aix-en-Provence, 2001), 4.48 Psychose de Sarah Kane (Théâtre des Bouffes du Nord).

Il a conçu, entre autres, les scénographies de spectacles de : Alain Milianti (Quatre heures à Chatila, 1991), Catherine Diverrès ( Fruits, Théâtre National de Bretagne, 1996 ; Stance, Biennale de la Danse, Villejuif, 1997), Gégard Desarthe (Partage de midi, Théâtre Vidy-Lausanne, 1998), Eric Lacascade (Phèdre, Comédie de Caen, 1998), Didier Galas (Monnaie de singe, Festival d’Avignon, 2000), Charles Tordjman (Je poussais donc le temps avec l’épaule, d’après Proust, Théâtre de la Manufacture à Nancy, 2001), Jean-Claude Gallotta (Nosferatu, Opéra Bastille, 2001 ; 99 duos, Théâtre National de Chaillot, 2002), Alain Olliver (L’Exception et la Règle, Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, 2002)

Il a co-réalisé avec Clothilde Mollet et Hervé Pierre le spectacle Le gardeur de troupeaux d’après Fernando Pessoa (Maison de la Culture du Havre, 2000).

Il a mis en scène et conçu la scénographie de Iphigénie en Aulide de Jean Racine (CDDB Théâtre de Lorient ; Théâtre National de Strasbourg ; Théâtre de la Manufacture, Nancy ; 2001).

Lauréat de la Villa Kujoyama à Kyoto en 1998.
Lauréat de la Villa Médicis Hors-les-murs au Japon en 2002.
Grand prix de la critique en 2000 pour les scénographies de Quelqu’un va venir et Des couteaux dans les poules.

Depuis janvier 2002 il est metteur en scène associé au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis. Il est directeur artistique du Studio-Théâtre de Vitry de 2008 à 2016.

En 2010, il cosigne les mises en scène de Ciseaux, papier, caillou de Daniel Keene et de l'affaire de la rue Lourcine de Labiche avec Marie-Christine Soma.

En 2011, il met en scène Bulbus d'Anja Hilling.

Haut de page

Des liens forts se sont noués entre le CDDB-Théâtre de Lorient et Daniel Jeanneteau depuis 1998. Claude Régy est alors invité à recréer Holocauste, de Charles Reznikoff, dans une ancienne forge industrielle de la périphérie de Lorient (Inzinzac-Lochrist). Daniel réalise avec l’équipe du CDDB une scénographie nouvelle pour dix représentations uniques qui resteront dans la mémoire de ceux qui ont participé à cette aventure. C’est tout naturellement que Le CDDB-Théâtre de Lorient accueille Daniel Jeanneteau pour sa première mise en scène : Iphigénie en Aulide de Racine (mars 2001).

Tout en étant aujourd’hui artiste associé au Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis, Daniel a tenu à poursuivre ce compagnonnage artistique et amical avec l’équipe du Théâtre de Lorient, y répéter les dernières semaines et créer sa deuxième mise en scène dans les conditions de concentration que permettent l’éloignement de Paris et le voisinage de la mer…

Le Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis, où Daniel Jeanneteau et ses acteurs ont répété le premier mois, et dont l’atelier de construction a réalisé la scénographie de La Sonate des Spectres, est heureux de cette collaboration entre deux centres dramatiques nationaux.

Dionysien depuis une douzaine d’années, Daniel Jeanneteau connaît bien le Théâtre Gérard Philipe, où il a créé les scénographies de trois spectacles de Claude Régy : Chutes, La terrible voix de Satan, La mort de Tintagiles, et récemment, celle de L’Exception et la Règle, mise en scène Alain Ollivier, du 7 octobre au 1er décembre 2002 .

Il est associé de manière très concrète aux travaux d’amélioration scénique du théâtre, en collaboration étroite avec les architectes Patrick Bouchain et Nicole Concordet. Il anime également des ateliers à l’université de Paris 8, Saint-Denis.

En janvier 2017, il devient directeur du Théâtre de Gennevilliers.

Haut de page

Avis du public : Daniel Jeanneteau

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS