Zémire et Azor

Paris 19e
du 14 mars au 13 avril 2002

Zémire et Azor

Zémire et Azor est un ouvrage qui s'inscrit dans la tradition du répertoire de l'opéra comique, qui en pose les premiers fondements. L'intrigue présente une variation sur le thème de La Belle et la Bête, évocation érotique baroque par excellence. Le principe de cette représentation de salon donnée autour d'un castel
Présentation
Réflexion sur un genre : l’opéra-comique
Les musiciens de l'Ensemble Carpe Diem

Dans ce lieu insolite qu’est la Péniche transformée pour l’occasion en orangerie classique de la fin du XVIIIe, voici réunis autour de Madame de Beaumont et d’André Modestre Grétry, une assemblée de fins lettrés, musiciens et chanteurs. On les appelait « les amies des muses, ces belles et savantes aristocrates, ces femmes aux perruques fantasques qui coulaient leurs jours en passe-temps charmants, élevant des moutons, dressant des perroquets, invitant des vauriens dans leur chambre à coucher… », elles écrivent aussi des contes, et savent parler de musique…
Madame de Beaumont écrivit « Zémire et Azor » et Marmontel, à la demande de la Reine Marie-Antoinette, en fit une adaptation pour un livret d’opéra d’André Modeste Grétry.

Haut de page

Zémire et Azor est un ouvrage qui s'inscrit dans la tradition du répertoire de l'opéra comique, qui en pose les premiers fondements. L'intrigue présente une variation sur le thème de La Belle et la Bête, évocation érotique baroque par excellence. Le principe de cette représentation de salon donnée autour d'un castelet permet de passer de la machinerie spectaculaire des grands divertissements de l’époque, au jeu intimiste et raffiné des interprètes, des effets féeriques, aux jeux libertins d'un salon du XVIIIe. Jeu de masques, jeu de travestissement, jeu des illusions, jeu de miroirs… C’est l’univers de prédilection de cette époque post-baroque des derniers soubresauts de l'Ancien Régime. La musique baroque se meurt, l’opéra comique naît…

Haut de page

Marine Perez (flûte)
Jean-Pierre Arnaud (hautbois et cor anglais)
Catherine Montier (violon)
Nathalie Vandelbeuque (alto)
Thomas Garoche (contrebasse)

Haut de page

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Péniche Opéra

Face au 46, quai de Loire 75019 Paris

  • Métro : Laumière à 270 m, Riquet à 311 m
  • Bus : Rue de Meaux à 311 m, Maroc - Flandre à 327 m, Riquet à 334 m, Laumière à 336 m, Jaurès à 369 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Péniche Opéra
Face au 46, quai de Loire 75019 Paris
Spectacle terminé depuis le samedi 13 avril 2002

Pourraient aussi vous intéresser

- 21%
Encrées

A la Folie Théâtre

- 15%
Le Lac des cygnes

Opéra Bastille

- 30%
Les Funambules - Elles

Gaîté Montparnasse

Spectacle terminé depuis le samedi 13 avril 2002