Richard Bohringer - C’est beau une ville la nuit

du 14 au 21 novembre 2002
1H40

Richard Bohringer - C’est beau une ville la nuit

Entre chants et textes, Richard Bohringer, diseur de mésaventures, nous fait rôder dans les rues de New York, vaguer dans les banlieues pluvieuses, dit sa passion pour l’Afrique… L’ensorcelant voyage d’un griot blanc, ça swingue, ça rock, c’est chaud !
  • L’ensorcelant voyage d’un griot blanc. Ça swingue, ça rock, c’est chaud !

Richard Bohringer ne se contente pas d’être un acteur aux yeux d’abîme et à la voix tannée de tabac et de dérives, il est aussi un écrivain aux accents rimbaldiens. Ses mots sont des coups de poing, des coups de cœur, des coups de sang. “ Je ne suis pas un gars de la syntaxe. Je suis de la syncope. Du bouleversement intime. ” écrit-il dans ce blues en prose qu’est C’est beau une ville la nuit.

C’est de ce best-seller et de son second ouvrage tout aussi syncopé Le Bord intime des rivières qu’est tiré le spectacle, véritable road-movie dans l’univers d’un écorché vif.

Entre chants et textes, Richard Bohringer, griot blanc, diseur de mésaventures nous fait à sa suite rôder dans les rues de New York et d’Harlem, cheminer à l’amble de son grand-père et de sa grand-mère, vaguer dans les banlieues pluvieuses et du côté des récifs de la drogue, des sables mouvants de l’alcool, dit sa passion pour l’Afrique, raconte la solitude des matins de gueule de bois, les femmes qu’on perd et qui vous perdent, l’espoir de renaître une nouvelle fois au mot demain.

Accompagné en blues, funk et rock par les six musiciens du groupe Aventures, en parfaite complicité avec lui, Richard Bohringer à fleur de notes, de mots et de peau, chante et dit les déchirures de la vie qui passe, les bleus à l’âme, la rage et l’espoir.

Avec Richard Bohringer, chant
Avec le groupe Aventures :
Philippe Falcao, guitare
Arnaud Frank, percussions
Pierre Marie, clavier
Sylvio Marie, basse
Olivier Monteils, batterie
Bertrand Richard, piano

  • La presse

“ Bohringer a inventé une forme surprenante, à la fois neuve et évidente, de concert déclamé ou de monologue mis en musique. Avec cette liberté qu’ont les jazzmen, il déroule un long ruban d’humanité. ” Le Figaro

“ Bohringer appartient à cette lignée de poètes contemporains magnifiques à la voix de rocaille, tel Philippe Léotard. Ses concerts sont de longs voyages. Un Rimbaud, c’est sûr, se cache derrière Bohringer. ” L’Express

“ Sur scène, en transe (…) Richard Bohringer éructe son errance, les vieilles putes, New-York, l’Afrique et la came. Ils se lèvent, applaudissent à s’en briser les phalanges. ” Libération

“ Bohringer donne libre cours à un flot sensuel qui épouse le temps des musiciens. Textes des débuts et plus récents font battre le coeur des Paulo, des Mamie, des rues des villes belles la nuit. ” Télérama

Haut de page

Sélection d’avis du public

RE: Richard Bohringer - C’est beau une ville la nuit Le 9 avril 2003 à 17h23

En effet, c'est un excellent spectacle qui nous est offert. L'osmose entre le texte en "slam" de Richard et la musique du groupe Aventure est une perle rare de ces dernieres annees. Attention, depuis le chapiteau derriere de Zenith, ce n'est plus Ph. Falcao qui est à la guitare. J'ai bien l'impression que c'est l'ancien guitariste de Willy de Ville....

Richard Bohringer - C’est beau une ville la nuit Le 16 novembre 2002 à 14h33

Génial!!! vraiment un spectacle a ne pas rater!! R. Bohringer vit avec ses tripes sa prose et vous fait rentrer dans son univers .... Des musiciens à vous couper le souffle!! Un superbe dialogue entre poésie et musique . Une qualité d'interprétation musicale et poétique dont on ne peut se lasser.... en tout cas moi j'y retourne!

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

RE: Richard Bohringer - C’est beau une ville la nuit Le 9 avril 2003 à 17h23

En effet, c'est un excellent spectacle qui nous est offert. L'osmose entre le texte en "slam" de Richard et la musique du groupe Aventure est une perle rare de ces dernieres annees. Attention, depuis le chapiteau derriere de Zenith, ce n'est plus Ph. Falcao qui est à la guitare. J'ai bien l'impression que c'est l'ancien guitariste de Willy de Ville....

Richard Bohringer - C’est beau une ville la nuit Le 16 novembre 2002 à 14h33

Génial!!! vraiment un spectacle a ne pas rater!! R. Bohringer vit avec ses tripes sa prose et vous fait rentrer dans son univers .... Des musiciens à vous couper le souffle!! Un superbe dialogue entre poésie et musique . Une qualité d'interprétation musicale et poétique dont on ne peut se lasser.... en tout cas moi j'y retourne!

Informations pratiques

Parc de la Villette - Espace Chapiteaux

211, avenue Jean Jaurès 75019 Paris

Bar Chapiteau Restaurant Villette
  • Métro : Corentin Cariou à 308 m, Porte de la Villette à 452 m
  • Tram : Porte de la Villette à 409 m
  • Bus : Cambrai à 308 m, Flandre - Alphonse Karr à 316 m, Porte de la Villette à 358 m
Calcul d'itinéraires avec Apple Plan et Google Maps

Plan d’accès

Parc de la Villette - Espace Chapiteaux
211, avenue Jean Jaurès 75019 Paris
Spectacle terminé depuis le jeudi 21 novembre 2002

Pourraient aussi vous intéresser

Mais quelle Comédie !

Comédie-Française - Salle Richelieu

L'Oiseau paradis

Paradis Latin

Stories

Le 13e Art

Spectacle terminé depuis le jeudi 21 novembre 2002