Mozart - Messe du couronnement

1
2
3
4
5

Opéra Royal de Versailles , Versailles

Le 12 octobre 2014
Durée : 1h40

MUSIQUE & DANSE

,

Musique classique

À la Chapelle Royale. De 1779 avec la Sinfonia en ré majeur de Haydn à 1815, année de composition de Guerre et Victoire de Weber, c'est quarante ans de l'histoire de la musique qui défilent. Et quatre compositeurs, non des moindres, à travers lesquels on peut entendre quelle évolution a subie le langage musical. La Messe du couronnement de Mozart, Le Roi Etienne de Beethoven et Guerre et Victoire de Weber. Avec le Chœur accentus et Insula Orchestra, dirigé par Laurence Equilbey.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 12 octobre 2014

 

Photos & vidéos

Mozart - Messe du couronnement

De

Ludwig Van Beethoven

,

Wolfgang Amadeus Mozart

,

Carl Maria von Weber

Direction musicale

Laurence Equilbey

Avec

Marianne Crebassa

,

Benjamin Hulett

,

Nuria Rial

,

Johannes Weisser

À la Chapelle Royale.

  • Mozart, Beethoven, Weber : La guerre et la paix

Autriche-Hongrie, la guerre et la paix. De 1779 avec la Sinfonia en ré majeur de Haydn à 1815, année de composition de Guerre et Victoire de Weber, c'est quarante ans de l'histoire de la musique qui défilent. Et quatre compositeurs, non des moindres, à travers lesquels on peut entendre quelle évolution a subie le langage musical.

König Stephan (Le Roi Etienne) de Beethoven raconte la vie du héros de la nation hongroise et fait alterner des martiales marches de cuivres, des modulations hardies, de grandioses chœurs qui préfigurent les amples ensembles de Fidelio. Un motif récurrent, une petite danse, réapparait inopinément tout au long de l’œuvre jusqu’à la scène de liesse finale, comme pour questionner les actions de guerre et remettre l’Homme face à ses actes.

La cantate Kampf und Sieg (Bataille et victoire) de Weber décrit de façon héroïque la bataille de Waterloo : au Ça ira des Français répond l’hymne saxon, qui finit par triompher, avant le grand chœur final qui appelle à la paix les nations rassemblées.

Dans ce corpus, si bataille il y a, c’est pour que gagnent l’esprit et l’ordre plutôt que les armes et le chaos.

Enfin, la célébrissime Messe du couronnement de Mozart nous apporte assurément la paix : le Kyrie très ample et posé ouvre cette Messe qu'on dit avoir été écrite pour Leopold II, archiduc d'Autriche, roi de Hongrie, roi de Bohême, empereur romain germanique, et finalement, grand souverain pacificateur de l’Autriche-Hongrie. Le très fameux Agnus Dei final est d'une douceur infinie et se conclut par un « Donne-nous la paix » de toute beauté, où chœur, orchestre et solistes se donnent la réplique dans un entrelacement des voix serein, plein d’espoir et triomphant.

  • Programme

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Messe du couronnement

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Le Roi Etienne

Carl Maria von Weber (1786-1826)
Guerre et Victoire

Avec le Chœur accentus et Insula Orchestra
Direction : Laurence Equilbey

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Mozart - Messe du couronnement

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment