Meytal Blanaru / Marco d'Agostin

1
2
3
4
5

L'embarcadère - Aubervilliers , Aubervilliers

Du 13 au 14 novembre 1980

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Rencontres Chorégraphiques de Seine-St-Denis

Soirée partagée avec deux solos interprétés par Meytal Blanaru et Marco d'Agostin.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 14 novembre 1980

 

Photos & vidéos

Meytal Blanaru / Marco d'Agostin

De

Benjamin Sauzereau

Chorégraphie

Meytal Blanaru

,

Marco D'Agostin

Avec

Meytal Blanaru

,

Marco D'Agostin

  • Meytal Blanaru - Rain

25 minutes
Première en France

Meytal Blanaru nous offre le spectacle sublime d’un corps qui se démultiplie, dans un redéploiement imaginaire. Dans l’intimité de la relation avec le public, la chorégraphe active des sensations inédites, et permet de déconstruire les fondations de son histoire de femme. Il s'agit d'affronter la question de s'être faite femme ; femme dans une société où cela signifie s'être faite objet par le regard des hommes. Meytal Blanaru a pris le parti d'envisager, en solo de manière directe, cette conscience activée dans le souvenir. Elle s' ;adonne à la pratique de la méthode Feldenkrais, laquelle active des sensations inédites, et permet de déconstruire maints images et usages du corps, installés et irréfléchis.

Conception, chorégraphie, interprétation : Meytal Blanaru
Musique : Benjamin Sauzereau
Dramaturgie : Olivier Hespel
Production : Fathom High Asbl

  • Marco d'Agostin - Best Regards

50 minutes

Lorsque Marco d’Agostin, l’ impétueux chorégraphe italien rencontre la figure Nigel Charnock l’extravagant performeur anglais, il lui laisse un souvenir inoubliable. Marco d’Agostin lui adresse une ultime lettre de gestes et de mots révélant toute la sensibilité et l’impertinence du personnage. Une mémoire de Nigel Charnock – depuis lors disparu – nous est rendue, à travers le solo d'un jeune homme, Marco d'Agostin. Derrière le bouffon survolté, c'est à un Charnock avançant en funambule fragile et émouvant, par-dessus le vide de l'amour et de la mort, que Marco d'Agostin s'adresse. En présence des spectateurs, il meuble une distance à jamais béante, qu'habite un hiatus fécond entre l'énergie des débordements scéniques et la sincérité des pensées inquiètes.

Conception, interprétation : Marco d'Agostin
Son, image : LSKA
Textes : Chiara Bersani, Marco D’Agostin, Azzurra D’Agostino, Wendy Houstoun
Lumières : Giulia Pastore
Scénographie : Andrea Sanson
Conseil scientifique : The Nigel Charnock Archive, Roberto Casarotto
Conseil en dramaturgie : Chiara Bersani, Claudio Cirri, Wendy Houstoun, Tabea Martin, Alessandro Sciarroni
Conseil technique : Eleonora Diana, Luca Poncetta, Paola Villani
Coach du mouvement : Marta Ciappina

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Meytal Blanaru / Marco d'Agostin

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment