Lia Rodrigues / Carte Blanche - Nororoca

1
2
3
4
5

Théâtre Jean Vilar à Vitry-sur-Seine , Vitry sur Seine

Le 24 mars 2020
Durée : 1 heure

MUSIQUE & DANSE

,

Danse contemporaine

,

Sélection Danse

Nororoca marque le point de départ d’une rencontre entre Lia Rodrigues et les danseurs de la compagnie nationale de danse contemporaine de Norvège, Carte Blanche. Cap sur l’ailleurs.
Continuer la lecture
RESERVER

À partir de 13,50 €

Prix tous frais inclus


 

Photos & vidéos

Lia Rodrigues / Carte Blanche - Nororoca

Chorégraphie

Lia Rodrigues

Avec

Adrian Bartczak

,

Timothy Bartlett

,

Sebastian Biong

,

Caroline Eckly

,

Noam Eidelman Shatil

,

Dawid Lorenc

,

Karen Lynne Bjerknesli

,

Daniel Mariblanca

,

Ole Martin Meland

,

Aslak Aune Nygard

,

Guro Rimeslatten

,

Tilly Sordat

,

Mathias Stoltenberg

,

Irene Vesterhus Theisen

  • Un dialogue entre les cultures

Véritable compagnie de création, Carte Blanche, aujourd’hui dirigée par Annabelle Bonnéry, s’engage dans un voyage chorégraphique au long cours avec Lia Rodrigues. Nororoca, réunissant quatorze interprètes, va s’appuyer sur des principes d’improvisation développés par la chorégraphe pour sa pièce Pororoca, métaphore de la collision des différences. « Lia Rodrigues ne part pas d’une feuille blanche. La richesse de ce travail, qui s’amorcera par une résidence à Maré, le lieu de travail de la Brésilienne à Rio de Janeiro, réside dans la rencontre entre la chorégraphe et les danseurs. C’est une magnifique opportunité », résume Annabelle Bonnéry.

Répété à Maré, puis à Bergen en Norvège, Nororoca est un dialogue entre les cultures. « Il me semble important de donner à voir des artistes ancrés dans leur temps dont la danse résonne avec une certaine physicalité. » Lia Rodrigues aime travailler sur l’altérité et le vivre-ensemble. Nororoca, comme Pororoca à sa création en 2009, devrait porter un regard sur l’autre. Et, au-delà, sur nous.

  • Lia Rodrigues, artiste associée à Chaillot

Aucun mur n’est trop haut pour Lia Rodrigues, et certainement pas ceux qui segmentent la société brésilienne. Chorégraphe engagée, artiste associée à Chaillot depuis 2017, elle investit l’espace de manière très iconoclaste. Née au Brésil en 1956, Lia Rodrigues suit une formation de ballet classique à São Paulo, fonde en 1977 le Grupo Andança, s’installe en France entre 1980 et 1982 et intègre la compagnie de Maguy Marin. De retour au Brésil, elle fonde sa compagnie, la Lia Rodrigues Companhia de Danças et l’installe dans la favela de Maré en 2004.

Depuis, son travail prend appui sur les actions artistiques et pédagogiques qu’elle pilote dans la favela où elle a créé, avec l’association Redes da Maré, le Centre des arts et l’École libre de danse. Son but : démocratiser l’accès à l’art pour tous ceux qui vivent en état de vulnérabilité. Elle accueille désormais plus de trois cents élèves chaque année. Fúria, créé à Chaillot en 2018, avait mis la salle Gémier K.-O. debout. Nul doute que les plateaux vont à nouveau trembler avec sa relecture de Pororoca (créée en 2009 et qui devient Nororoca) et des Fables de La Fontaine.

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Lia Rodrigues / Carte Blanche - Nororoca

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment