Les Yeux Noirs

1
2
3
4
5

Compiègne - Espace Jean Legendre , Compiègne

Le 17 mars 2001
Durée : 2H00

MUSIQUE & DANSE

Victoires de la Musique 1998. Musique Tzigane et yiddish. Considérés comme l'une des meilleures formations du moment, Les yeux Noirs sont, depuis quelques années déjà, les artisans de la diffusion des musiques tziganes en France.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 17 mars 2001

 

Les Yeux Noirs

Avec

Franck Anastasio

,

Tony Marcos

,

Ionica Minune

,

Marian Miu

,

François Perchat

,

Philippe Rondeau

,

Eric Slabiak

,

Olivier Slabiak

Présentation
Musiciens
La presse

Victoires de la Musique 1998. Musique Tzigane et yiddish. Considérés comme l'une des meilleures formations du moment, Les yeux Noirs sont, depuis quelques années déjà, les artisans de la diffusion des musiques tziganes en France. De Roumanie, de Hongrie, de Russie ou d'Arménie mais aussi du folklore yiddish, ce sextet a ramené de superbes thèmes.

Musique de fête et de nostalgie, musique nomade racontant l'errance mais aussi la formidable volonté de vivre des peuples persécutés, éparpillés dans une immense diaspora, celle des Yeux Noirs flamboie d'une énergie extraordinaire, distillant des moments d'émotion intense, une joie indicible, un tourbillon de sentiments et une véritable magie.

Sur scène, sans artifice ni palabre inutiles, Les Yeux Noirs se livrent corps et âme à ces mélopées venues du fond des âges. Gémissement ou frénésie, ils sont faits pour le spectacle vivant, vu leur énergie vigoureuse, leur jeu soigné et leurs libres improvisations. Quatrième opus du groupe, Balamouk (la maison des fous en roumain) est l'album de la maturité, de la plénitude et de l'ouverture sur les mouvances d'aujourd'hui. Sans renier pour autant la tradition et l'héritage slave, Les Yeux Noirs ont rajouté des sons plus actuels : percussions, guitares électriques et autres loops.

Haut de page

Éric Slabiak, violon
Olivier Slabiak, violon
Pascal Rondeau, guitares
Franck Anastasio, basse
François Perchat, violoncelle
Aidje Tafial, batterie
Marinel Miu, cymbalum
Constantin Bitica, accordéon

Haut de page

"Une bande de gypsies qui va au plus profond des mélopées tziganes et yiddish pour nous les verser en "baume" dans le conduit auditif ; bien sûr. Ah, l'âme bohème et ses violons qui nous rendent flegmatiquement amoureux..." L'Affiche

“Une soirée avec Les Yeux Noirs s’apparente à un voyage sans escale vers les contrées les plus reculées de l’Europe de l’Est. Pas besoin de passeport, il suffit de fermer les yeux. Quelques notes de violon, une envolée d’accordéon et la musique prend forme. Sur leur quatrième album (“Balamouk”, EMI) paru l’an dernier, ce groupe français ouvrait sa musique à la guitare électrique sans se perdre en route. Une alchimie savante, qui prend toute sa saveur sur scène.” VSD - Janvier 2001

“L’atmosphère festive et les moments de mélancolie et de gravité sont toujours là mais des sons plus actuels tels que les percussions et autres guitares sont venus donner une nouvelle dimension musicale à la musique yiddish tzigane. Sur scène, Les Yeux Noirs vous ensorcellent par la diversité de leurs sons où s’entrecroisent la plainte mélancolique des violons, le son du tuba et du cymbalum.” Sophie Bonnel / Pariscope - Janvier 2001

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les Yeux Noirs

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment