Les Wriggles

Théâtre Firmin Gémier à Antony , Antony

Le 03 avril 2004
Durée : 1H30

MUSIQUE & DANSE

Empruntant la couleur de leur costume à celle du diable quand il est en représentation, les Wriggles sont les enfants naturels des Marx Brothers et des Frères Jacques. Une fratrie musicale et impertinente. Mais ce n’est pas tout : ils dansent, ils miment, ils chantent, pratiquent l’humour de leur prochain, se mêlent de ce qui les regarde et prennent la parole. Les Wriggles n’ont pas de genre ou plutôt ils les ont tous. De la polyphonie au rap acoustique en passant par la balade sentimentale. Ce sont des fous chantants qui pratiquent en virtuose le looping musical à vous en donner le vertige.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 03 avril 2004

 

Les Wriggles

Mise en scène

Sébastien Lalanne

Avec

Kristof Gendreau

,

Stéphane Gourdon

,

Tonio Réjasse

,

Frédéric Volovitch

,

Francky Zerbib

Présentation
La Presse

Pour ceux qui ne les connaissent pas, Les Wriggles sont cinq talentueux musiciens « déjantés », drôles et impertinents à souhait. Ils jouent la comédie aussi bien qu’ils chantent - et ce n’est pas peu dire ! Ils définissent eux-mêmes leur style entre « la chansonnette hard-core et les polyphonies trash ». Leurs textes se caractérisent par une dérision et un cynisme sans borne. Leurs histoires sont acides parfois poétiques (eh oui !), souvent horribles, mais toujours irrésistibles. Rouges dans leurs costumes et noirs dans leurs propos, ne ratez pas le phénomène Wriggles. On vous promet une soirée explosive !

Haut de page

… Les Wriggles, cinq incroyables comédiens - chanteurs- musiciens, diables rouges qui occupent l’espace musical avec une drôlerie irrésistible, excellent dans cet art de l’humour musical, dans la mise en scène désopilante des bassesses du monde. Télérama

…Les cinq jeunes humoristes Wriggles…En culotte faussement scout, ils orchestrent leurs polyphonies décapantes autour d’une guitare. Communicative, l’énergie rattrape tout dans ce spectacle réglé au millimètre… De plus en plus nombreux, le public a trouvé là ses nouveaux comiques troupiers. Libération

L’humour ravageur des Wriggles…Avec trois fois rien, une guitare, des survêtements rouges et des trognes inclassables, ils réussissent un tour de chant ébouriffant. Car les Wriggles, anciens de la Rue Blanche, débordent d’exaltation et de fougue. Explosifs. La Croix

…Signe distinctif de ces cinq compères : ils sont habillés en rouge, possèdent une forme olympique et leur humour est aussi sanglant que la couleur… A travers leurs chansons et leurs sketches, ils mettent en scène des histoires affreuses, dérangeantes, isolantes qui font hurler de rire. Le vulgaire est banni et le talent garanti ! Pariscope

Le phénomène Wriggles
Partout où ils passent, c’est la même chose : étonnement, éclats de rire, incrédulité et triomphe. Etonnement de voir débarquer ces cinq gus là dans leur improbable costume rouge. Eclats de rire face à leurs incroyables mimiques et à leurs chansons drolatiques. Incrédulité devant tant d’audace textuelle et gestuelle. Triomphe, enfin, parce que décidément, rien ne peut résister à la tornade Wriggles. Chorus

Les Wriggles ? Un nom à l’english pour rire, un quintette de joyeux lurons pour faire rire. Soit cinq chanteurs - acteurs français déchaînés, habillés en tee-shirt et bermuda rouge, qui se passent leur unique guitare et poussent la chansonnette aux confins de l’humour le plus noir…On se rue à leur nouvelle tournée. L’événement du Jeudi

Cinq auteurs compositeurs issus de l’école de la Rue Blanche qui donnent dans le spectacle burlesque musical sans décor. Rien n’échappe à leur humour noir. Et surtout pas le rock ou le rap, qu’ils caricaturent jusqu’à la dérision le plus cynique. Irrésistible. Le Point

…De leur sac à malice sortent des mélopées sur la solitude des montgolfières, le désespoir des dieux ou le discours creux des rappeurs. Exubérants et en quelque sorte inqualifiables, les Wriggles ont un style bien à eux. Un style qui prouve que le rire peut aussi être intelligent. Le Parisien

Cinq déconneurs en culottes courtes complètement « barges » chantent, dansent et gigotent sur scène, poussant à l’extrême la dérision dans chacun de leurs gags, sur fond de rock dur, punk ou rap. Plus ils racontent des horreurs, cri du cœur ou coup de gueule, plus la salle en redemande. Vachement efficace. Aden

Ils sont toujours cinq, ils sont toujours dingues, ils chantent toujours des chansons à donner des cauchemars aux petits enfants, mais leur talent prend plus de place qu’avant, puisqu’ils squattent la Cigale pour trois jours. Charlie Hebdo

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Les Wriggles

0 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Pia L. (1 avis) 13 novembre 2005

Les Wriggles A ne pas manquer..autant pour les fans que pour le gens qui ne connaissent pas... Toute la salle "se marre" et reste scotchée par l'abondante energie des wriggles...5 garcons comparables à de grands gamins qui ne machent pas leur mots et parviennent malgres leur agitation a nous faire passer leur message..quelques moments emouvant "les papillons" chanson de leur dernier album, laisse la salle se plonger dans le silence dans le seul but d'écouter le charisme de voix auquelles nous ne sommes plus habitués à entendre de nos jours... kristof et fredo viennnent souvent à la rencontre du public une fois le concert terminé...autant pour discuter que pour signer des autographes.
0
0

Spectacles consultés récemment