Le roi carotte

1
2
3
4
5

Le Monfort théâtre , Paris

Du 11 mars au 19 avril 2008
Durée : 1h50

MUSIQUE & DANSE

,

Coups de coeur

Opérette féerique (et parodique) en 3 actes. Tout est toujours gai avec Offenbach et rien n’est jamais sérieux avec Olivier Desbordes et sa troupe de “zigotos” d’Opéra Eclaté. Le prince Fridolin veut faire la guerre parce qu’il s’ennuie. La princesse Cunégonde veut se déguiser pour ne pas l’épouser. Le petit lutin Robin-Luron veille sur toute la ménagerie. Et le roi Carotte, grâce à la sorcière Coloquinte, va prendre le pouvoir ! Avec ou sans couronne ?
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 19 avril 2008

 

Photos & vidéos

Le roi carotte

De

Jacques Offenbach

,

Victorien Sardou

Mise en scène

Olivier Desbordes

Avec

Anne Barbier

,

Agnès Bove

,

Eric Vignau

,

Jean-Claude Sarragosse

,

Jean-Pierre Chevalier

,

Christophe Lacassagne

,

Cécile Limal

,

Nathalie Schaff

,

Flore Boixel

,

Fabienne Mazoni

,

Frédéric Saraille

,

Philippe Pascal

,

Yassine Benameur

Opérette féerique (et parodique) en 3 actes.

Tout est toujours gai avec Offenbach et rien n’est jamais sérieux avec Olivier Desbordes et sa troupe de “zigotos” d’Opéra Eclaté. L’histoire ? Le prince Fridolin veut faire la guerre parce qu’il s’ennuie. La princesse Cunégonde veut se déguiser pour ne pas l’épouser. Le petit lutin Robin-Luron veille sur toute la ménagerie. Et le roi Carotte, grâce à la sorcière Coloquinte, va prendre le pouvoir ! - avec ou sans couronne ?

Au fait, ça veut dire quoi, une couronne ? Pas grand-chose, sans doute... Comme d’habitude Offenbach se moque des “accros” du pouvoir. C’est pour cela qu’il faut monter cet ouvrage, sorte de conte fantastique où Offenbach, au lendemain de la guerre de 1870, règle ses comptes avec le pouvoir impérial qu’il a parodié pendant des décennies, et où, avec le librettiste Victorien Sardou, il charge le trait et caricature avec verve la politique, les rois, les mythologies : pour s’amuser ! Pour jubiler dans ce monde fou, fou, fou !

Allons plus loin, toujours plus loin, avec cette revue “décalée” ! Il n’y a même plus d’histoire, plus d’intrigue, quelle importance ? Juste des chansons mêlant parodie, ironie et dérision - les chansons qui seraient, peut-être, comme l’écume de l’histoire...

  • Note d'intention

Pourquoi monter cet ouvrage, où Offenbach, au lendemain de la guerre de 70, règle ses comptes avec le pouvoir impérial qu’il a parodié pendant des décennies ? Avec Victorien Sardou, il y charge le trait et caricature, avec verve, la politique, le pouvoir, les rois, les mythologies. Tous deux s’amusent avec nos références enfantines, nos contes de fées, nos étonnements.

Cette comédie est construite comme une suite de scènes de genre, alibis à une jubilation parodique. Loin des personnages psycho-logiques et plus près d’archétypes que nous sortirons de nos univers fantasmatiques et aussi quotidiens… Le Roi Carotte est un conte fantastique plein d’humour … Le pouvoir y gonfle les grenouilles de vanité jusqu’à l’explosion.

Une guerre des rois n’est-elle pas aussi la parabole d’une campagne électorale ? Heureusement pour nous, les fées, bonnes et mauvaises, veillent sur cette histoire burlesque qui n’est pas loin de faire penser à un Magicien d’Oz réalisé par deux maîtres en la matière, toujours prêts à se moquer du monde, de tout le monde !

Olivier Desbordes, metteur en scène

Haut de page

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Le roi carotte

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment