La très bouleversante confession...

Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines , Montigny-le-Bretonneux

Du 03 au 04 mars 2020
Durée : 2 heures

CONTEMPORAIN

,

Pièce d'actualité

À travers le récit haletant d’une opération menée par vingt-trois Navy Seals, le Collectif NightShot nous plonge dans la traque de « La Star Numéro Un du Mal » telle que nous autres, occidentaux, sommes incités à la fantasmer, en déployant l’imagerie et les clichés façonnés par une Amérique pervertie par son propre mythe. À partir de 15 ans.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 04 mars 2020

 

La très bouleversante confession...

De

Emmanuel Adely

Mise en scène

Clément Bertani

,

Edouard Bonnet

Avec

Clément Bertani

,

Pauline Bertani

,

Brice Carrois

,

Juliette Chaigneau

,

Laure Coignard

,

Julien Testard

,

Mikaël Teyssié

Dès 15 ans

  • Une Iliade contemporaine

D'après La très bouleversante confession de l'homme qui a abattu le plus grand fils de pute que la terre ait porté d'Emmanuel Adely.

Février 2013, le magazine américain Esquire publie l’interview d’un ancien soldat qui, sous couvert d’anonymat, confesse être celui qui a abattu « le plus grand ennemi de l’histoire des États-Unis d’Amérique et du monde libre ».

À travers le récit haletant d’une opération menée par vingt-trois Navy Seals, guerriers des temps modernes surentraînés, gavés dès leur naissance à la pop culture et aux jeux vidéo, dominés par un virilisme exacerbé et des pulsions archaïques de toute puissance, le Collectif NightShot nous plonge dans la traque de « La Star Numéro Un du Mal » telle que nous autres, occidentaux, sommes incités à la fantasmer, en déployant l’imagerie et les clichés façonnés par une Amérique pervertie par son propre mythe.

Une Iliade contemporaine, dont les dieux seraient des hélicoptères et des pizzas. Une expérience immersive dans notre inconscient collectif pour observer les individus biberonnés à la culture américaine que nous sommes devenus et questionner ce perpétuel paradoxe qui est d’adorer détester ce pays et de détester l’adorer !

  • La presse

« Dans un rythme haletant, les interprètes déploient un jeu très frontal, nourri de références issues d’une pop culture dont les militaires décrits par Emmanuel Adely sont aussi imbibés. Ils excellent dans l’exercice. » Anaïs Heluin, La Terrasse, 9 janvier 2020

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La très bouleversante confession...

1 Note

1 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(1)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Jacques F. (2 avis) 17 janvier 2020

"minuit et demi" ("zero dark thirty") de propagande On se croirait dans un "happening" de propagande anti-américain des années 60, genre Armand Gatti ou Living Theater. C'est long, si linéaire, si lourdingue, si conformiste, si attendu, bien joué c'est sûr mais qui pour s'en prendre aux autres impérialistes, les Russes, les Chinois, les Cubains? Au théâtre aujourd'hui pas grand monde. Je préfère le film de Bigelow. J. Faule
0
0

Spectacles consultés récemment