La femme à venir

Toulouse (31)
du 30 janvier au 10 février 2001

La femme à venir

CLASSIQUE Terminé

Reprise exceptionnelle. Albe se marie ... Pourquoi pas ! Mais au moment de s'engager…

Une formidable leçon d'humour
Lettres à Bénédicte

Reprise exceptionnelle. Albe se marie ... Pourquoi pas ! Mais au moment de s'engager...

A l'affiche au théâtre du jour du 9 au 25 novembre dernier, la comédienne revient pour une reprise exceptionnelle de son spectacle. Qu'on se le dise ! Albe se marie ... pourquoi pas ! Et puis, au moment de s'engager, elle se réveille, et tout bascule !

Une formidable leçon d'humour

En l'espace d'un instant, elle rit, elle doute, elle fait volte-face. Elle est comme ça, Albe : elle vit dans l'excès et dans la grâce. Elle éclabousse de sa joie de vivre et de son humour, si contagieux. Drôle de petit soldat sur le chemin de la vraie vie, souvent touché, jamais vaincu. De mode d'emploi, point. Plutôt un secret : seul l'humour est tout puissant. La vie, ça n'est pas bien compliqué ... pour peu qu'on ne la prenne pas trop au sérieux.

Tranche de vie, secrets intimes. Flash-back. Des parents aux rencontres, des fous rires aux larmes, des premières découvertes aux inévitables déceptions... Cette vie n'est pas la nôtre, bien sûr, et pourtant ... tout cela nous rappelle singulièrement quelque chose !

" De Bobin, j'ai tout acheté. Pas tout lu. Je distille. J'en garde toujours un sous le coude. Pour la découverte. La renaissance. Et puis je relis, un peu. Je pose, beaucoup. J'oublie et y retourne parfois. La Femme à venir a échappé à ce processus. Je me suis envolée dans la lecture. Quelques battements d'ailes pour l'adapter, la mettre au chaud sous le duvet. Puis, je me suis posée pour la jouer. Elle, pour moi, c'est l'oiseau sur la branche qui regarde avec bienveillance, qui chante avec compassion, qui vit avec joie. A chaque instant, elle fait l'expérience de qui elle est. Elle est libre, vraie, Elle. Je l'aime. " Bénédicte Charpentier

[ La Femme à venir est édité en collection Folio depuis août 1999 chez Gallimard ]

Lettres à Bénédicte

Les mots qui somnolent sur la page, Bénédicte Charpentier, ont toujours l'air un peu fiévreux, un peu convalescent. Les amener au bon air du théâtre, les faire marcher et courir sur les planches, c'est comme d'amener un malade au bord de la mer. Je sais qu'avec vous La femme à venir retrouvera des joues fraîches et rouges. Ce texte montre quelqu'un qui grandit - à peu près comme un arbre déploie son feuillage - d'abord timidement, puis en pleine gloire.

Le théâtre, qui est la magie du vivant et du mouvant, sera pour ce texte une deuxième naissance – et vous savez bien : ce n'est pas la première naissance qui compte, c'est la deuxième. Je vous fais une confiance absolue pour le passage du livre à la scène. Il n'y a rien à expliquer de cette confiance. Traverser les ombres avec un cœur gai, voilà votre travail et je vous sais gré de l'accomplir avec votre note à vous, rien qu'à vous.

Amicalement,
Christian Bobin

" Tu te lances en solo pour servir un de nos plus grands écrivains d'aujourd'hui. J'en suis très heureux car je sens que tu peux être en accord profond avec cette voix, si rare. " Marcel Maréchal

" ...Sa joie de vivre, sa force et son humour devraient être notre miroir permanent. Une grande et belle leçon de vie, optimiste et revigorante, débarrassée de tous les préjugés et faux-semblants d'une quelconque morale, voilà le propos de cette Femme à venir. " Nathalie Wool

Vous avez vu ce spectacle ? Quel est votre avis ?

Note

Excellent

Très bon

Bon

Pas mal

Peut mieux faire

Ce champ est obligatoire
Ce champ est obligatoire

Vous pouvez consulter notre politique de modération

Informations pratiques

Théâtre du Jour

23 bis, rue des Potiers 31000 Toulouse

Spectacle terminé depuis le samedi 10 février 2001

Pourraient aussi vous intéresser

- 15%
Illusions perdues

Théâtre de l'Atelier

- 11%
Comme il vous plaira

Théâtre Hébertot

Le Voyage de Gulliver

Athénée Théâtre Louis-Jouvet

- 29%
Gargantua

Théâtre de Poche-Montparnasse

- 27%
Le revizor

Théâtre le Ranelagh

Spectacle terminé depuis le samedi 10 février 2001