La bande du Tabou - Cabaret Saint-Germain-Des-Prés

Théâtre 13 - Jardin , Paris

Du 14 mai au 23 juin 2013
Durée : 1h35

MUSIQUE & DANSE

,

Coups de coeur

12 comédiens, chanteurs et musiciens font revivre le jazz, le be‐bop la danse, l’amour des mots du Saint‐Germain-des‐Prés des années 50, en conviant Sartre, Beauvoir, Vian, Gréco, Gainsbourg, Prévert et les autres. Une descente dans les caves du quartier latin, revisitées par de jeunes créateurs d'aujourd'hui.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 23 juin 2013

 

Photos & vidéos

La bande du Tabou - Cabaret Saint-Germain-Des-Prés

Avec

Cédric Barbier

,

Claire Barrabes

,

Fiona Chauvin

,

Lorraine de Sagazan

,

Delphine Dussaux

,

Sol Espeche

,

Lucas Gaudin

,

Antonin Meyer-Esquerré

,

Pascal Neyron

,

Yoann Parize

,

Jonathan Salmon

,

Guillaume Tarbouriech

L'espoir d'un monde meilleur
Musiques d'après-guerre
Les chansons

  • L'espoir d'un monde meilleur

Saint‐Germain‐Des‐Prés, 1950. Devenu le haut lieu à la mode, musiciens, auteurs, philosophes, cinéastes, peintres s'y retrouvent dans l'effervescence d'après‐guerre, guidés par le goût de la fête revenu.

L'existentialisme cohabite avec le jazz américain, de nouveaux noms s'imposent (Prévert, Cosma, Ferré, Vian...), le foisonnement d'idées littéraires et artistiques marquera l'époque. La jeunesse d'après-guerre nous a fait rêver, aujourd'hui elle nous inspire.

Nous revisitons ces années pleines d'espoir où tout est possible, où tout reste ouvert. Comment nous, jeunes trentenaires, racontons ce club mythique qu'est Le Tabou ?

On vous accueille un verre à la main, le pop‐corn éclatant, on se presse, on s'entasse, prêts à danser, boire, fumer, s'engueuler sur le cinéma ou sur les nouveaux penseurs.

On jubile de la liberté retrouvée, et puis surtout, on chante !

Qui ? Sartre, Beauvoir, Vian, Gréco, Gainsbourg et les autres. Autant de figures emblématiques que l'on s'approprie à mesure que le spectacle avance.

La Bande du Tabou fait revivre le jazz, le be-bop et l'espoir d'un monde meilleur.

  • Musiques d'après-guerre

L’après-guerre de 40, c’est l’âge d’or de la chanson en France, parce qu’elle bénéficie d’un concours de circonstances favorables : le développement du microphone élargit le champ des interprètes et le disque microsillon élargit celui des auditeurs. La tradition de la chanson réaliste et celle de l’opérette sont encore très vivantes : Piaf remplit les salles, Francis Lopez aussi ‐ mais c’est plutôt rive droite. Par ailleurs, des auteurs de grande qualité littéraire, Mac- Orlan, Prévert, Aragon, Queneau, Sartre, ne dédaignent pas d’être mis en musique, et parallèlement, des auteurs- compositeurs, auteurs-interprètes, voire auteurs- compositeurs-interprètes de forte personnalité prennent leur envol : c’est Ferré, c’est Brassens, c’est Brel, c’est Aznavour ; des complicités étroites se créent - Joseph Kosma avec Prévert, par exemple. Le jazz commence à sortir d’un cercle étroit d’initiés et à toucher un public plus large ; Aznavour ne s’y est pas trompé, qui a adapté en français nombre de succès anglo-saxons. Il y a Juliette Gréco, qui par sa personnalité fascinante et sa curiosité éclectique tisse des liens entre ces univers.

Et puis il y a Boris Vian. Vian, c’est un peu tout cela : un véritable auteur, qui pendant ses dernières années s’est passionné pour cette forme ramassée d’écriture qu’est la chanson. Un vrai musicien, qui a su à la fois établir des complicités avec des compositeurs de grand talent, Alain Goraguer, Jimmy Walter, Michel Legrand, Henri Salvador, et au besoin se muer lui‐même en compositeur. Un amateur passionné de jazz, qui a fait connaitre en France Duke Ellington, Miles Davies et bien d’autres, et qui a brisé les barrières entre chanson traditionnelle et jazz. Un personnage emblématique enfin, doté d’une curiosité insatiable, d’une imagination foisonnante, d’un énorme appétit de vivre, d’un sens de la surprise et de la provocation jamais démenti, héraut du politiquement incorrect dont Serge Gainsbourg est le fils spirituel. Comment s’étonner alors que dans notre Saint ‐Germain ‐des ‐ Prés de l’après‐guerre visité en rêve par une bande de jeunes comédiens‐chanteurs‐danseurs pleins d’appétit de vivre, de jouer, de chanter et de danser, ce soit Boris Vian qui se taille la part du lion ?

Jean‐Pierre Gesbert

  • Les chansons

Adrienne de J. Prévert/C. Verger
Ah ! si j’avais un franc cinquante de M. et J. Schonberger
C’est le be‐bop de B. Vian/J. Diéval
Chambre 33 de R. Vitrac/Y. Spanos
Déshabillez‐moi de R. Nyel/G. Verlor
Il n’y a plus d’après de G. Béart
Inventaire de J. Prévert/J.Kosma
J’aime pas de B. Vian/B. Vian et C. Laurence
J’coûte cher de B. Vian/J. Walter
Je m’aime de B. Vian/A.Goraguer
Je voudrais pas crever de B. Vian/C. Vence
J’suis snob de B. Vian/J. Walter
L’air de la bêtise de J. Brel
La belle jambe de L. Aragon/J. Kosma
La java des bombes atomiques de B. Vian/A. Goraguer
La vie de bohême de R. Vincy/F. Lopez
Le déserteur de B. Vian/B. Vian et H. Berg
Le feutre taupé de C. Aznavour/P. Roche
Le jazz band de L. Ferré Le rififi de P. Girard/J. Larue
Les nuits d’une demoiselle de C. Renard/G.Breton
Medleys Moi j’aime les femmes fatales,
Mouloudji - Moi je coûte cher de R. Lucchesi
On n’est pas là pour se faire engueuler de B. Vian/J. Walter
Quand j’aurai du vent dans mon crâne de B. Vian/S. Gainsbourg
Si tu t’imagines de R. Queneau/J. Kosma
Strip-­rock de B. Vian/A. Goraguer
Talkie walkie de S. Gainsbourg
Trompette d’occasion de B. Vian/H. Salvador
Une bonne paire de claques de B. Vian/H. Salvador

Haut de page

  • La presse en parle

« On entend de très beaux textes. Jacques Prévert, Charles Aznavour, Guy Béart, Serge Gainsbourg. De très belles chansons d'une très grande époque. L'ensemble est enlevé, amusant, bon enfant. Certaines scènes parlées sont très réussies, certains moments sont de très grands moments. » Armelle Héliot, Le Figaro, le 9 juin 2013

« Un très joli spectacle, délié et frais, qui nous permet d'entendre de très belles chansons, très bien écrites et mises en musique. Autrement dit, il y a bien un après Saint-Germain-des-Prés... » Le Figaro

« Cette création nous a remplis de joie. Il y a de belles promesses d’avenir dans le travail de ces artistes très doués. » Pariscope

« Vous entrez ici dans l’antichambre de Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Juliette Gréco, Serge Gainsbourg, Jacques Prévert, Françoise Sagan ou Mouloudji, que du beau monde que les comédiens vont faire renaître avec une pêche et un talent certain d’autant que les voix sont justes et profondes ce qui ne gâche rien dans un spectacle quasiment entièrement chanté... » Le Parisien

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : La bande du Tabou - Cabaret Saint-Germain-Des-Prés

0 Note

5 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS
1
2
3
4
5
Par

Dounia B. (1 avis) 22 mai 2013

RE: La bande du Tabou - Cabaret Saint-Germain-Des-Prés Merci pour ce super moment, vous m'avez donné la pêche hier soir ! J'en ai déjà parlé à mes collègues ! Bravo les jeunes !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Bernard L. (1 avis) 21 mai 2013

RE: La bande du Tabou - Cabaret Saint-Germain-Des-Prés Admirable travail ! Quelles performances ! J'ai sincèrement été impressionné par tant de fougue, d'énergie, de jeunesse... Je souhaite une longue vie à ce spectacle qui m'a même ému !
0
0
1
2
3
4
5
Par

Gnc C. (1 avis) 16 mai 2013

RE: La bande du Tabou - Cabaret Saint-Germain-Des-Prés Oui, fantastique! J'y étais hier soir , il y avait de l'ambiance ...et une standing ovation!
0
0
1
2
3
4
5
Par

Gui T. (1 avis) 16 mai 2013

La bande du Tabou - Cabaret Saint-Germain-Des-Prés Excellente soirée vivante et riche SUPER CRITIQUES http://lacritiquedecequejaivu.com/ http://kourandartavignon.unblog.fr/2013/05/14/la-bande-du-tabou-cabaret-saint-germain-des-pres-au-theatre-13-jardin-par-irene-sadowska-guillon/ http://www.regarts.org/Spect_music/la-bande-du-tabou.htm http://www.theatrotheque.com/web/article3448.html http://theatreauvent.blog.lemonde.fr/2013/05/10/la-bande-du-tabou-au-theatre-13jardin-103-a-boulevard-auguste-blanqui-75013-paris-metro-glaciere-du-14-mai-au-23-juin-2013/ http://www.fousdetheatre.com/tag/critique+la+bande+du+tabou+th%C3%A9%C3%A2tre+13
0
0
1
2
3
4
5
Par

Yug N. (1 avis) 16 mai 2013

La bande du Tabou - Cabaret Saint-Germain-Des-Prés Quel bon moment ! Quand l'humeur nationale s'affiche ostensiblement dépitée, cette représentation dit la joie de vivre et de créer ensemble . C'était sans doute ce que voulaient représenter les artistes et il est magnifiquement atteint .
0
0

Spectacles consultés récemment