Kyle Eastwood quintet - Cinematic

1
2
3
4
5

Les Gémeaux - Scène Nationale de Sceaux , Sceaux

Du 15 au 16 octobre 2020

MUSIQUE & DANSE

,

Concert

,

Jazz, blues & gospel

Le nouvel album de Kyle Eastwood Quintet e penche sur les bandes originales de film. Le contrebassiste signe son meilleur album à ce jour, qui de Bullitt Gran Torino déroule un film sonore pour nos oreilles à travers dix reprises de BO plus ou moins connues du grand public.
Continuer la lecture

Spectacle terminé depuis le 16 octobre 2020

 

Kyle Eastwood quintet - Cinematic

Avec

Brandon Allen

,

Quentin Collins

,

Kyle Eastwood

,

Chris Higginbottom

,

Andrew Mc Cormack

Avec une dizaine d’albums à son crédit, Kyle Eastwood n’a pas cédé sur son désir. S’il fait des apparitions, plus jeune, sur les écrans, il décide au sortir de l’adolescence de se consacrer au jazz. Tout en composant plusieurs musiques pour son père (Mystic River, Million Dollar Baby ou Letters From Iwo Jima), il confirme sa carrière de leader au fil des ans. Contrebassiste et bassiste, il demeure fidèle à une approche traditionnelle et mélodique du jazz, qu’il enrichit souvent d’ornements lyriques. « Le cinéma est ma seconde passion» avoue-t-il. Il paraissait donc naturel, qu’aujourd’hui, son quintet se penche sur les bandes originales de film.

Le contrebassiste signe son meilleur album à ce jour, qui de Bullitt à Gran Torino déroule un film sonore pour nos oreilles à travers dix reprises de BO plus ou moins connues du grand public. En 1998, un jeune trentenaire nommé Kyle Eastwood publiait From There To Here, un premier disque dont les saveurs orchestrales gilevansiennes (Vince Mendoza aux arrangements oblige) en avaient surpris plus d’un. [...]

Vingt ans plus tard, Kyle Eastwood, qui assume sans doute mieux que jamais qu’il est aussi le fils d’un grand cinéaste, pousse le bouchon bien plus loin en adaptant cette fois dix thèmes de bandes originales. Ce n’est certes pas la première fois qu’un musicien de jazz puise son inspiration dans l’univers du septième art, mais le concept de Cinematic a le mérite particulier d’avoir été extrêmement bien pensé par Kyle Eastwood, dont le quintette arrive aujourd’hui à pleine maturité.

Ainsi s’attarde-t-on, au gré d’une sorte de travelling sonore sur les musiques-images qui peuplent nos imaginaires de cinéphiles de thèmes aussi connus qu’envoûtants, tel Taxi Driver de Bernard Herrmann, superbement réarrangé, ou encore Bullitt de Lalo Schifrin, qui mêle habilement le groove sensuel de la version originale aux élans gourmands et hardbopisants du quintette d’Eastwood Jr. Un quintette qui arrive aussi à surprendre en s’appropriant avec beaucoup de fraîcheur des mélodies encore plus universelles. Car ce n’est pas un mince exploit que de rejouer le célébrissime thème de Panthère Rose sans sombrer dans les clichés jazzy.

Cinematic (re)met aussi en valeur des thèmes moins connus comme celui de The Eiger Sanction de John Williams, l’un des meilleurs moments du disque, ou Claudia’s Theme, signé par Clint Eastwood, mélodie touchante extraite d’un de ses chefs-d’œuvre, le sombre et puissant western Impitoyable.

Frédéric Goaty, Jazz Magazine

Pourraient aussi vous intéresser

Avis du public : Kyle Eastwood quintet - Cinematic

0 Note

0 avis

1
2
3
4
5

Excellent


(0)

Très bon


(0)

Bon


(0)

Pas mal


(0)

Peut mieux faire


(0)
Donnez votre avis
Excellent
Très bon
Bon
Pas mal
Peut mieux faire
Vous pouvez consulter notre politique de modération
UTILES + NOTES + NOTES - RÉCENTS ANCIENS

Spectacles consultés récemment